OCR Interpretation


Echo de l'ouest. [volume] (Minneapolis, Minn.) 1883-1929, February 25, 1885, Image 2

Image and text provided by Minnesota Historical Society; Saint Paul, MN

Persistent link: https://chroniclingamerica.loc.gov/lccn/sn83045239/1885-02-25/ed-1/seq-2/

What is OCR?


Thumbnail for

5^-j
.j. loi faJcAv's:
At
MINNEAPOLIS, 25 FEVRIER, 1885.
E. DUFBESNE, BEDACTEUR.
MINNEAPOLIS.
Heure s des ofhces religieux à la Congré
gattaa Notre Dame de Lourdes
Première messe 8 heures A.
l^cuxième messe 10 a.
Vêpres 2«
A l'Eglise Ste Clothilde, coin de Lin
dale et lie Avenu* Nord.
Grande messe 10 A. M.
Vêpres
Les personnes dont les noms sui
vent sont autorisés à recevoir les
abonnements à I'ECHO DE I'OUEST
.ions leur localité respective, à re
cevoir paiement de souscription et
à donner reçu
M. Antoine Gelinas, de Dayton,
comté de Hennepin, Minnesota.
M. George Gamaclu\ de Ando
v«r,
comté de Day L)ay County)
Dakota Territory.
M. Joseph Lachance, de Lading
ton, Michigan.
M. Joseph Saucier, Osseo, Minn
M. Joseph Sauvé, Bice's Point,
Duluth, Minn.
M. T. A. Gagnon, Chippeway
Falls Wisconsin.
Nous prions nos souscripteurs à
qui nous adressons aujourd'hui leur
compte d'abonnement, dans I'ECHO,
*de vouloir bien y faire honneur
sans plus de délai.
Vendredi de la semaine prochai
ne, le 6 mars, M. A. Davignon, ad
ministrateur de I'ECHO DE I'OUEST
visitera Centreville pour faire
collection des abonnements dus
I'ECHO. Nous espérons que nos
souscripteurs de Centreville se fe
ront un devoir de répondre favora
blement à l'appel qui leur sera fait.
Les membres du Club Démo
crate Canadien-Français^ de Min
neapolis doivent se réunir diman
che prochain pour faire l'élection
de leurs officiers.
Soixante prisonniers trouvés
coupables devant les grands jurés,
Ja semaine dernière, ont été ame
nés en cour lundi pour y subir leur
procès.
Les employers de la manufactu
re dé verre de cette ville sont en
tram de causer du trouble à leur
patrons.
Les Bévérends pères Gamache,
de Gentilly, et Landry, de Terre
bonne, comté de Folk, Minn.,
étaient de passage en cette ville,
hier.
M. J. B. Olivier de St-Paul, est
de retour depuis samedi dernier
d'un long et plaisant voyage à la
Nouvelle Orléans.
La réception du Gouverneur, le
mardi-gras au soir au capitol, à St
Paul, et le bal qui s'en est suivi,
ont été une affaire grandiose. Il y
avait foule immense. Bien ne lais
sait à désirer: décorations somp
teuses, toilettes superbes des Pâ
mes, musique, goûter, etc, etc l'es
pace seul a fait défaut, on
se sentait
trop à l'étroit un peu partout dans
les vastes salles du CapitoL
M. G. H. Lesage a reçu hier un
télégramme de West Newton,
Minn., lui annonçant la mort de
Dame Louis Bouchard. Madame
Louis Bouchard était la belle-fille
de M. Jacob Bouchard,ancien mar
chand de cette ville.
Nous avons le plaisir d'annoncer
qu'on certain nombre de Dames
Canadiennes françaises de Min
neapolis, sont à préparer une ma
gnifique soirée dramatique et mu
sicale, avec exposition de tableaux
vivants, pour le 19 mars prochain,
au Market HalL
Si l'on en juge par le program
me, et les amateurs qui doivent y
donner leur concours, cette fête
musicale sera des plus intéres
sante et digne à tous égards du
bienveillant patronage de nos com
patriotes en général. Nous espé
rons donc qu'il y aura salle comble
le 19 mars au Market Hall.
Nous donnerons en temps et
lieu le programme de la soirée.
est rumeur que l'archevêque
protestant Trench de Dublin, Ir
lande, vient de se convertir au Ca
tholicisme.
Le journal d'O' Donovan Bossa,
publié à New-York, offre $10,000
pour la tête du Prince de Galles.
Encore un coup qui vaut l'explo
sion de la Tour de Londres et qui
ne manquera pas d'attirer sur les
dynamitards les bonnes grâces de
JohnBulL
Cercle Littéraire.
Vendredi dernier les membres
du Cercle Littéraire de la jeunesse
Canadienne Française de Minnea
polis ont eu une séance des plus
intéressante à l'occasion de l'ins
tallation de leurs officiers.
Vendredi prochain, le 27, il y
aura nouvelle réunion an même
endroit, salle de l'Association Ca
nadienne Française, à 7. hrs. P. M.
Tous les membres sont priés de
«prendre.
U
$
La coupe du bois dans les Etats
de l'Ouest.
LE NORTHWESTERN LUMBERMAN
de Chicago publiait dernièrement
une revue très élaborée des pro
duits de la coupe du bois de pin
pendant l'année 1884, dans le Nord
Ouest Américain. Nous voyons
dans ce rappoi que la coupe du
pin dans les districts à l'Ouest de
Chioago, y compris les districts de
Duluth, oeux des Bivières Ste Croix
et Chippewa, de la ligne du che
min de fer Chicago, St Paul, Min
neapolis & Omaha, du Mississippi,
des moulins du Minnesota, ceux
de la vallée du Wisconsin, appar
tenant à la division de la ligne
Chioago, Milwaukee et St Paul, du
Wiffoonsin Central, du Milwaukee,
Lake Shore & Western, de la Bi
vière Wolf et des moulins du Wis
concin, a été de 8,448,646,757 pieds.
Le district de Chioago, y com
pris Green Bay Cheboygan, Manis
tee, Ludington, White Lake, Mus
kegon, Grand Haven & Spring La
ke et divers moulins, ont donné un
total de 2,327,770,112 pieds. Les
différents distrits du Michigan:
une production de 78,332,722 pieds.
.La vallée de Sagînaw et des bords
du Lac Huron, un total de 1,459,
633,463. Les distrits du Lac Erié,
52,250,000 pieds. Grand total
8,090,533,654 pieds, contre 7,624,
789,786, en 1883 et 7,552,150,744
pieds en 1882.
Les produits du bardeau pour la
même année, dans les districts à
l'Ouest de Chicago, ont été de
1,575,818,200. Le dictrict de Chi
cago, 1,435,933,050. Les moulins
de l'intérieur, 1,183,053,250. Le
district de Saginaw, 349,021,500
grand total 4,543*826,000 contre
3.964,756,639 en 1883 et 4,004,277,
658 en 1882.,
Il résulte de ces chiffres que la
coupe du bois dans les régions ci
dessus mentionnées, en 1884, ex
celle de près d'un demi million de
pieds celle de 1883. Ce surplus
est à peu près également divisé en
tre les districts du Lac Michigan
et ceux de Minneapolis.
Depuis 1878 la coupe annuelle
du bois a toujours été en augmen
tant, et aujourd'hui, le stock ma
nufacturé excède de beaucoup la
demande. Pour peu que cette
progression se maintienne à l'ave
nir, il est grandement à craindre
que les forêts de l'Etat disparais
sent plus tôt que l'intérêt public
ne le demande. Le Norihwestei n
Lumberman donne avec raison le
sage conseil d'aller moins vite en
bosogne, de se montrer plus éco
nome à l'endroit de-la coupe du
bois, plus conservateur de nos fo
rêts.
Naissance.
En cette ville, le 9 courant,
Dame Pierre Bourgeois, une fille.
Au même lieu, le 6 courant,
Dame Joseph Baillargeon, un fils:
Deces.
M. Abner Mead est décédé le 16
courant en cette ville, à un âge
avancé. Son service a été chanté
le 23 à l'Eglise Notre Dame de
Lourdes.
Une Dame Carlin de Dubuque,
Iowa, a été trouvée morte dans son
lit lundi matin. Sa fille et son pe
tit fils, soupçonnés d'être les au
teurs de cette mort, ont été arrê
tés.
Nos remerciements & qui de
droit pour l'envoi du rapport de
l'auditeur de l'Etat du Minnesota,
couvrant la période des vingt mois
expirés le 31 juillet 1884, et pré
senté à la législature actuellement
en session.
Mgr. Alemany.
Mgr. Joseph Sadoc Alemany,
archevêqe de San Francisco, pre
mier titulaire de l'archidiocèse ca
lifornien, ayant obtenu du St-Siège
l'acceptation de sa démission, à
raison de son grand âge.—71 ans—,
doit retourner prochainement dans
sa terre natale, en Espagne, pour
y finir ses jours dans un monas
tère de l'ordre des Franciscains
dont il fait partie.
Mgr. Patrick Biordan, du diocè
se de Chicago est désigné pour le
remplacer.
Se trouvant à Borne en 1850,
Mgr. Alemany, alors simple reli
gieux, fut choisi pour succéder à
Mgr. Garcia Diego sur le siège
épiscopal de Californie, et en 1853
l'archidiocèse californien était créé
pour lui.
Son départ de San Francisco ex
eite les plus vifs regrets de toute
la population, tant protestante que
qui lejvénérait comme un
père et un bienfaiteur. Ce véné
rable .prélat s'est identifié avec les
progrès de la terre californienne
ses grandes lumières, sa piété et
son zèle apostolique marqueront
une des plus belles pages dans les
annales de la Californie.
Banquet a M. Louis Biel.
Le 6 janvier dernier, Louis Biel,
chef de la population Métisse-Ca
nadienne Française des Territoires
du Nord-Ouest et du Manitoba, a
été l'objet d'une grande démons
tration de sympathie, à St Antoi
ne de Padone, Territoire du Nord
Ouest, en reconnaissance des émi
nents et nombreux services qu'il a
rendus & ses oompatrioteg.
ëâaèrï.
L'émigration.
Le rappel probable par le Con
grès de la loi dite "Timber culture
pre-emption laws" va nécessai
rement avoir pour effet de donner
un élan extraordinaire & l'émigra
tion dans le Nord Ouest pendant
la proohaide saison. Le bill eut
déjà pissé au Sénat et tout porte
à oroire qu'il sera aussi voté par la
chambre des représentants. Il est
pourvu par une clause insérée
dans le bill que cet acte de rappel
prendra effet le 1er juillet prochain.
D'ici là le champ est ouvert à tous
ceux qui désirent se prévaloir
deB dispositions de l'ancienne loi
qui permet l'obtention simultanée
de 320 acres de terre, dont 160 en
vertu du "Pre-emption law" et 160
par privilège du "Tinber culture
aot" qui n'oblige pas à l'occupation,
le colon de bonne foi
D'après les dispositions du pré
sent acte,le colon devra vivre sur sa
terre et n'aura droit qu'aune seule
entrée de 160 aces.
Le Pape a envoyé trente-cinq
mille francs pour les victimes du
tremblement de terre de l'Anda
lousie le roi d'Italie, vingt mille
francs lé prince Amédée, duc
d'AoBte, ex-roi d'Espagne, cinquan
te mille franc l'empereur d'Au
triche, vingt mille francs l'empe
reur d'Allemagne, vingt cinq mille
francs.
Il est rumeur que M. Boswell
Miller assistant gérant général du
Chicago, Milwaukee & ,St-Paul B.
B. sera le successeur de feu S. S.
Merrill décédé il y a 15 jours, à la
charge de gérant général.
L'agence Commerciale B. G.
Dun & Co rapporte 290 faillites
pour le semaine dernière aux
Etats-Unis et au Canada.
Le Président Arthur a reconnu
officiellement la nomination du
professeur F. C. Boucher comme
agent consulaire de France, à St
Paul, Minn.
Obituaire.
Samedi dernier, Madame Pierre
Legros de cette ville, succombait à
une longue maladie soufferte avec
une grande résignation à la volon
té de Dieu et munie des consola
tions de l'église. Madame P. Le
gros était âgée de 65 ans. Ses
funérailles ônt eu lieu lundi le 23
à 10 A. M. à l'église Ste Clotilde
au milieu d'un grand concours de
parents et d'amis.
Madame P. Legros était la mère
de Madame Frank Thibault de
cette ville.
Nous offrons à la fumiille de Ja
regrettée défuilte, nos sincères con
doléances.
POISSONS
de toutes sortes
MM Z. DEMEULES & Cie
viennent de recevoir un assorti
ment complet de poissons salés
qu'ils vendront aux prix suivants:
Truite du Lac Supérieur-per Bbls $5.00
Siskiwit "K
Poisson blanc
Hareng du Labrador
Maquereau No 1 V
Morue-Georgia Bank, per 100 lbà
Hareng in kits
Truite
Poisson blanc
Maquereau No 1
Maquereau family
5.75
6.50
3.50
3.75
4.25
90
1.00
1.25
1.50
90
Nous lisons dans la Minerve du
16 courant.
UN EYEQUÈ ANTI-FRANÇAIS.
Nous avons annoncé samedi la
fermeture de l'église canadienne
française de Fall-Biver. Par.or
dre de Mgr Hendricken, l'évêque
du diocèse, les portes de cette égli
se ont été fermées et clouées jeu
di soir et Sa Grandeur a fait savoir
qu'elles ne seraient pas rouvertes
tant que les Canadiens-Français
pugneraient à accepter le pas
teur irlandais qu'Elle a bien voulu
leur imposer. En attendant, ils
feront leur religion comme ils pour
ront. Monseigneur s'en lave les
mains.
On a enlevé du temple tous les
ornements et vases sacrés, achetés
par feu M. l'abbé Bédard avec
l'argent de nos nationaux, et on les
a transportés en lieu sûr mais in
connu. On a également démeublé
le presbytère meublé par M. Bé
dard.
Mgr Hendricken a lancé vendre
di la proclamation suivante:
L'évêque de Providence a fermé
l'église et retiré les prêtres de 1^
paroisse Notre-Dame, dans le vil
lage de Flint. Il a été obligé de
prendre cette mesure à cause de
l'insubordination de quelques-uns
des paroissiens qui par un caprice
âssez étrange, veulent lui imposer
leurs volontés sur des ques^ons
relevant complètement de son au
torité, Les prêtres des autres.parois
ses catholiques de Fall Biver ont
pour instructions d'administrer les
sacrements dans leurs églises res
pectives à tous les paroissiens d.e
Notre-Dame qui peuvent le dési
rer, pourvu qu ils n'aient pas pris
part au complot formé actuellement
pour résister & l'autorité ecclésias
tique. Ces prêtres ont également
pour instructions de visiter tous
les malades qui pourront les faire
appeler."
THOMAS HENDBICHEN,
JSvêque du diocèse.
EOHO DE L'OUEST.
Ainsi à cause de "l'insubordina
tion de quelques-uns des parois
siens" Sa Grandeur interdit l'ex
eroice du culte dans l'église fran
çaise de FallrBiver. Il est bien
vrai qu'Elle daigne,en mêmetemps,
permettre à nos nationaux, ai«
hommes, aux femmes et enfants
émigrés, dont le plus grand nom
bre ne savent pas l'anglais, d'aller
se trainer dans les allées des autres
églises, où ils n'ont pas de bancs,
et même de se confesser dans uDe
languffqu'ils ne comprennent pas.
C'est exactemeut comme si Mgr
Fabre, ici, faisait fermer l'église
Saint-Patrice, et obligeait le* Ir
landais de cette paroisse à aller à
N tre-dame ou hs lès autres égli
ses françaises de la ville.
Mgr Hendricken a même été
plus loin encore pour ceux qui ont
protesté contre l'imposition d'un
curé irlandais à Notre Dame de
Lourdes de Fall Biver. Pour ceux
là, pas de sacrements, pas de sa
lut, mais l'excommunication, la
damnation.
On voit que Sa Grandeur n'y ya
pas de main-morte. Elle ne veut
Î'appel
as
même attendre le résultat de
que ses pauvres adminie
trés ont fait à Borne, et Elle les
traite en rebelles, à la façon an
glaise, et comme s'ils étaient de
vulgaires disciples du Mahdi, tout
simplement, parcequ'il» ne recon
naissent pas son autorité comme
suprême et qu'ils placent le pape
au-dessus de l'évêque.
Quoiqu'il en soit, le Saint-8iège
est saisi de la question, il s'en' oc
cupe, et on doit espérer qu'il l'aura
résolue à temps pour ne pas met
tre les Canadiens de Fall Biver
dans le cas de change^ de diocèse
et de quitter les heureux domaines
de Mgr Hendricken pour pouvoir
faire leurs Pâques. Pour le moment,
le Souverain Pontife a fait adresser
au comité des rébelles, mis hors la
loi par le bénigne évêque, une let
tre bienveillante où Sa Sainteté dit
qu'Elle est à examiner les causes
de leurs plaintes et qu'Elle donne
ra une réponse définitive prochai
nement.
Nul doute
qujBorne
NECROLOGIE.
Mort du Gouverneur Alexandre
Mouton.
Nous extrayons les quelques passages
suivants de la notice nécrologique du
gouverneur Mouton, par L. Placide Ci
nonge, publiée dans "l'Abeille le la Nou
velle Orléans" du 14 février, l'e&pace
nous manque pour la donuer "in ex
tenso:"
"Alexandre Mouton est mort
jeudi dernier, 12 février, à 7 heu
res et demie du soir, sur son habi
tation sise près de Vermillionville
lieu simple et charmant, où il ai
mait tant à exercer l'hospitalité la
plus complète, la plus ouverte.
"Il était né dans la paroisse La
fayette en 1803. Son père M. J,
M. Mouton, qui en 1753 avait émi
gré de cette Àcadie tant torturée
par les Anglais, était natif d'Hali
fax et se fixa aux Attakapas en
1854.
'•Depuis lors la famille Mouton
prit dans cette région, la plus ri
che de la Louisiane, un développe
ment considérable, non seulement
comme nombre, mais aussi et sur
tout comme influence.
"Influence saine, légitime, bien
faisante, due aux vertus civiques,
au patriotisme pur, à la connais
sance du pays, de ses besoins, au
désir de le servir toujours et par
tout.
"C'était à Alexandre Mouton que
devait revenir le rôle le plus consi
dérable daus cette innombrable fa
mille Mouton, d'ailleurs si bién
partagée par lè sort.
"Jamais carrière de 81 ans ne
fût plus active, mieux remplie ja
mais surtout le succès ne vînt avec
plus de précocité et de continuité.
"Presqu'au sortir des bancs du
co^ège, il était élu à la Chambre
detf Beprésentants de la Louisiane
et en èn consultant les archives, on
verra qué, dè 1828 à 1836, comme
membre èt comme Orateur de ce
corps, ses services fuient nom
breux, signalés.
"Ce débrtt marquant avait attiré
infailliblement l'attention sur le
jeune et enthousiaste louisianais—
type achevé du créole, avec ses
élans et son indomptable énergie.
"Si bien qu'en 1837, c'est à dire
alors qu'Alexandre Mouton avait
34 ans à peiné, les deux Chancres
qui avait pu apprécier son earae
tère et sa valeur, l'élevaient aux
plus hautes fonctions que puissa
embitionner un citoyen Américain,
la Présidence des Etats-Unis ex
ceptée. En 1837 Alexandre Mou
ton était élu Sénateur des Etats
Uni».
"En 1842 il donna sa démission
de Sénateur des Etôts-Unis pour se
mêler À l'importante campagne
«11ÉÉ
iwm
considérera
que les Canadiens-Français ont le
droit d'êtré traités comme les au
très catholiques du monde entier,
tout au moins comme les Sauvages
que 1' n n'oblige pas à apprendre
la langue des missionnaires, mais
à qui on envoit des missionnaires
parlant Jeur langue.
Les désirs de centralisation, d'u
niformité de langage, d'anglicisa
tipn forcée que le vénérable évêque
de Providence nourrit et qu'il tâ
çjie de satisfaire par des moyens
si énergiques, peuvent être très
louables au point de vue yarikee
mais ce n'est pas une raison pé
remptoire pour faire passer ces dé
sirs avant l'intérêt de la religion et
le salut des âmes.
électorale qui allait s'ouvrir. Une
fois de plus le succès, vint à lui en
1843 il prenait
"Quand de tels hommes s'en
vont, il me semble que quelque
chose d'inlime, de vital, se détache
de nous, Louisiaiiais.
Québec, 17—Un feu qui a éclaté
à 10.20 heures hier soir, au "cin
quième étage d'une maison de la
rue Sous le Fort, et occupée par
M. Gunn, marchand de fournitu
res de navires, a failli devenir dé
sastreux.
Uu jeune homme du nom de Pa
riseau s'est fait couper un bras
presqu'entièrement, un de ces jours
derniers par uue scie circulaaire
près de laquelle il travaillait, dans
la manufacture d'allumettes de
E. B. Eddy à Hull. Ce jeune hom
me était le seul soutien de sa pau
vre vieille mère.
Il y a eu dans les paroisses du
comté de Charlevoix, durant l'an
née dernière 880 baptêmes, 186 ma
riages et 307 sépultures. Ce qui
fait un exédant de 573 naissances
sur les décès.
Québec, 17—M. Louis Leclerc,
un des plus vieux négociants de
Québec, et qui restait à Deseham
bault depuis quelque temps est
mort subitement samedi matin.
LA MORTALITE A MONTREAL.
•Le nombre de décès parmi les
catholiques de Montréal, depuis le
1er janvier jusqu'au 14 du courant,
a été de 900. C'est le chiffre le
plus considérable qui ait jamais
été consigné, dans un laps de temps
aussi court.
ACCIDENT DANS LES CHANTIERS.
Un homme de Trois-Biviêres, du
nom de Napoléon Girard, employé
dans les chantiers de la Bivière
Trent, s'est fait tuer accidentelle
ment, la semaine dernière, par la
chute d'un arbre qui lui tomba sur
la tête. Son corps a été transpor
té à sa demeure, à Trois-Bivières,
et sa sépulture a eu lieu, jeudi.
UN HERITIER RETROUVE.
Après avoir fait des recherches
sérieuses, le détective Fahey, de
Montréal a rénssi à trouver l'héri
tier du'ne fortune que lui avait lé
guée un parent dépédé, il y a quel
ques années, en Belgique.
Il parait que le jeune homme
qu'on chercnait, Eugène Hogue,
est arrivé en Canada, en 1872 et,
après un séjour de quelques mois
à Montréal, il cessa toute corres
pondance avec ses parents.
A{.rès avoir quitté Montréal, Ho
gue se rendit à Parry Sound, On
tario, pour de là s'enfonoer dans la
forêt où il demeura quelques an
nées. Il s'établit plus tard à Pene
nanguishme, s'y maria et y demeure
encore. Il travaille comme journ-
HU h* 3F J? k
'li.UiStfsv-'
Bon
siège de »u-
verneur qu'il occupa avec fermeté,
avec mérite, avec une inattaquable
probité, jusqu'au mois de février
1£46. ..
Quand gronda la crise de 1861
lorsque s'amassèrent les nuages
qui devaient faire fondre sur nous
une tempête de fer et de flamme
—une tempête de quatre éternelles
Hnnées: la Guerre de la Sécession,
Alexandre Mouton, le patriote fidè
et chevaleresque, Alexandre Mou
ton fût aussitôt désigné comme
Président de cette Conv- ntion so
lennelle de 1861 qui allait procla
mer à tous risques une rupture
définitive entre la Louisiane et l'CJ
nion. Le poste n'était pas sans
danger et ce fût précisément, par
ce qu'il y avait là des périls qu'on
songea à Alexandre Mouton.
L. PLACIDE CANONGE.
Nous avons le plaisir d'annoncer
à nos lecteurs qu'une nouvelle pou
dre à patisserie connue sous le
nom de
"Empire Baking
Powder,
de manufacturer récen­
te, excellant toutes les autres pou
dres à patisserie, par ses qualités
supérieures, est maintenant offerte
au public.
A vendre chez Z. Demeules &
Cie 27 —1st Str. Sth., et dans les
autres groceries de la vilh».
elles duŒauatla.
LA TEMPETE A QUEBEC.
Québec, 17—La tempête qui
s'est élevée la nuit dernière sévit
toujours avec la même fureur.
Tous les chemins de fer sont blo
quées par la neige à la station de
Bélair. Le train des "Trappeurs"
qui devait partir à 11.30 hrs hier
soir, est encore à la gare du Palais.
On espère que la tempête cessera
cette après-midi et que le trafic re
prendra son cours.
JOLIETTE.
Le Dr. Lavallé, député de Jo
liette, vient d'être nommé conseil
ler législatif en remplacement de
l'hon. M. Masson, nommé lieute
nant gouverneur de la Province de
Québec.
ST ANSELME.
On nous écrit de cet endroit la
mort d'un centenaire. M. L'abbé
avait 109 ans. Il résidait depuis
un grand nombre d'années dans la
paroisse St-Ansel me. Il laisse 17
enfants 99 petits enfants et 76
ambres ne la troisième généra
tion.
5
HV T" ïk V,
alii-.- |,u(ir plusieurs cultivateurs et
se tro ive dans une position des
plut» humbles.
là que le détective Fahey a
réussi à le trouver.
AJ. lo curé Lfiboureau, qui a
çf'lébi^ le inaririgfi dn Hogue, vient
ie partir pour l'Europe, pour ré
gler cette affaire.
LA GKANDE CONVENTION.
Le comité exécutif pour la pro
chaine grande convention du collè
ge de Montréal vient de tenir une
autre assemblée au Cabinet de
Lecture Paroissial sous la prési
dence de l'hon. Louis Beaubien.
Un grand nombre d'anciens élè
ves étuû'nt présents. Les noms des
uiessi-iirs suivants fûrent ajoutés
à ceux du comité exécutif, les
Bevds P. Beauchainp et de Beau
jeu, les Drs Casgrain, Lachàpelle
et de M. E. Morin.
La date de la convention fut dé
finitivement fixée au mois de Juin
On forma ensuite les deux sous
comités suivants
Comité d'invitation Bevds MM.
Senteune, Leclerc, Chévrier, Le
paiileur, et MM. Mcnk, De Beau
jeu, Chauveau.
Comité du programme Bévé
rend Père Schmidt, Bévds MM.
Deschamps, Bédard, Durocher et
MM. Décary, Dr Lachapelle, Dr.
Casgrain, Cl^ran, F. Benoit.
On décida que le quorum du co
mité exécutif serait de 7 membres.
Il fut aussi décidé que le comité
exécutif se réunirait au Cabinet de
Lecture, tous les seconds lundi, à
4 heures, et que les sous-comités
se réuniraient au même endroit et
à la même heure, tous les jeudis.
M. Pierre Chauveau fut élu se
crétaire correspondant.
L'année 1886 se trouvera à coin
cider avec le 60me anniversaire de
prêti'ise du Bevd M. Bayle, le plus
ancien des directeurs du Collège,
et il y aura alors, double fête.
LA TEMPETE.
Québec, 18—On écrit de Saya
bpc aux journaux de cette ville
Depuis un mois, nous avons subi
de fréquentes tempêtes, mais au
cui e n'est à comparer à celle que
no s avons eue mardi dernier.
V- rs une heure du matin le vent se
mi à soufler de l'est à cinq heures,
la brise augmentait de violence, la
n-'iue tombait à flocons, le froid
Éta intense.
I ndau4" vingt quatre heures que
ira la tempête, la violence fut
t-lln qu'elle renversait les arbres
du haut des montagnès de la Méta
pédia, elle les précipitait avec des
avalanches de neige sur la voie de
chemin de fer.
En plusieurs endroits l'on mesu
ra de dix à quinze pieds de n« ige.
Un convoi de l'Intercolonial HP
trouvait enseveli entre les stations
de Oedar Hall et de Sayabec.
Toute circulation des trains fut im
possible les charrues même, mal
gré leur force prodigieuse, n'ont pu
se frayer un passage le lendemain
qu'avec le secours de la pelle. En
somme, la tempête du 17 courant
est une des plus furieuses qui
aient été vues depuis nombre d'an
nées.
M. Wiggins prétend que la tem
pête qne nous avons eue hier est
celle qu'il nous a prédite il y a un
mois passé. 11 nous en annonce
encore une autre probablement
aussi grande pour le dix-huit mars
prochain.
Préparons-nousi
Embourbée—Une femme qui se
rendait au marché Bonsecours hier
matin s'est tellement embourbée
dans la neige sur la rue St Paul,
que quelques jeunes gens ont dû
lui porter,secours pour la tirer de
sa triste position.
Melle Eugénie Cimon, fille de
M. Çléophe Cimon, de la Malbaie,
a pris le voile lundi, au monastère
des Ursulines, à Notre Dame du
lac St Jean.
Z. Demeules fc Cie marchand-épi
cier informent le public de la ville
et de la campagn surtout ses com
patriotes,qu'ils ont constamment en
main un assortiment des plus com
plets, des plus variés et des mieux
choisis de tous les articles qui en
trent dans le commerce des épice
cies, tels que ci-dessous, ertre au
tres articles
9
Huîtres: Counts 0 55 à 0 00
Selects 0 45 à 0 00
Standards 0 40 è 0 00
Mediums 0 35 à 0 00
Granulated sugar (par 1G0 lbs).. 7 00
S a n a A 6 7 5
Extra O White
41
.. 6 50
Yellow sugar ... 6 75
Beurre 0 20 0 26
Ruse Queen soap 80 lbs (per box) 4 25
Every Day ,72 bars 3 25
Kirk, Savon Imp. 60 lbs 3 65
Canned Erie apples 1 gal., 1 doz.
case 2 90
Canned Tomatoes, 3 lbs cans, 2
doz., incase 2*00
Canned tab e Peaches, 3 lbs, 2d.
in case 3 4#
Canned Corn choice, 2 lbs, 2 doz
in case 2 00
Canned C*ve Oysters, 2 lbs, 2 d.
case 3 75
Best green Ri« Coffee, 25 on 50
lbs lot (per lbs) 0 14%
Good.green Rio coffee 25 or 50 lbs
lot,"per lbs 0 13
Good St earner! dried apples 25 lbs
pi:r M»s .... 0 08j*£
Go®d New Yrk dried quarter
apples, 25 Ilis, per lbs 0 0 7
Choice Turkish Prunes, 25 lbs
per lbs 0 07J£
Choice French Prunes, 25 lbs, per
lba» 0 It
Best Kice, 20 lbs, ^er lbg
9
07
V
m.
12 60
White Rose
White Lily
Legal Tender 2 35
CEufs 0 20 0 25
Pommes 2 50 à 2 75
Keracine, best white water by
5 gal. 0 12
Aussi un assortiment complet de
thés nouveaux variant en prix de
puis 20 cts jusqu'à 60 cts.
Tous les ordres envoyés par la
malle seront promptemert et hono
rablement exécutés. Toutes nos
marchandises sont garanties ec re
tournées à nos dépens si l'on n'en
est pas satisfait
1
Nous payons aussi le plus haut
prix du marché pour le beurre, les
œufs et tous les autres produits de
ferme.
Une visite à cette vieille maison
canadienne française avant d'aller
acheter ailleurs.
Grande réduction dans les prix
de groceries et provisions à tous
ceux qui feront leurs achats
ver certaines quantités.
Ne pas oublier d'aJier se fairs
habiller et coiffer chez MM. B.,
Bees.fe Bros.»* areb an s tailleurs,
200 Hennepin Avenue, Minneapo
lis. M. L. Desrosiers, notre popu
laire compatriote, est au se vice de
cette maison et vous montrera le
plus si assortiment d'habits et de
chapeaux du printemps qui n'aie
encore été vu dans cette ville.
A LOUER.
Vendre ou échanger pour pro
priété à St Paul ou Minneapolis,
1 s deux beaux magasins situés au
coin des rues Fourth et Churchill,
Stillwater, actuellement occupés
par le marché à viande de M. Jos.
Papineau et la grocerie de M. E.
G. Lemoine.
Termes faciles.—Pour plus am
ples informations, s'adresser à M.
E. G. Lemoine, Stillwater.
BULLETIN COMMEBCLAL.
de Minneapolis,
BEURRE.
$ $
Beurrt de premier choix .0 26 0 28
Beurre des fermes 1er qualit.'.o 20 0 22'
Bon beurre des feimi s.... .0 20 a 0 21
Beurre en rouleau et en
pa'ti.O
18 0 20
de qualité inférieure.. .0 14 @0 16
OEUFS.
Oeufs garantis .0 22 0 00
VOLAILLES.
Dindes préparées, 1er qualité.0 12 0 18
de qualité inférieure. .0 08 0 09
Jeunes poulets de 1er qualité.0 12 0 13
de qualité infé
rieure 0 07 0 O9
FOIN.
Foin de mil No 1 8 50
.« .No 2 ... 7 00%
Sauvage No 1. 8 00
X'1
iHf
d'hi-
Z. DEMEULES & CIE.
M. William Healy, agent spécial
à Minneapolis de la célèbre manu
facture drs machines à coudre
"Singer," sollicite la patronage de
la population Canadienne Française
pour la vente des célèbres machi
nes Singer, les plus en renom dans
le monde entier. M'oubliez pas
l'adresse de son bureau, No 25—
4e rue, Sud. Voir l'annonce dans
une autre colonne.
M. Healy mérite à tons égards
l'encouragement du public cana
dien.
A tous ceux qui ont besoin de
meubles, tapis, garnitures de chas
sis, nous leur disons: allez au ma
gasin de Neil McMillan, 111 Nico
let Avenue, où vous ferez vos achats
aux conditions les plus avanta
geuses.
Faites vos provisions de oce
ries chez Z. Demeules & Cie.
Grands avantages offerts. Profitez
de la réduction des prix.
Nous avons le plaisir d'annoncer
que M. le. Dr Fostier de Eau
Claire, Wisconsin, éminemment
qualifié comme médecin et phar
maceutiste, offre ses services à
ceux de ses compatriotes Cana
diens-Français qui épi reraient
établir une pharmacie, quelque
part que ce soit
I'
9 00
8 00
0 00
0 00
No 2... 0 0»
Timothy— 9 50 à 10 00
AVUINE.
Avoine blanche No 2 0 24 S
re jetée.... 0 23®
0 25
0 24
FEVES.
Fèves nettoyées'à la n ain et
de première qualité. .. .1 20
Fèves nettoyées à la main, et
de qualité inférieure 0 60 3
1 85
1 00
MIEL.
Miel de première qualité....
0 15
u
Bœuf quartier dé devant. .0 07 a
derrière.0 08 a
Pork 0 06}£
Veau 0 08
Blé N# 1 0 80
2.... 0 80
Mais 0 87
Peis à cuire 1 25
Sel par Baril. SO
Ognens par tainot 0 75
Patate ^5
Alacas—par miuot .0 00
Botteraves, par minot... .0 40
Choux, par d«z 0 60
Carottos par minot 0 40
Celery par doz .0 50
Navets, par minot. 0 20
0 it
0 15
deuxième qualité.. .0 14
BOEUF.
V

MONTREAL.
Valencia Raisins, per box,
per lbs
XXX Soda Crackers, per box, per
ibs
Syrup 4 Gale Kegs,
Mess Pork, per Bbl
Sugar cured. Hams, per lbs
Fleur Pillsbuiy Best

xml | txt