OCR Interpretation


The Opelousas courier. [volume] (Opelousas, La.) 1852-1910, January 01, 1853, French, Image 1

Image and text provided by Louisiana State University; Baton Rouge, LA

Persistent link: https://chroniclingamerica.loc.gov/lccn/sn83026389/1853-01-01/ed-1/seq-1/

What is OCR?


Thumbnail for

VOpélousas, Louisiane, 1er. Janvier 1853. No. 4.
LEGCOURRIER,
PUBLIE TDS LES $AEDI8 d ATMI PAE
Joel HI. andoz.. Andre Meynier.
P)LOJWOSAS st
SAME Mf· TI lec JANVIER , 853.
*;. flos AbitileB.:
Heureax.et&esi~toutlkaf ' des oniieds d'es«
time et .~d'ncouageM nt qu'ont dkni Dou aecor.
der nos amis et le public, depi i FiPppt ition de notre
notieau journal "'Le Courar di Opaousas," qu'i
nous soit permis encore d'epérer, (en leur témoii
gnant Ce iàtbouté ilotre teconnaissance la pluw
sincère,) que nos efforts et notre zèle persévérant à
toujours rqmplir4dign ent la tache que nous noPs
somnfes itposée, n "6dériteront de plus en iia
leuripatrona, et noas ddnnernt quelques nioveaui
droij h let blesvoiainch. ,
De notre c6té,. ous cotinuèrodns toujours sans
nous en écart, lnarche 'rinifive de hitre jour
nal, e faii t toit _t; possible pour servr, avec
franchipe etpscqvrancc, le intiérts du pe ue,
dont nous avonsezbrassé la cause, Son sucs nous
intéresse comme citoyeu" et commnç joqnaaltstoe,
nous ide pntia toutesa les phases de sa fortune;
carlç but .eno-desislest le bonheur effectif de la
grande communauté Américaine.
Enfin, posi en iondure; ,mas aouhitons mille
prospérités et nun robuste santé au peuple de Saint
Landry, p(a'alibnms és, particulièrement') aux
vieux, aux jéfîleâà nos ememis mames, si noas en
avsm. Noseasoo*b ns encore, aux jeunes filles de
braveset epntilsmaris; oa* jeuees gens de belles
et yertueu.. pousae; u papasde longs jours, ainsi
quI. ntre cher Cuarier. Amient
r~ptyI..e~toqrsde l'élection, qui,; eu lieu
lu d rn~~ier notre paroissee voirle: Tableau
qui se trouve sur notre partie anglaise de ce jour.
rov rE:-Sous apprenons, que l'o
a trouvi daçis q Bayou Courtablean, près de
Washington, Diianehe dérerie, le eorle d'nn
homuaedont nous nqvons pu appïene i ile
nom, m1i . On siaoeun pp e qe 2 c'est un des
duitsdu Bayou OWti$ 4 asiiïgton, qui est
tomibo imait oyéI
~Oiiwol inppbrte qat &maiilernie" r
uajoua. he me. uo0 Baptiste-0,9oefmitèai
faýte sur, un ungrei wslave, et lui a-logé .la
b4v*.uiPoMfwins. Lablle aUme iUaité,
nous dit-on1
coine!
ffawire, et snow zsa'ii consé
quenàimtiitaics àâ le____
vun, q15
b 4 L
pri &s« cpmen»e ittib, 'rows fh
Mmt*èO- < àle foyer,
rS9
p am"lem l- ek me elit tnitte%* e il
4r4 mil ein A
abumei ne et boit ce vim e
I--I
.......
Af-l
Rapport dn Secretairede la Guerre.
Le raiport pr'senté au prident par Mr. Conrad.
secrétaire de la guerre, et transmis ensuite au Con
grbs, est un document d'une grande clarté et d'une
brièveté qui en permet au moins la lecture.
Mr. Conrad consacre la pliu grande partie de son
rapport aux opérations ailitaires qu'exige la protec
4ion de nos frontiirus du Sud-Ouest sans cesse me
nacées par les ndiens. Piès des six-huitiemes de
l'armée nt employés au Texas.,auNouveau-Mexi
que, en Californie et dans l'Oregon. La vallée du
Rio-GIeanddetlet a- uleé a tiedu Texas où les In
dic ns aient commnis deli a édatiops suaune grande
échelle. Ceuxici esseént çlé plus facilement.çon
tenus si les tentatives réviftaidnnaires de "aratjal
p'étaient venuestroubler le-pays. Le seul moyen de
prévenir lea.d6pirq ht? J lslss q~~i q.usala.tent
les frontiètésa'd Téaassei ait, sél.onleWcrtafre de
la guerre, d'accorder, aux i-iti*ns une portion de
terrain dans le Teas mnême. C'est l'affaire de ' t
Etat.
Des nïouvemensde.troupes ont eu lieu en Califor
nie et dan l'Oregon, pour soumettre les Indiens:
cependant une des tribus les plus guerrieres, et qui
s'Mtait fartemarquer par son implacable hosfilit, a
consenii àfaire la paix. La psenee des troupes
-au Nouveau-Meëique a coritenu ~pdant quelque
temps les sauvages. Le tnajor-géiéf·a Smith.. le
coliorld S. uer et le brigadier-énrrali Hitchcock
méritent les pluse gands élogee peur j&es services
qu'ils ont reysua . . a '. t '
Mald.. la c0n0tantc activitc dts troupas, il a été
opéid dan les e dèpese» dddéphiteieritl une réduc-.
.tiorde $#fiFa2: erale chiffre del'annéeprécédente,
et on s'attendà une nogvelle réduction de ! 00,000.
La probabilité que le Nouveau-Mexique n attire
ra pas de lonegtempsl ls dmigrans, le ndmbre insig
nifiant de la population blanche qui y est fixée, Et
les dépenses énormes qu'exige le service orgaiisé
contreles Indiens, portent.M, Conrad à croire. qu'il
serait convenable qui la popùlaticn blanche 'aban
donnât ce territoire. Le gnuvernernent poIrrit
payeph cette dernière cinq fois la valeur de ce
qu'elle possède dans le Nouveau-eMeiqie, pt il- y
aurait encore économie: Dans l.'é4t tactuel des
choses, l'envoi d'un nouveau régiment de cavïalerie
dans le territoire est indispensable.
Mr. Conrad signale l'absence de fortifications sur
diver~ points de :nos eftes. 'Les allocations déjh
faites se sont trouvées insuffisantes, de sorte que les
travaux commencés ont dû être suspendus et mena
cent d'être détériorés. Il est absolument nécessaire
de les achever pour ere prévenir .a ruine totale;
maispour cela il faut de noveaux onds. C'est aà
Congrès B les voter tout de suite. s'il veut 'pargner
an pays une perte considérable. Entre autres poitts
qui ne sont pas fortifi. Phenorable 4ierétaire cite
New-Bedford et SMi F>iuneisco. :, :
;Mr. Conrad parle des explrations , intéres tes
entreprses par les capitaines Sitgreayes et Marcy
vers les sonures.dùfZumni, du.Colorado et de la Ri
'vièr& nRouge.-J.bei
lé ýSbIrém16neqtiè céébrs èbimlstes de
nwtre époaxe ont cberché dePMa9 ai longtemps
ouîobte r1un Sueeiwt vient
engn d'çboenir ta loiu dans lxparoisse: Ax
q de Il. bc t, qut, .4epuis de 'Ion
StravMax cnstammelt t la ve
chliê dote &nouc*a ypure, peé e' .eaze
ri4~têaforoe4 pei.iksbiiç, àfalg3iqiuorin
suuef~:Prç~s .kl4n ,e4S&a~i pur qioJ C azieige,
~; al i,; sAeai.sýdeê voir scre en
,mP ltaibeat, psitri;.JitMsRea dêcolwer, va
#rication du mcre, irtou qwuad goiàlwp
f urs seront à mêmie-dipp*i les heureuu
résn~tafa "e 'bu l#o4rte e tu lbjp
etre C ué chkeun d'er~sixjeg - ~pyl eni ~tîe
eé 7 xj'g
dij~ers ~ tshnpen~et, ~pe
trant plus blaàkê1&1é -'Ôi' o de puQ
berti -e -t]Ç.# cette mè dàIIiIà omDia&e uadâle
le vin di"*èv ad âl PW4e"4 b4nt k
teantup plus blabcqte "e uei r avanta
déI~lIiex. ~c cete minecmoitiloW
l n re 'Mons
i ~ f JXlt
et
du Éci
oeuna et 120
ÏS du
eut
I
e
~Iettre
A`I~t
LA NAVIGATION DE L'OUEST.
On lit dans le Courrier des Etats-Unis:
Le Congrbs à sa dernière session, a voté un crédit
de $1~0,000 pour débarrasser le lit du Mississippi et
des autres rivièrés de l'Ouest des chicots qui en ren
dentla navigation sidangereuse. C'est une bien fai
ble somme en comparaison du travail qu'il faudrait
accomplir, elle est surtout bien faible quand on son
ge aux pertes immenses que l'on a chaque année à
constater sur les cours d'eau de Pintérieur; mais c'est
déjà quelque chose que le Congrès ne soit pas resté
tout a fait sourd aux justes demandes des habitans
de la graniie vallée.
Suivant un rapport fait au Cor-grès, le nombre des
bate~auxh vapeur qui ont péri sur les rivières de
l'Oust juques et .y compris 1849, a été de 736,
dont ,419 e se heurtant contre des chicots. La
valeur totale ~ls' co-ues et dés cargaisons ainsi per
deds est évaluée à plus de dix-huit millions de pias
tres, ce n'est donc pas exagérer que d'en donner dix
aux chicots pour leur part. Du lerjuillet 1l-50 au
30 juin de 'année suivante, il a péri 69 bateaux, et
cette pérode compte parmi les plus favorables.
SLe nombre des bateaux-à-vapeur qui parcourent
les cours d:eau et les lacs de lOuest n'e4s que d'un
sixièmei plus considérable que celui des vapeurs
oianiques, et cep ::dJant le chiffre des pertes est
plus corsidérab'e des quatre cinquièmes. En som
me, la proportion des bâtiments qui se rprdent dans
'iatérieur est de 44 12 pour cent sur ceux qui s'y
constirisent. Clest là ce qui résulte du rapport
mêuine eae nous avons cité plus haut. Avant 1849,
on avaiý construit dans l'Ouest 1556 bateaux-à-vn
penr, et nous avons dit que la perte avait été de
,3 9 . .
Les travaux que lI crédit ouvert par le Co-nrès
va permettre de commencer, auront pour efiet de
diminuer un peu ces c!iffres effrayants. Il faut es
pérer d:illeurs que ld Cngre o ndra la né
cessité de contianer une cuvr-re. abin L à la
séiuité du cdmmeree de intrintr
FRANCE.
L'Empire Fxanç~,iaétté officiellement proclamé
le 2 d-emrbre,' et ois Napoléon est Empereur
d'après la loi,
On dii que Jércme Bonaparte sera promu à la
vice-royautéde l'Algérie.
Un ambassadeur de Russie est arrivé à Paris avec
une lettre authographe de l'empereur Nicolas, adres
sée à Louis-Napoleon.
Un général polonais a écrit à Louis-Napoléon
pour lui annoncer que dans le cas où il se trouverait
dans la nécessité de recommencer les guerres de
l'empire, les Polonais 4taient prêts à se ranger sous
sa banière.
EMIGRATION A ST-DOMINGUE.
Un Mr. Green a mis tout récemment en
circulatin le projet d'une émigration amiri
caine qui se dirigeait vers la partie espagnole
de l'ile d'Haîti, c'est-à-dire sur le terriïoire
de la République dominicaine, dit le Cour.
des E.-U. On sait que cette République
forme uncontraste frappant ayeo l'Empire de
Soulouque; elle est gouvernée par des hom
mes dontles idées libérales appellènt le pro
grès et qui copiprennent l'immense partie que
des étrangers intelligents poirraient tirer d'un
payag'oàine manquae fr'q"ed'ildeatrie ,et l'ae.
tivit.; MIais. on ne, croit pas :que le but de
l'énigratiap. que Ton propose en coe momet
soit le déveljppement des richesses naturelles
du sol dominicain.- Les uns supposent qu'elle
serait destinée à jmettre la République à l'a
bri des nouvelles tentatives de conquête dont
son impérial.voisin le tenace toujours._ La
prtie méridionale d'Haïti serait un excellent
de rendez-vous, pour les fibustieis; car
Scertaies parties elle ne se trouve pas à
plus'diune centaine de milles de la Reine des
Antiles. Ily a quelques aniéesv un officier
ai;iain qui visitait Haiti écrivait que le
jpoint de déprt le plus favorable pour opérer
une desoente dans l'Ile de Cube, était sans
contr'dit cette ile.
S-- 0Choléra a sévi en Pologne dans 154
et $Oe nmmunses rurales. -Le nombre
total des personnes atteintes s'est élevéÀ 46,
1 doeï . 920,06 ont succombé. A Varso
ieH- co ~netn 10,637 cholériques, dont.
,463 ont succomiP . Varsovie compte 161,
Wf-lriast^ sdesate iqueeehiffre équivaut
à Oit d6tasur 37 itabita te4.k ' tuas de
çfaoléra.-éM^ ''"".'.·B1'
MPL ORIABLE EVBNEMENT.
4vauehnent afÈreux est <venu, samedi
dernier, - '~Iiiug te dèni la dàsoIation
çtne deses.respitdbles f4milede l'Amsoption.
Pexidantbi jottsi~i; u udeM fis de-MXr Aloide
$t~uêy~u-Ite: Ladrbry, jeune bomme de 22
lairV l3 içL c siuiv~ de sou frè
di et. t 'n î,.'ýet~i: ait sanos amie
4~~d~ieû ~Ueteeunè
Fu1 aIllèrT~ts'abattre a
uneti'w néèdSxn ro pbuisson.
.ire-~ineht et· de faire
èred j«ju1esgens paèréent.
~~Ii~6 Uia et firent en effet
e àânent' oü elles
I Yike ~anEi11ryet les ances
*1é 'éviEdés et ls enê..
lu e de, s vi.r celuii-ciles tira' sans s'aper
ù' le"te ri4etxfeiixeiiautre
tr-c~,r~~B~ r~~
F~g: ~8t; est fisé m
~5LE11aoy , t hi
*prP. d'aytlsi ufrr11 iIduon-~
perd
àà osM-u2ale15
iO pill EIL)U
vEi~j-& et ifwidateu de
Mea mat dans cette
ývý le -28 novem*m4eu ', ri de 53
y qmâIffl Mtgï tus deux
de ewb ikw" ~ .
F1 u 1 À sM-.Ol&-tei là , aIm Ita lgaii des
enf.6dBEgY4pb.JE aant qu'ils atteignent l'âge
de douze mov,
NOUVELLES DE CUBE.
NEW-YORK, 21 décembre.
Un steamer arrivé de la Havane rapporte que le
Capitainc-Gén6ral doit envoyer le steamer Isabel à
St. Domingue pour y surveiller le mouvement des
flibustiers dans les environs de Samaria.
Une Frande cargaison de nègres était arrivée à la
Havane. et d'autres navires fesant le trafic y étaient
attendus. Le bruit courait qu'un bâtiment négrier
avait éti saisi par un vapeur anglais.
PRIX-COURANT
DU MARCHE DE LA. N1le.-ORLEANS.
[Extrait (de r'4eïite.]
VENDREDI SOIR, 24 DECEMBRE.
Les changements les plus importants qui se soient
opérés sur notre marché depuis notre dernier rapport
ont porté sur les comestibles et le coton. Ce der
nier article a fléchi de , à J ct la livre. Le marché
aux codmestibles a été lourd, tandis que ils pri4 du
porc ont augmenté. La farine a également haussÊé
le couru des cstéalte~fe.st maintenu, mais les varia
t:ons ont été moins impartantes que celles dont nous
avons parl? plus haut. Une tendance ? la baisse
s'est généraement manifestée dansle fret;le chan
ge a été ferme, bien que la demande ait été linitée.
COTON-Arrivé depuis le 17 du cou.aiut, 57,109
balles.
L'animation que nous avons mentionnée dans
notre dernier rapport a continué de régner jusqu'à
samedi, et les ventes de ce jour-là embrassèrent
11,000 balles à des prix favorables, en général, aux
détent-urs. Les letties apportées par le Niagara
ont été reçues lundi, et les nouvelles ayant été
moins favorables qu'on s'y attendait, .il ne se pré
senta que peu d'acheteur. Les prix dès lors flé
chirent en grande partie etles opérations de lundi et
des jurs suivants ne comprirçet que 7,500 Jballes;
Il se tranta mercredi environ' ,000 baes, sans chan
gement important dans les prix, bien que le cours du
marché ne fut pa établi. Hier l cotons a encore
été peu rechercheé et i opdrations ont a peine at
teint 5.000 balles. Les ventes daUjOurd'hui se sont
élevées à 5,00d(balles aux prix que nous mention
nons ci-après. Les transactions de la semaine ont
embrassé 34,000 balles dont la p!us grande partie a
été prise pour l'Angleterre. Quelques lots, cepen
dant, ont été pris pour la France et le Nord. Le
cours de la place est commn- suit:
CLASSIFICATION BE LIVERPOOL.
LoUISIANEiE ET LMîIISSPI.
Inferior 61 à 6i
Ordinaire, 7- à 8
Middling, à & 8
Good Middling, 0- à 9i
Middling Fair,. . 8 a b
Fair. 101 à -
Fully Fair; - -
=God Fair, . - : .
Good and Fine, - à -
SICRE.-Le marché au sucre a été animé et les
opérations de la semaine ont embrassé 8,000 bou
cauts, dont 1,000 boucauts ont été achetés samedi;
2,000 lundi; 1,500 mardi- 1,200 mercredi et 2,500 her,
et aujourd'hui. Les pnx tnont pas varié. Nous les
donnons tels qu'ils ont été pbliés dans netrederniet
rapport:
u 4 rieur, de 2i à 3 c: odinaire, de 3 à 3a c fair,
de 3 4. c.--première qPaê, de 4j 4 c; c oix,
ide 4} à 5 ets la livre.., .
MLELASaK-Les arnvages de mélesei ont été
.asset irréi eiw piendant la semaine et les priax ont
quelque peu varié. Les lots.de beonne mdlasse et
de mélasse de 1er qualité bnt rapporté,Ban commen
cement de la semaine de 211 à 22 ctS et ces jors
derniers de 21 à 22J cts le gallon. Les opérations
ont.embrassé en tout 11,000 barils.
FARINE-La demande s'est améliorée par suite.
de la baisse dù fr6t etles prix ont conservé une ten
dance à la hausse. l s'est traité, depais notre der
nier rapport, e,000 barils. Le cours, au commen
cement de la semraiiea été de$4 40 à $4,50 la ta
rine de lOhio; de4' 60 à 65 celle de St. Iodis, et
dernièrement de $4 50 à $4 62J l'Ohio et $4 75 de
St-Louis. Les prix des marqies extra et de fantai
sie ont variéde $4 75à $5 401e baril.
GRAISSE-Le stock ayant, augmenté, les prix
de cet article ont diminué pendantla seçaine: Les
ventesaont eu lieu, ces jours derniers: de 10i à 10
cts a première qualité en barils et tiiçons, et de 12
à 12) ets la livre deg.raisse en bàrillets.- Les opé
rations de la semaine ont atteint le chiffre de 1,800
barils ettierçonp et 1;0,0 barillets. *.
POftC-Lbs arriages' de por'ont'été quelque
peu nombreux aiu tnmenceem nt de. le. semaine.
Les prix ont par suite écehi & $1P' le barl de mess
et $16 50 le M. O. Le bruit yib"btiounm mercredi
que des maisons avaient reçu des nuivelles très fa
vorables dè l'Opest les transactiones embrassèrent
1,000 barilsi mes à $18.0. Q.el ues lots, depuis
lors,' ot été achetés à des prix v t de $17 50
à $17 75 , .e altst en ltasil e t ont rapporté
de $18 hu.T S'lebari "
B(EUF-Les ventes de beuf, depuis notre dernier
Mappo, cm imnnent 200 bails, 'pènmière uoalité,
noiMiaspeetés, de :9 0 i$S 75; lU do 'on-mspee
tés .$10 25 et 30 bail mess $le aril.
JAMBON-Les prx de cet artcle ne' se sont pas
maintenus .cause de l'augmenritiin de Papprovi.
sionndiment et du petit iàdntb* d'echeteursi Les
transactions de la semaine oautl«.de 350 boueauta
dont a plupart dc'81 ka ets la lire les plats-ctés
ribbed de 9à à 9i ctsIes clear, et dé 71 a 8 ets les
épaules. Les prix des jambons ont, en général, va
n.iée l 1;5 cts la livre de bonne qualit4 foure. à
la qualité extra et de choir~· jabons prépars.
iBEIRRE& FROMAGE-L'approvisionnement
de beurre de l'Ouetadtd limitë et les prix ont été
ferml s, variant de 20 à 25 cts la livre. Le froma
ge a fiéchi et il s'Wet vendu ënyiron 20casisse, la
plupart & 1Oi'cts la lire.
CAFE-La, demande aétéli nitép et les opéra
tionsn'ont pas été au-dàu à de 3,p00 sac IRio. Les
prix se sont àpeinenairntenus. Le cours dominant
des lots ordinaires est de 9 à 9èt'Ltk'lirt;e
SWHISKEY--.Lemarhé a-été quelques pe lourd:
environ 1,200 barils oat é,té ,chs4s, lepuis niate
dernier rapport, dle20 àk9 t 1 tsllde pl ptwitêet
forts de wbslïeyé rdctifia, 211 daëeaT q ltIor1iiiair
et 24 ts la it ittxdeDLter.: '
CORiE TOL 1 r 'E E a0E-Cet ar
ticle a été tia peu ewieïchd e4 ki-renteas i'ont
embrasi~ qie ïetitilôbts'de Vli eîs la toile
d'emballage, et 6 6i cts la corde. ' :t6ite de
l'Inde est c6té' Lt..11 . Il a1;attrai100 bal
leat une fraction au desousde 11.
** - -^·- - - - '
i DécêxéE-En cetette , di- i 2vi
'd~oeebre 185e, MmNh3i'LSPiIî ew Rmo
I C
Vente à ~anan.
sera vendu, san 'e aupl ous ofrant
et dernier enchtriser, à ma résidence, en
I la ville desOos~ile a di 8 Janvier
courant, un lot de li. . d ainsi qu'ne
g.ande quantit de meubles dei hetd'efet de
ménage. ,
Les conditions, q u tii vant agVuses aux ae
qunéeurs, seront anoneea le jour de lavente.
JUO-jHKN POSEY.
Opelousas leer Jtulni 183.
JBARDEAU4ê4RDEAUX!
qa'i oit·veidbi ï 't prh ix. Vene* Jei
voir à son magasin, à Plaquemine BBrute c
chez C. Steel, à I'HSie dW~kaio, au9 Opé
lousas. JESSE CLARK.
Plaquemine Bruic, 1er. Janvier 1853.
Vente Publique.
N vertu d'un ordre de l'Ionorable Cour
Sde District, dans et pour la Paroisse de
Vermillion, il ser. offert, en vente publique,
au plus offrant et dernier enchérisseur, par le
ministi-re d'u-?encanteur public, le
Lundi, 7me. jour de Février 1853,
à la Maison de Cour, dans la ville des Opé
lousas, les propriètees ci-dcssous décrites, si
tuées dans la Paroisse St. Landry, apparte
nant à la succession de Robert Perry, décédé,
dernièrement de la Paroisse Vermillion, sa
voir:
SUn Certain Lot de Terre,
contenant cinq arpens de face sur quarante
___ do profondeur, situé sur le Bayour Cli
S! tI cot, ensemble avec toutes les BATISSES
et A..ELIORATIONS (qli s'y trouvent.
UN LOT DE TERRE,
adjoignant la terre ci-dessus, contenant envi
ron 50 acres, communément appelé "Stevens
'Place."
Un Lot de Terre,
étant la partie nord des lots Nos. 1 et 2, de la
Section 10, du Township 3 sud de la Rangée
1 Est, contenant 40 acres.
Un Lot de Terre,
situé dans le village du Bayou- Chicot, étarit
le même occupée en ce moment par James
Akenhead, comme un magasin, contenant 1
Sacre, plus ou. moins, avec toutes les
, BATISSES et AMELIORATIONS
qui s'y trouvent.
Le QUART DE SECTION Nord-Ouest du 26e.
Township, 3 Sud, Rangée 4 Est, contenant
162-74 acres.
La moitié Est du quart de Section Nord
Est, Section 23, township 4 rangée sud, 5
est, ainsi que la moitié de la section ouest du
quart nord-ouest, section 24, township 4 sud,
rangée 5 est, contenant ensemble 168 01 acres.
Le quart nord-est de la section 32, town
ship 2 sud dela rangée 4 est, et tant de la
moitié est du quart sud-est de la section 81,
dans le township 2 sud, rangée 4 est, qui se
trouvé dans la Paroisse St. Landry, contenant
ensemble 177 35 acres.
Le quart sud-ouest dé la section 32, dans le
township 2 sud, rangée 4 est, contenant envi
ron 247, 65 acres, plus ou moins.
Le quart nord-ouest de la section 33, dans
le township 2 sud, rangée 4 est, contenant en
vIron,160 44 acres.
Le qaArt nord-est de la section 33, town
ship 2 sud, rangée 4 est, contenant environ
S160 44 acres. 9'
Le quart nord-ouest de la section 84, town
ship 2 sud, rangée 4 est, contenant environ
160 16 acres.
Le quart sud-onest de la section 34, town
ship 2 sud, rangée 4 est, contenant environ
160 16 acres.
Le quart nord-ouest de la section 35, town
ship 8 sud, rangée. 4 est, contenant environ
162 62 acres.
Le tout ou certaine.partie d'un
Lot de Terre,
située dans la Grande Prairie, et connue soys
le nom de Tannerie Hanchett, contenant en
viron 195 arpens.
TERMES ET CONDITIONS:-Toutes sommes
de dix piastres et anudessous payables COMP
TANT. le jour de la vente, et toutes sommes
au-dessus de dix piastres à un crédit de un,
deux et trois ans, du jour de la vente, en pa
yemens annuels égaux; les acquéreurs four
nisant leurs billets avec sécurités solidaires
approuvables, à la satisfaction -de l'adminis
tratrice; les propriétés restant spécialement
hypothéquées jusqu'au payement final et dé
finitifdes dits billets, avec les intérets qui
pourront s'accroitre au taux de huit pour cent
l'an de l'échéance.
Vermillion, 1er. Janvier 1858.
VENTE PAR LE SHERIF.
ETAT DE LA LOUISIANE,
Lucius J. Dupré, Admininsr.,) Cour de District, 1
vs. Paroisse St Landry.
Jean Dubburdieu. ) No, 592. 1
E N vertu d'un ordre de saisie et de vente
la lan s l'aaffaire oidessus intitulée,
par la Cour de District dans et pour la Paroisse' St.
Landry, et à moi adresse,exposerai an vente pu
blique, pour du Comptant, làa Maison de Cour de
cette Paroisse, le Samedi, 5me. jour de Février 1853,
comm.eaant kà heares da matin, et de rjoenjour,
s'il est nécessaire, tous les droits, titres, intérèts et
prétentions de Jean D1pbourdieu, dans et à la pro
piiétSe suivante, iisie pour satisfaire le dit writ,
savoir:
UN CERT'AIN LOT DE TERRE ,acheté par
le ditDubourdieu du défunt, par un acte pasé par
devant Yves Davy, notaire public, le 2me jour dac
tobre 1850, et étantdédrit tomme situé dans la Pa.
roisse St. Landry, dans la ville des Ope ayant
61 pied de face plu ou' itoisa, mar ilat prine ile
borné au Nord par le lot appartenant aitepen
Duel, à PEst parla rue princivale o Main, au Sud
.ar le tot ppnrtenant k MaleS é Lefevre, f. 1,
et -FTOuest par la rue du C ,hem , ensemble avec
touteases Batitsa et nUil A oa qui o ty trouvent
dpar Alexes g , oil et piét
Bureau du ShériIf ^ drl
' .à exécuter tous les ordres con
Scernant le métier de Forgron.
I Fo»ite veywvrW ejtv unert dI pa.
trda'asK ftalAfe "'pu ' * /
Grand Cote..u,,1 éeembire l85.-3m
OLVRV~OE- TYYOOGRAPHIQUES
exécutés avec promptitude et netteté au Bu
.rcau du Courrier des Opelousas.
VENTE PAR LE SIIERIF.
ETAT 1D LA LOUISIANE.
N. et W. Offutt, Cour de District
vs. Paroisse Saint-Landry.
Philippe Carroll. No. 5233.
- NN vertp d'un writ d'alias fi. fa. lancé dans
Sl'affaire ci dessus intitulee, par la Cour
de District dans et pour la Paroisse St. Landry, et a
moi adressé, j'exposerai en vente publique, pour du
comptant, la Maison de Cour de cette Paroisse,
aux Opelousas, le Samedi Cme jour de Février 1853,
i commençant à 11 hourss duimatin, et continuant de
jour en jour s'il est nécessaire, tous les droits, titres,
intérêts et prétentions de Philippe Carroll h la pro
priété suivante, saisie pour satisfaire ledit writ, sa
voir:
UNE PARTIE D'UN LOT DE TERRE avec
une maison, situés dans la ville des Opeldusas, l'en
coignure de Court et Lahdry street, étant PlemPlace
ment employé ci-devant comme magasin, par Lewis
et Abraham Andrus.
H. ROGERS, Shérif.
Bureau du Shérif,Opelousas ler. Janv. 1853.
VENTE PAR LE SHEBIF.
ETAT DE LA LOUISIANE.
Auguste Donato, Ex. &c. Cour de District,
vs. Paroisse St. Landry;
Joséphine Tesson, f. c. I. ) No. 5962.
E N vertu d'un ordre de saisie et de vento
lancé dans l'affaire ci-dessus intitulée,
par la Cour de District dans et pour la Paroisse St.
Landry, et à moi adr'ssé, j'eposerai en vente pu
blique, pour du comptant, à la Maison de Cour de
cette Paroisse, aux Opelousas, le Samedi 5me jour
de Février 1853, commençant à 11 heures du matinr
et continuant de jour en jour, s'il est nécessaire, tous
les droits, titres, intérêts et prétentions de Joséphi
ne Tesson, f. c. 1. à la propriété ci-après désignl&i
saisie pour satisfaire ledit ordre, savoir:
UN CERTAIN MORCEAU DE TERRE, si
tué dans la ville des Opelousas, mesurant un demi
arpent de face sur cent soixante-neuf pieds de pro
fondeur, borné au Sud par la terre de J. B. Isabelle,
au Nord par la terre appartenant ci-devant à Louis
Louaillier, Senr., à lEst par la terre appar*nant à
Joseph Hardy, et à lOuest par les 20 pieds de terre'
que ledit Joseph Hardy, son vendeur, a réservé pour
passage entre la terre de P. Cahanin et la sienne,
ensemble avec toutes les bâtisses et amélioratione
qui s'y trouvent. 'b
H. ROGERS, Shérif.
Bureau du Shérif, Opelousas ler. Janv. 18.53.
PROCEDUKRES
Du JURY DE POLICE DE LA PAILISSE ST. L nObp.'
Lundi, 6 Décembre 1852.
Ce jour étant celui désigné par la loi pour l'as
semblée du Jury de Police de la Paroisse St. Lan
dry,les membres suivans se sont assemblés à leur
lieu ordinaire de réunion, savoir:
John P. Hudson. Président, 5me arrondissement;
Elisha Andrus, 2me arrondissement, François C.
Devillier. 3me arrondissement. Onézime A. Bou
dreau, 4me airondissement, Joseph E. Andrus. me
arrondissement, Antoine B. Carte, 7me arrondisse
ment. Joseph Z. Fontenot, 8me arrondissement: J.
Akenhead, 10me arrondissement, Augustin Guillo
rg, lime arrondissement, Henry S. Dunbar, 12me.
arrond.; Elbert Gantt, 14me. arrond.; Joseph Mc
Bride, 15me. arrond.; Charles Teale, 16me arrond.;
Villeneuve Joubert, 17me arrond.; Syphorien Me
che, 19me arrond.; et Wathall Burton, 13me arrond.
en place de John k. Pickett.
Présente: 16
Harris, Toùng et Wright, absents: 3-19
Les minutes de l'assemblée précédente sout.lues
et adoptées sans opposition.
M. Akenhead est excusé pour cette assemblée.
Sur motion de MX Gantt, le certificat d'élection de
M. Burton a été riééré au comité sur les lections
qui rapporte que Walthall Burtpn a été dûment élu
comme membre de ce Jury lour le i3me arron4lj
sment, en remplacement de John K. Picket, qui a
résigné. Sur motion, ce rapportest adopté.
Sur motion de M. Gantt,,e Jury prend un recsc,
et s'étant assemblé de nouveau, présents comme de.
vant, à lexception de M. arris.
Les rapports suivants sont lue
Mr. Haris Que la couverture de la Prison avait
été adjugée kMichael Mussad; pour 2f50
Mr. Devillier, Contre l'acceptation du pont sur
le Bayou Têche. Lepont sur la Crevasse, sur le
chemin près Mme. Michel Mayer, avait été fini et
accepté, et qu'un warrant soit tiré e faveur.de Va
léry Mayer et Désiré Godet, pour $200.
Mr. Fontenot, .Que le chemin conduisant du pont
Prudhomme chez Bacon, sur le Bayou des Cannes
a été tracé. -
Mr. Dunbar, Que le pont & éouliuess'or le Bayou
Crocodile avait été adjugé et finipar Henry S. Dur
briet Lewis Ganson, pour $1000.
Mr. Gantt, Que les pont sur les Bayoua Waxé
et Cow avaient été fnis par Bryant Stapleton, et
que le pont sur le Bayou T ache avait été adjugé et
fini par John Ray.
Mr. MeBride, Que le pont sur le chemin d'en ba
au Bayou Rouge, était fini par N. Nicholpon, pour
la somme de $500.
Mr. Boudreau, Pétition pour répmrer le pont
Guilbeau, sur le Bayou Caaancro. Pétition pour
tenir une élection pour preidrm.e en e des votans
du 4me arrondissement, relatif à accorder ou refuser
des licences aux cabaret, &c.
Sur motion, Rsol, Que les personnes dont ln
noms a vent soient et sont nommées Surveillans
des chemins publics dan cette paroise, chacun
pour le district qui lui est assigné, pour l'année
1853, comrmençant le 1er. Janvier 1853:
Division Nord-Est. John S. Edwards, 2me dis
trict, Pierre Savant ills, 4me district, William L.
Hudspeth, 5me district, Isac Littell, 6me district,
Robert McRory, 8me district, Lastie Guillory9me
district, Samuel Derossier, lime district, Hlervey
Kimbal, 12me district, Uel Bundick, 13me district,
Thomas Morgan, 14me district, Auguste Soileau,.
15me district.
Divrisio- Nord Jean Bte. Roy 1er district, Oné
zime L. Pitre,2me district, Jean Bte. Lafieur, 3Ine'
district, Pierre Vedrine, 4me district, John A. Gla
ze, 5me distriet, RansoinP. Ferguson. 7me distict,
William Tear, 8me district F.. B. ÙCheney,; 10ml
distriet, Sauel Wall, lime district, François A.
Pitre, 1lmedistrict, Julien Jules Jacque Fatenot,
13me district.
Division Nord-OuIt. Don Louis Sonnier, er
district, Alfred Reed, 2me district, Samuel heed,
3me district, Dorsin Lacaze, 4me district, Pierre
Fontenot, 5me district, Eugène Martel, 6me districr"
Andrew Wes, 7me district, Olin P. FontenoiSme
et 9medistrict, Edouard Vedrine, l0me distEnit Ei
Cambell, 11 et 12me district, Hypolite rFotenot,
13me district, Dalicourt Joubert.141aedistriet;
Division Ouet. Ursin Lavegae, ler. district,
Gustave Frugé, 2ne district,V Yalot Baudin. 3me
district, Jacques B 4me nnn district, Enoh Hys
5me district, Félix d. Ome district Llevi
Young, 7me district, nuel Reed 8se district.
Divisinr Sud-Oet. Don Louis Rihalrd, eDis
trict; Azolin Richard, 2nd District; Alexadre Dou
cet, 3me district; Crawford Lyoan, 4me ditrict; Ni
cholas WQ ébdeau, 6 district, Gabriel Harman,
7me district; Joseph Carrihre,8me et 9me districts;
Joseph Blaize, Iame district.
Dviio Sud. Heny Millé, er distrietEaehe
re Lavergne, 2nd district; DorI~no L. Carathers, 3e
diistrct; obert E. Smith, 4me district; Deni Stdlly
5me district; Francoi Savoie, fs, 6me district; Jos.
A. Guidry, 7me district.
Divsiin Sd-Eit. Ulger Roy, ler distict; Adol
phe Roquette, 2nd ditrict; Valmont Stelly, 3e dis
trict; Jesa Bte. Hébert, 4me District Joe. Olivier,
5me district.
Divison Est. Louis C. Davillier, 1er disfpt,; C.
Close, 2nd district; Simon Wable, 3me distnet; B.
L. Oliver, 4ane district.
Sur motion de M. Devilliers, le Jury est ajourné a
demain à 9 heures du-matin.
JOHN P. HUDSON, Prètident.
GCr H. BELL, Greffier.

xml | txt