OCR Interpretation


L'union. [volume] (Nouvelle-Orléans [La.]) 1862-1864, February 11, 1864, Image 4

Image and text provided by Library of Congress, Washington, DC

Persistent link: https://chroniclingamerica.loc.gov/lccn/sn83026401/1864-02-11/ed-1/seq-4/

What is OCR?


Thumbnail for

avec un peu de cendre. Quand il s’agit de salir, beau
coup de nos prêtres rebelles sänt assez dans leur rôle,
soit dit en passant. Mais an sujet-de cette cérémonie,
qu’on nons permette de dire que nous ne saurions com--.
‘prendre le choix de ces paroles : homo, memento quin, ete.
Comment, au moment où l'église invite lex fidèles à se
préparer aux séricuses méditationt et aux graves en-ei {
gnements du carème, peuton venir leur dire ‘qu"ils— ne
sont Que poussière ct qu'ils retourneront-en pouxsière,
puisque ces paroles qui semblent exclure l’immortalité,l
sont exactement conformes aux idées des matérialistes
“ dont elles peuvent fort bien résumer les maximes ? n’eût
iT pas mieux valu‘dîre : O Tomine, souviens toi que fu as
une âme et que cette âme qne n’atteindra pas la destruc
tion de.ton corps matériel, vivra éternellement. .…
. ILes Nouvelles, Len
Nous :avons. reçn par la voie du Fleuve, les jonrnaux
de l’Ouest qui contiennent des nouvelles: du Nord'jus
qu'au Dodatansi 50 5590 vitses su 525 l
L'attitude prise par Mr. Seward relativemnt au F‘ori
daet an Rappahenock, que l’on sait être en voie de cons
truction pour les rebelles dans les; chautiors français,
semble iudiquer qu’une guerre éelatera tôt'ou tard entre
les Etats-Unis et la France. Ceux qui ajoutent foi à
cette nauvelle qui mérite cependant confirmation, disent
que c’est en prévision de cette gnerre, autant que pour
répondre à la dernière conscription des rébelles, que le
Président a ordonné nna levée de 500,000 hommes.
Pascqgoula— L’Enquirer de Richmond annonce qu‘
six transpôrts sont entrés dans la rivière Pascagoula le
7 courant et l'ant remontée, Après s'être en urés de Ma
disonville les fédéraux out plaçé des piquets sür la route
qui éonduit à Covington et Madisonville. lls sont en pos
bession des moulins à scie de ces deux dernières places.
Une dépèche spéciale de Cairo en date du 2'couran:
dit qu’un déserteur qui est entré dans les lignes fé“léra
les annoncent gr’un généra! Rebelle àla tête de deux
brigadés de troupes de la Louisiane et du Texas s'avan
éént de l’intérieur de la partie occidentale de Ja Louisiane
pour se rendre sur les rives du Mississippi afin de couper
les commurications sur le fleuve et établir Un passage
vis a vis de Rodney pour recevoir de l’Est des armes et
des fmünitions. p.410
Mobile— Un correspondant du Boston Journal écrit
aux dernières dates que la garnison du Fort Morgai,
s'était révoltée et avait réussi à repousser les canon
nières rebelles dansla baie de Mobile mais ne s'étant
pas bien mise sur ses gardes toute la garnison s'est lais
sé snrprendre par des forces de terre à l’exception de
quatre hommes qui ont pû gagner l'lle aux Vaisseaux
d'äns un esquif, -* 15 cottset 5
Marié le 8 Février 1864 a l’église des Jésnites par le Révérend Père
Duffau, Mr. Louis Joseph Carlon à Mademoigelle Marie Mercélite
Darby tous deux de cette ville. “ _
“n es dn ert tn ec
TFHEATRE INORLEANS.
D_IM.ÆNCHE, 14 FEVRIER 1864.:]
* LES ARTISTES REUNIS EN SOCIETE.
FBENBFICE DE V MADAME ' BOUDRO
Première représentation de : GILLE RAVISSEUR, Opéra Bouff- en
‘1 acte, Musique de Grisar —LA CRD# SENSIBLE, vaudev 1.
en 1 ecte, par M. Lamtert Thiboust-—MARTHA, 2me. et 4me. |
actes, Musique de Flotow.--UN FEMME QUI MURD. vuude
villé en 1 acte, :par M. E. BLUM. »
s- Les buresux seront-ouverts à G 112 heures ; on commencera
à 7 heures grécises, ; T 5 ‘ ;
æ e buveau de location est ouvert le Samedi et le Dimance, hde
b. 10 a.M.à 3 P.M. feg ds | ‘
‘Ticket Conservateur de l’Unjon,
[ Pour Gouverneur |
“ CHRISTIAN ROSELIUS. —…
Pour Lieutenant-Gouverneur
. J. M. PE TON.
qn Pour. Secrétaire d’Etat
° ! Gro. S. LACEY. [
ñ Pour Trésorier l
| ; JOHN GAUCHE. d 1
[ “ Pour Avocat-Général — ‘
[ … J. AD, ROSIER. … .
Surint. de l’Edueation Publique
SAM. H. FORREY.
uuu - Aaudiieur. des Comptes
| JU ItN NÉVILLE. E
duou -S GA TO A cuu |
Cette institution, fondée. depuis plas de dix année
offre de grands avantages pour le développement intel
lectuel et moral des jeunesgens. Le cours d'ensrigne
ments comprend: tout ce qui péût être ütile à une ésluca.
tion -supérieure. … Bien que la langue françai-e e
l’anglaise y soient enseignées avec soïn, cependant tonte
les branches suivies en anglais ÿ'reç:»iver‘nt*ùrœ attention
toute particulière. Nous engageons les familles à visi
ter l’institution qui est située à l’angle des rues Espla
nade et Trémé, où elles se convaincront par elles-même
qu’aucuñe autre institution n'offre les mêmes avantages
tant sousle rapport de l’enseignement que de la bonne re
pue quis'y. fait rémarquer. Le nombre totjotrs croissanit
des élèves de M. Lafon est la meilleure preuve de lu
place. élevée qu’occupe cette institution parmi les Mui
son- d'Education établies en cette ville. Nous croyons
sicâremen* Atra ntile aux familles en fa recommandant
uup;ü. Oisgrs cfs: Les Octenrs. ;
“ +Conformément à l'urt hflê de là '6«“t:_y{_i ntion les m mbrvs de cettæ
äai'rye_iàuoff““;ç t convogtés à une a&@Ë'iév qu äl‘f"_;&ît_ihœ_lz:nd‘aænlj
ceuFant à 7 heures du ;ä à lif t dé proc-der a l'élec ion g né
r“s:.‘@‘."% 03 u t. . ; e » S.
—édases r ordre di Prés'dent, ; ë
; - F. P :EE Secretaire.
Nouvelle O:l.ans 1- $ Fésrier 1864 | 3f
$ 21%# ; E à ? ii r 2 se
su rzuï E DES NATIFS —
--POUR-ADUETES ET- ENFANTS,
‘ De 6 à 9 heures du soir,
Etablie et'tenne 8 lon ln Nouv: Î!e M -thoite E irorécnne par aue Insti,
tution Religieuse et Bicnfai-ante. ‘ 2n
Perud “‘1“”: 1V e . .—um«RüEÆ…£ÎE mao mt MP 8 124 1
L’Angla'‘s. le Français, | Ecriture, l'A ithmétique, l'H:st ire, à f‘o
- l'Harmonie «t ie Uhaht enseigués pour une piastr« par ms !
âu'on &- 1. dise, * Tjan
——*———__——-—-—_—_-—-——-—-—_——-——-_—.-——__—_—_—-.
OE u
; ORDRE IMPORTANT A
Pour l'Enregistremont des V tant —
Etat dela Louisiane. ; ‘
DÉPARTEMENT D _ L'EXÉC TIF.;
Nouv: lle Orléuns, 9 octobre 1863. î
Ordre général Nn.33. y À .
L L'ordre génér | 0. 24. de ce quaitier-géréral, statnant <nr l'-u
régistrément ds vo'ants, «-t rwodifié de telle faço qu'trux le- citovns
loyAux seront enrégistrés comme voiants+n pr _ antet en “grant un
sermunt d’ali: geance aux B:(tés-Uins, accom, - gné de } déclirat on que
Ce serment est pris librement-e volontairemen", dans | _b-n dé rétubiir
en Louisia e un youv rneme »t civil loyn] aux, Etat--Unis,
If. L’ fficier prépsé à l'enrégï-tremaot d = votants de ln vi'le'de la
Nlle-Orlcatis continuera son opération en r quéra t d tous les citeyens
loyaux 8 ulement le serm-at dont il e-t question. —
L'E. Le commiss sire d'enrégisirement fu «rnira les livr = converabl 8
pour l'enré «frtrement des € toyeus loyaux. aux offiir chargés d'en
rexistrer u 8 e- diver es paroisses et publiern uue liste dw ve alB
enrégis rés avec leurs iteux d résileou. < Ë
à ar vrdre du Rrigadi: r-Geuéral
, C. F. SHEPLEY
Gous: rdeur de la l'oui idre.
Cus. C. S. THcrNTON, ; . IPtss
‘ ë Capiinine et A. À. À. G / ;
E e rrr t e
%.\,‘ MADAME A GAULLARM # à —.
lERE Nodist- …n . hapeau x
$, " Ÿ A "/ Re se A en qu t, ;
MS S 254 ... RUE ROY LE ... 254 °
5 UE Entre les rues U snl!in> et Saint Philipye.
e Nouvlh Or ans, ‘
Annout: respectueu- mwent sx un » « # leet de M enmpag e
qu'elle est prête « watisfair- 10 es ies comm- 1- qui potrron! l à être
faites: ‘Par l> (n ticité le éx px <ll emfes tn élega t- d- se- cha
peauxr, etlb e.—q.ër sn ! patren-g " h e , 22 eupt. ‘
“Union Radicai \s-ociatioi,??
L'assemblée régulière du “Union Ra«dical As-ociatron”
qui devait avoir lieu mardi u été renvoyée au Jeudi sui
vant, 1I courant. q
AVIS AUX MEMBiES Du
Union …. adical Association.
Les mémbres qui appartiennent à ce corps sont notifiés que la réu
nion régulière aura livu le MAKDI de chaque semaine à lw saiie d'Éco
vomie, à 6 hieures P. M- [
La plus graude ponctualité est requise de la part du Pre-id nt
, A. BuitronNkAU, “ecrétair.
Nouvelle-Orléans, 22 Décembre 1863. 22
Pour Purteau-Prince (Maiii )
ÊË Un navire parlii à puur le port ci lessus vors e 20 mar- pro
chain, si d'ici a cet.« ‘ate il se/prés nte un D nbre séffi-ait te
passagers. f ! H
S'ud cs<er rue * t. Cläande No. 368,3 me Di-t iet, 28j4"
Ÿ PROPRIETE-A VENDRE.
mn Rue Prieur, entre Lahasp et Lapoyrou-e, p ès de l'encoi-
Œ“*ÏÏÏ-‘ gunre Lap: yrouse. Pour les couditiris s’airesser sur les
e e 05 es tl€llX. ; “i j 4f*‘V
f Dr. s. AMBRU ,
METHODE RASPAIL...
‘ RUE DAUPHINE encoignure DUMAINE
; à v ÇU par les steamers d New Yerk : ‘
Des annuaires de santé de F. V. Raspail, 15e édition’ considérable
ment augmemtée, Cts
— AUSBI—, ‘
Pessaire, sonde et plaque galvanique ; petite sonde pour hémorroïdes ;
bougie-pommade, cérat et sparadrap campbré ; enu quad nple, go dron
de Notvège ; vermifage pour enfants ; pilules a aloïtiques de senté
idem purgative ; liqueur- hygiéniques et curatives, auti-cholériques ;
boîte de pharmacie portative pour voyage ; traitement dv tont-s mala
dies par la métbode Ragpail, sans ç‘vl métallique ni substance vénéneuse,
si pitisible pour l’avenir des familles. ' J ;
Heures de consultation : de 10 heures du matin à 3 heures de l'aprés
midi. Gi 1 sep—3m
es
; ‘ ‘
Ordre Général Important.. .
QUARTIERS-GENERAUX, DEP4R EMENT DU GOLFF,
; 1 -" Nouvelle Orl=ans, 19 Janvier 1864.
I. Il eera établi le ler £évrivr prochain des règlements a.«xque!g de
vront'se conformer les personves. employées au travail es pla ‘tations
p-ndant la présente année. — ontes les parties Întér ssées poirront pre
setter à 1 commission d'enrôlement l’ure vu-s éur ce suj-t, Pobjet que
}n se propost étant de pouvoir adoyter nu. système sagc, étovinique
es juste de travail comp-nsé, 4
IL Toutes les plantai 0 & sur l squelles les travanx d- cu'tûr-ne
serunt pas commencés | ler févriet p'ochais. sû « ‘es nc -oirt ilfl#"\‘(fi?D*
té-< de l’effut de cet ord e 50 r d'&rairone speciut &, <eront con-tdérées
comm proprétes aban tonné:= et Quées pir iv Gouvern-men'a telles
p rsnones qu <erontà mê . e.de les cultiver. E
[L Des consid-rativns e sa &Gib ique ( Xgge 'qu'il soi interi à x
trivailieurs sur L-s p uuit cti>n< de Vovag r ‘sans wéd'exité lu « le- Vit
ver ut & paro.»e « de l'Etat, ou d. commnniquer asecles À. e es plar
at.o…s d'une mêine p roiss-., Ces communca ions ont do « futr
ts etne pourro tavoir ‘Îeu“ju# « T 0 m'Mment anxéirèsie u- ét.-
b'is par les mar hal-prévôts afes Cifférenie pinoisre=, 4 aox n ye > de
pa -es délyrées à -et, ffeto, Ls perso.ucB qui Où! lA À evti ds
vonrivtés et les offiiers publies =on re; i- d’aidera l x » ion d
««t-ordre. n ; rr '
P « ordre du ; M\JIRG NER .L A Ks.
Gen, B.,Dgakx, Ai AnF uus Buigtuan ; 21j1
PLUS DE MISTANCEL _ ‘
> _ _ PLU BH sr Ps r 110 N
DIVINATION ! PREDICTION !
[ PAR MADAME ;ADAR 4.
GARTOMANOIENNE PAUI<ISNNE, E: ELEV- bs Mëune
" LENORMAMD : A l eritot
tJ-ires de coustltätion, 10 heéures du matin à äi
. 396 S ds us € se sréde L ;
heures de l’après-midi. * 5 US TN CT HS Gn
Ruec st Louis No 95. !
p AMUSEMENTS.. _—
; ! ! c ‘_‘ ; ; , ;
- - BA.LE DE L’ixSfiTU7loN CATAOLQUE — ‘
BNC; GRANDS'HOMMES ET UNION,
| ardi Gras, 9 evrier,
… 1L Y AURA UN GRAND
. SATE SE PRMTIE —‘*fitü tE ON .
yBAL D'ENFANTS,
f ‘î!-: & à _, F<4 v t ,'_s
zæ- -Ul<! D'UN BAL DE GRÂNDES PERSÔNÉE< 8n
“Paré, Masque et a-Caractere- -
Le bal d'e fants’commeucera à 4 beures de l’après-midi, et se terminera —
à __ _à 9 heures P. M. *
PRIX D'ENTREE PoUR LE BAL D'ENFANTS.—Cavaliers, 25cents ; Dames,
25 C/nis. . , diact, in Tn* cll
PkIX D’ NTREE POUR LE GRAND BAL.—Cavaliers, $1 ; Dam-s, 25cts.
m N. B. —Dés me-ures seront prises pour que l’ordre et le décorum
y soint rigoureus mept gbsewée. ‘ ; ; 100 À
‘ ; .A.‘ ÎIS- Ç L
M. REI!ER. artiste d - mérit>, dont l‘s talehts commépl'iniste sont
Bicrs ce n ux eu Cetle ville, adhonaeir d'inforrga-r,le fnbli:q;l'iLæ met
4 la d sposiion des famitles qui vondront 1- accorder leur patronage
po r le- voiré®s dan-asntes, M. Reiter exécuters »s àrs les plus nou
vaux pour t'olka. M zguvka. Scottish et autres dases qtlÎ sont uctu-lle
mtenvogu à Pari-. et il n'éparguera ricn pour mériter de plus én
jus 4 6c traie- de ceux qui vondrost bien l’emv'oyer.
Ye& ‘+. irouvera M. Reîter àsu demeurc rue St. Louis, No. 69. 124
- AVIS WPELECFION. " <
sé b .\‘.'_*. — sh 54ù
; ; *;‘ ’/ "<\_\ , L ‘ ‘
‘ \ I: »}"}}'u_ " d
PAR GEORGE F. SHEPLEY, “
Gouverueur Militaire de l'Etat de la Louisiane.
A h-rif de la'Paroirse d")rie‘ans, eulut 201 ! ‘ f
À teudu que Coiformément à l’autorité en lai investie par le PRESL
b <T DEs -TATS-UNIS, 1* Major-Général N. P. BANKS, Commau- __
du tdn D p rtement du Golfe, à lancésa Pric/amation, en dute du
n 2 Juvier 1861, ordonnant uve Election qui sera teune le 22 FE-
V 1E 18 4, afin d’élire les officiers d’Etat ci-après hommés :
1 <G ( VE NEUR,
2—L Et TENANT G UVERNEUR, i ; d
3 -"EURETAIRE D'EfAT,
4—lhH sORIER, - '
5 AVOI AL' GENERAL, E ece
6- U TENDANT DE L'EDUCATIOY PUBLIQUE,
7--AU°F EUR DE- C MPIE<PUbILICS. —
Ma:nien vit c'est pourgnoi, Coiformé.eut à la dite proc'amation, j'ai
sroùsé converable de lauicer celle-e:, mon Writ d’Election; ordonn.int
sue © eCiion des persounes qui devront remplir les vacauces (esdites
fu- Etlous. - " e
Uo frmément àce qni‘précède vous donnerez ‘ avis de la dite Elve-* !
tLion, sié--gnant le LUNDI, 22 révrier, A. D. 1864, comme 46 jour où .
s. va tenue la diteé Btection. ; ‘ !
Vous preudrez soin dais votre Paroisse que l lection soit tenue aux
ndroit- désignés par la loi, et qu'elle soit conduité et les retour-soient
faits Couformemsnt à‘a lot et àla dit- Prociamation ;;
Ls r tours devrout être faits au Capitaine UHARLES C. G. THORN
FOS . agissant comme Secrétaire d Btat. au Département de 1 xécutif
de | Et« à la Louis:ane, à l'Hôtel de Viile, en la ville C la Nouvellt
i]éois. 2118
Duuné -ous Ma signature et le sceau de l'Etut de la ‘ ouisiane. an Dé
partement Exécutif, en la ville de la Noûvelle Orléaus, ce 29
{+ » } Janvicr A. D.1864, et la quat*-vingt-huitièime année de l’ln
dépesdauce des Ktats Unis d’Amérique.
(Bizn-) £ @F SAEPLEY, * À
, Gouverneur Militaire de la Loüistaue. — ‘
Par le tGonverneur : _
(_{îg|.…] ‘ _ * C. C. G.TH‘’RNT N, |
7 Assistunt Secrétaire d'Etat. à |
‘ F ,'."‘,. —- ;
‘ cuu e Ui S ,
, FAt . !p\' ‘\j‘\s.‘;\ .;" ;iA
AVIS D’ELECTION.
En vertrdlun writ d'Eleciion daté du 29 janvier 1864, à moiadressé —
pa G oige F, Shepley. Gouv rnerr Militaire de l'Etat de ln Louisiane, -
lex lec eur« qualifiés de la paroisee d'Orléans sont par le présent noti
rs q:: une éleution sera tenue le LUNDI, 22me jour de février 1864,
pnur |- offi-iers ci-après dénommés : ‘
! —Un (Gbuverneur, '
2 — Un Lieutenant-Gruverneur,
3—U : S crétaire d’Etat, J
4 Un +ré-orier. |
5 U Avocat Général, ‘ ;
6 Un >uri :tendant de l'Education Publique, . |
7 —Uu Auditeur des Comptes Publics. 0
Ls r olls'séront ouverte dans chaqu arrondissement d'élection depnis
bn t hovres À. M. jusqu'a quatre heures P. M., le jour su-dit. 2z de f
vri-r 1864, à l’eff t de rec-voir les bulletins des éfedteurs qual fiés de la
paroi-se d'Orléans, sous la suri .tend «uce.des commissaires et greffiers, —
qui seront désignés par l'autorité compétente. , ; [
l’élection devra’ être conduite, et. le- retours par triplncata devront —
être adressés au soussigué chargé de les transmetire, couforméaxnt à |
la toï. den G
Bureau du Shérif, paroisee d’Orléans, le 30 de janvier 1864. = - 1
2fév ‘ ' JAS. E. DUNHAM, Shérif.
HOTEL DE L’AMERIQUE DU SUD,
TENU, PAR À. LIGIER. … «
' [Autrefois dan- Frank'in Street, *6. 747 —
“ NO. 36 ET 38 HOUSTON STREET NEW-YORK. 4
Cet établiss-ment, situé au e-ntre du mouvem nt,à deux pas de
Br.adwny, à “proximité des chemins de fer et des ba-teaox à sapeur,
et dans ie voisinage des pricipaux théâtres,continue à jouir d'une
vr gui ° qu’il doit autant àlà manière dont îl'est tenu qu'a son heu
eus- situation. .… +2oû ä l O ‘
L'HOTE:. DB L'AMÉRIQUE DU SUD ne renfermè pas moins de
Gù p èers meubléés, Une salle de rvetaurant, at'achée à l'gtablœs«mæ},
offre aux voyageurs qui ne peuventestrouver à la table d'hôte, la faci
t€ d prendrr leurs repas à leur convenance. * A LIGIE 4.
A A rrr r E
nSilrsst n 1 400 E OIEA SN Eel
; —— DEPOT — ‘ .. 4
D PUBLICATIONS NOUVELLES ET PÉRIODIQUES,
16 ... COMMERCIAL PLACE .+..-<+- 16
- - Nouvelle-Orléans. !
CHŒURS RELIGIE X POUR © ANTS D’EGLISE.
æ#ær- Journaux de New:York de toutes sortes. r
Ï Harper’s Mo‘thly and Wvwekly Magazines- Godey’s
; ._Ê Lady'e Book—Fréeman's Journal—Wilke's Spirit of the
% Times--Frank Leslie’s Illu-trated News, and the Ne*
York Ledger, ; ; 2 .
“ kne:” naîre, {4:2g&et bleue, ardoises et livres clasËque_æ. cartes
» orla guerre, etes été. ° BFAS 51 RE 508 Y 1 À 22 sept .
1 VLYSSE POPULUS. …
“Salon de Barbe, de Coiffure et.de Coupe, de
Cheveux. ls < Jate <solvneæ el nu- 50 |
Encoignure st Louis et Dauphine

xml | txt