OCR Interpretation


Echo de l'ouest. [volume] (Minneapolis, Minn.) 1883-1929, March 25, 1885, Image 2

Image and text provided by Minnesota Historical Society; Saint Paul, MN

Persistent link: https://chroniclingamerica.loc.gov/lccn/sn83045239/1885-03-25/ed-1/seq-2/

What is OCR?


Thumbnail for

MINNEAPOLIS, 25 MARS, 1885.
E. R. DUFRESNE, REDAOTEUR.
MINNEAPOLIS.
Heure s des ofhces religieux à la Congrô
g.itioo Notre Dame de Lourdes
lremière messe S heures
iîcuxième messe 10
vêpres
A.
A
A.
P.
A l'Eglise Ste Clothilde, coin de Lin
dale et lie Avenu® JSerd.
Grande messe
10 A. M,
Vêpres 8
R. M.
Les personnes dont les noms sui
vent sont autorisés à recevoir les
abonnements à I'ECHO DE I'OUEST
ians leur localité respective, à re
cevoir paiement de souscription et
à donner reçu
M. Paul Godin de Dayton,
comté de Hennepin, Minnesota.
M. George Gamachw, de Ando
v«r, comté de Day Day Countyj
Dakota Territory.
M. Joseph Lachance, de Lading
ton, Michigan.
M. Joseph Saucier, Osseo, Minn
M. Joseph Sauvé, Rice's Point,
Duluth, Minn.
M. T. A. Gàgnon, Chippeway
Falls Wisconsin.
Nous prions nos souscripteurs à
qui nous adressons aujourd'hui leur
compte d'abonnement, dans I'ECHO,
de vouloir bien y faire honneur
sans plus de délai.
Nous adressons aujourd'hui avec
le présent numéro de L'ECHO DE
L'OUEST un supplément en an
glais contenant toutes les lois du
Minnesota passées à la dernière
session de la législature. C'est un
important document que tous nos
lecteurs aimeront sans doute à con
server.
M. Carrier, avocat distingué de
Québec, est depuis quelques jours
en visite à Minneapolis avec l'in
tention de s'y établir.
.Nous souhaitons à notre compa
triote la plus franche et Cordiale
bienvenue, et les succès que ne
manqueront pas de lui assurer ses
brillantes qualifications profession
nelles.
M. Edouard Huot marchand du
comté de Polk, Minn., est en cette
ville pour affaires commerciales.
Nous regrettons beaucoup d'ap
prendre qu'aux dernières élections
municipales de Dayton Minn., où
nos nationaux sont en grande ma
jorité, aucun d'eux n'a pu obtenir
même un seul office.
Nos compatriotes d'Osseo ont
été plus chanceux, ils ont pu élire
M. E. Lefebvre trésorier, et
Jos. Saucier assesseur nous les
en félicitons cordialement.
Les transactions sur la propriété
foncière se sont élevées la semaine
dernière en cette ville, à la somme
de $410,575, et le nembre des
transferts à 142. Cette semaine a
été la plus forte pour les affaires
de ce genre depuis le commence
ment de l'année.
93 permis ont été émanés pen
dant ces huit jours par l'Inspecteur
Pardee, pour érection de bâtisses
devant coûter dans l'ensemble
$157,835.
Les signes d'une reprise d'acti
vité dans le commerce de biens
fonds et dans la contraction,se ma
nifestent sensiblement à l'heure
qu'il est et donnent lieu d'espérer
que la prochaine saison va s'ouvrir
sous des auspices favorables pour
les commerçante de cette catégorie,
et les ouvriers.
Les importations de marchan
dises sèches la semaine dernière
se chiffrent à $2,336,000.
Le Cardinal McCloskey, de New
York, a atteint sa 75e année ven
dredi dernier.
Le couvent des Sœurs de chari
té à Emmitsburg, lnd., est devenu
la proie des flammes vendredi der
nier. Pertes: 50,000.
La foule des
plois diminue
Washington.
solliciteurs d'em
graduellement à
La condamnation devant les as
sises criminelles, vendredi dernier
de la notoire Dame Burner, pour
voyeuse de sujets pour le vice, a
été reçue par un cri de joie et de
soulagement par toute la popula
tion honnête de cette ville.
Ce procès a dévoilé une plaie
saignante: le degréinoui dé dépra
vation où en sont rendu les mœurs
dans notre milieu. Nous devons
donc nous réjouir lorsque nos
cours de justice répriment, styma
tisent le vice et le crime partout
où ils montrent la tête, et séparent
de la société les monstres hideux
qui la gangrèment et entachent la
réputation de notre ville.
La fréquentation des—Roller
Rinks—est fortement censurée par
les autorités ecclésiastiques de ce
diocèse, et pour cause. L'atmos
phère de ces lieux d'amusements
qui font fureur à Minneapolis de
puis l'été dernier, n'est pas tou
jours des pins saine, tant s'en
faut, et serait même très-dange
reuses pour les bonnes mœurs.
Ml"-
Paroisse Ste Clotilde.
La retraite des mères chrétien
nes ouverte dimanche dernier ft
église Ste Clotilde, et préchée par
e Révérend père Nougaret, se ter
minera vendredi le 27 courant.
Les exercices en ont été suivi avec
un zèle et une dévotion vraiment
édifiants par toutes les Pâmes de
cette paroisse, toujours avides
d'entendre la parole chaleureuse,
éloquente de leur digne et vénéré
pasteur.
j-
Dimanche prochain commence
ra, dans la môme église, la retraite
des hommes, dans l'ordre ci-après
donné. Le Révérend père Nou
garet ne s'épargne pas lorsqu'il
s'agit de dispenser à ses ouailles
la parole de vie et les trésors de
l'Eglise.
Retraite des homines.
29 Mars, Dimanche des Rameaux:
Ouverture de la retraite à 7^ h.
soir.
30 Mars messe et inctruction
oi A. M.
I instruction et salut à 1%
1 Avili)
P.M.
2 Jeudi Saint Grande mes
se et communion générale à 9 h.
A. M.—chant solennel du satbat
et instruction à 7 h. M.
3 avril, Vendredi Saint Office
messe des Présanctifiés, et adora
tion de la Croix à 9 h. A. M.—
Chemin de laCroix à 3 h. P.
Prédication de la Passion à 7|
P. M.
4 avril Samedi Saint Bénédic
tion du cierge pascal et des fonts et
Grande messe à 9 h. A. M.—Com
plies solennelles et instruction à
7£ h. P.
5 avril Saint jour de Pâques
Messe de commuion à 8 h. A.
Grande messe en musique avec
orchestre par le chœur de Ste Clo
tilde et plusieurs amateurs à 10
A. M.—Vêpres et salut solennels à
3 h. P. M.
Le Séminaire des
Trois-Rivières
P. Q. Canada, célébrera le 24 juin
prochain le 25ème anniversaire de
sa fondation, —ses noces d'argent
Tous les anciens élèves de cette
florissante institution sont invités
de se réunir ce jour-là sous le toit
béni de leur Aima Mater pour
chômer dignement, dans un con
cert de fraternité, une aussi belle
fête de famille.
Il sera construit prochainement
à Duluth deux immenses éléva
teurs de la capacité de 1,500,000
boisseaux chacun.
M. le Dr J. W. D. MacDonald
de Manchester, N. H., Canadien
Français dans toute l'acception du
mot, quoique portant un nom écos
sais, sur la recommandation de
Mgr. Bradley, premier évêque de
Manchester, a reçu de Rome, le 16
mars courant, un bref papal le
créant Chevalier de l'Ordre de St
Grégoire-le-grand, pour services
rendus à la cause catholique.
Honneur à ce brave Canadien
qui a mérité pour lui-même et
pour sa nationalité une aussi gran
de marque de distinction.
Un des traits caractéristiques du
Président Cleveland depuis qu'il
a pris les rênes du gouvernement
à Washington, c'est qu'il ne SP
laisse influencer par aucune consi
dération de parti ou de personne
dans les nominations aux emplois
publics. Les longues pétitions
couvertes des signatures des gros
bonnets de la finaace ou des poli
ticiens en vue, n'ont aucun poids
devant lui, elles ne valent pas plus
que le papier Bur lequel elles sont
écrites, pour les solliciteurs de pla
ce qui en sont favorisés. Il s'atta
che avant tout, pour le bien de
son administration et du pays, à
vérifier le dicton—"The right man
in the right place"—En cela il fait
preuve d'un grand fond de sagesse
et de droiture bien propre à aug
menter le prestige dù gouverne
ment dont il est le chef et à s'atti
rer la confiance et l'admiration
populaires.
Le public canadien français ap
prendra sans doute avec plaisir
que M. A. Lacroix est entré der
nièrement au service de l'impor
tante maison commerciale Ingram
Oison âe Co, 213—215, Nicollet
Avenue.
M. Lacroix a déjà une expérien
ce de quatre à cinq ans dans le
commerce des marchandises sèches
et possède en outre toutes les qua
lifications nécessaires à la charge
de commis: connaissance parfaite
des affaires, aménité de caractère,
politesse proverbiale du Français
et du Canadien Français nos com
patriotes seront donc heureux de
le trou /er aux comptoirs de MM
Ingram, Olson & Co qui comptent
déjà dans leur personnel, un des
nôtres, notre sympathique et esti
mé concitoyen il. O. Lanctot.
Sa Grandeur Mgr Laflèche, le
vénérable évêque des Trois-Rivib
res, a commencé, dimanche der
nier, une série d'instructions eur
l'Encyclique "Hwmanum Genus,"
au cours desquelles Sa Grandeur
se propose de donner un commen
taire complet de ce magistral docu
ment.
Il s'est surtout agi, dans la pre
mière instruction donnée par le
Prélat, d'exposer la nature et Vau
torité de l'encyclique, afin de faire
comprendre le respect avec lequel
tous les enfants de l'Eglise doivent
la recevoir, et l'entière soumission
avefe laquelle ils doivent l'accepter.
ugustice consacree par le temps.
COMMENT $50,000,000 SE SONT AC
CUMULÉES SUR LES RECLAMATIONS
FRANÇAISES DITES "FRENCH SPO­
LIATION CLAINS."
Nous lisons dans la Tribune de
cotte ville.
Le 14 janvier dernier un bill a
été passé dans les deux chambres
du congrès, autorisant le paiement
de ce que l'on est convenu d'apçe
~er les french spoliation
claims à tels réclamants qui
{eur
à 9 11,
)ourraient faire la preuve de
cas devant une cour instituée
à cet effet. En référant à ce bill,
lors de sa passation, et tenant
compte du fait que certains cito
yens de Minneapolis se trouvent
parmi les intéressés, la Tribune a
donné un court résumé des événe
ments qui ont donné lieu à ces ré
clamations et à leur hi3toire r-u
séquente.
voici les faits:
Pendant la guerre de la révolution
un traité fut passé entre la France et les
Etats Unis par lequel la France s'enga
geait à envoyer des troupes et des vais
seaux de guerre pour aider les colonies
dans leurs luttes contre l'Angleterre pour
obtenir leur libération du lien colonial.
En retour de cette aide, les Etats-Unis
s'engageaient en autant qu'il était en
leur pouvoir, de garantir à la France ses
possessions dans les Indes Occidentales.
La Fiance envoya une armée sous le com
mandement de Lafayette et une flotte de
guerre sous celui du Comte de Grasse
la reddition de Cornwallxs à Yorktown et
l'indépendance de la république, en fu
rent le résultat" Ainsi la France a ac
compli sa part du traité.
Aussitôt après, la guerre éclata
entre l'Angleterre et la France, Napoléon
était alors premier consul. Il réclama
des Etats-Unis l'accompli sement de leur
part dans le traité garantissant les pos
sessions françaises dans les Iudes Occi
dentales, mais notre gouvernement refu
sa de s'exécuter sous la prétention que la
France n'était pas engagée tns une
guerre défensive. Napoléon, grandement
irrité contre ce qu'il regardait comme
une violation de la foi-jurée, donna ins
truction aux vaisseaux de guerre français
et aux croiseurs de ne faire aucune dis
tinction entre les bâtiments Anglais et
Américains. La conséquence en fut que
notre commerce fut layé des mers, et de
lourdes pertes encourues par les citoyens
américains, les propriétaires de vaisseaux
et les marchands.
Sur cela, les Etats Unis demandèrent
réparation au gouvernement français,
fixant les dommages réclamés à $20,b^0,
000. La France répliqua que par le refus
du gouvernement américain d'accomplir
ses obligations résultant du traité, elle
avait perdu ses colonies des Indes Occi
dentales,évaluées à $280,000,000, et refusa
de considérer la question dos compensa
tions réclamées. Finalement nous fûmes
forcés d'abandonner nos réclamations,
mais en retour de cette concess:on, nous
obtenions un abandon d« toutes réclama
tions contre nous pour la prétendue vio
lation du traité. Ce traité ainsi annullé
par acte de leur propre gouvernement,
priva les réclamants de tout es oir de com
pensation de-la part de la France,, et ils
furent ainsi forcés d'en demander le rem
boursement aux Etats-Unis. Les pertes
réclamée.-*, provenaient, dans l'opinion de
la France, du manque de bonne foi dans
la non-exécution des ob'igations du trai
té, et en second lieu, dans l'abandon par
la France des obligations d'un traité sub
séquent, condamnant cet acte de mauvai
se foi, et ainsi les Etats Unis devenaient
garants pour les pertes souffertes inno
cemment par leurs propres citoyens.
Telle est l'histoire et la base de ce que l'on
appelle les réclamatious françaises pour
spoliations."
Depuis 1801 ces réclamations ont
été constamment devant le congrès,
et quarante trois rapports favora
bles ont été rendus depuis par les
comités des deux chambres. Plu
sieurs bills pour le paiement
de ces réclamations ont été passés
dans l'une ou l'autre chambre, et à
deux reprises, dans les deux cham
bres à la même session. Dans
l'une de ces occasions,le Président
Polk a opposé son veto à l'un de
ces bills et le Présieent Pierce a
fait subir le même sort à l'autre.
Le bill actuel a passé au Sénat à
l'unanimité, et "dans la chambre
par un vote de 181 contre 71—
treize de plus que les deux tiers
Des avocats éminents tels que Da
niel Webster, Rufus Choate,. Li
vingston et Sumner, se sont pro
prononcés en faveur de ces récla
mations, et l'on ne peut nier que le
sens de la justice du peuple améri
cain a toujours été en faveur de
leur paiement.
Cependant, la présente mesure
n'ordonne pas ce paiement, mais il
ne donne aux réclamants que le
droit de prouver leur cas devant
une cour des réclamations, et sur
jugement de cette cour, le congrès
ordonnera l'appropriation de l'ar
gpnt. Les différentes estimations
qui ont été faites de ces réclama
tions les portent, de $5,000,000 à
12,000,000, ce qui formerait avec
les intérêts accrus, $50,000,000,
A VIS.
Actions du journal le Progrès
de Minneapolis, à vendre à moitié
prix par le soussigné.—Trois pu
blications seulement—.... 1
N'oubliez pas de vous munir de
certificats suivant l'ordre de M. J.
B. A. Paradis.
Pour plus amples informations,
s'adresser &
JOSEPH COUSINEAU
Actionnaire du Progrès,
No. 41, South Main Street
Minneapolis, 24 MATS 1885.
UOHO DE L'OUBST.
Election Municipale.
Tel qu'annoncé la semaine der
nière dans notre journal, l'assem
blée générale des Canadiens du 3e
quartier a eu lieu lundi soir dans
le but de s'entendre et s'organiser
pour assurer la nomination de M.
William Bourret, digne à tous
égards de recevoir cet honneur,
comme candidat au poste d'éche
vin de ce quartier. Mais malheu
reusement, comme ton jours, mal
gré leurs ffforts, nos compatriotes
ont été trompé dans leur attente.
C'est un fait des plus regretta
•ble.
Vendredi proch^ soir il y
aura une autre asseinblée générale
des Canadiens du même quartier,
à "Hunt's Hall," Plymouth Ave
nue, pour se concerter et s'enten
dre enfin sur le choix du candidat
que nos compatriotes de ce quar
tier devront supporter.
Comme nous l'avons déj^ dit, il
y va de leurs intérêts.
C'est le temps et l'occasion de faire
acte de patriotisme et de prouver
leur force en sHmposant par le
nombre, afin d'obteuir ce à quoi
nous avons indubitablement droit.
Les autres nationalités nous don
nent l'exemple dans leur sphère
d'action, ne restons donc pas en
arrière.
Samedi dernier au soir ont
lieu les caucus républicains pour
l'élection des délégués à la conven
tion qui s'est tenue hier au Mar
ket Hall" pour faire le choix des
candidats
eu
au poste d'échevins et
conseillers nous avons remarqué
avec plaisir que plusieurs des nô
tres ont été élus délégués,entre-au
très: M. M. Ls. Laramée,Z. Demeu
les T. F. Rivière, dans leur quartier
respectif.
A la convention républicaine
d'hier, tenue au "Market Hill,'
les M. M. suivants ont été choisi
Pour trésorier de la ville—E. H,
Moulton pour échevins—1er quar
tier, H. E. Blaisdell—3e quartier,
J. O. Weld—4e quartier, C.
Woods- 5e quartier Thomas Downs
—6e quartier, Lars Swensen—7e
quartier, long terme, C. C. Ri
chardson—7e quartier, court ter-
Phineas Phelps—8e quartier,
me,
long terme, George W. Cooley—8e
quartier, court terme, E, C. Babb.
Neuvaine a l'eglise Notre-Dame
de Lourdes.
La neuvaine à St François Xa
vier commencée mercredi le 18
courant à l'église Notre Dame de
Lourdes, se terminera vendredi de
cette semaine à l'office du matin
La dévotion à St François Xa
vier, qui est proverbiale au Cana
da, est aussi en grande vénération
chez la plupart des Canadiens des
Etats-Unis ut notamment à Min
neapolis. Depuis la fondation de
la paroisse Notre Dame de Lour
des, la neuvaine en l'honneur du
grand saint s'y est faite tous les
ans, croyons-nous.
Cette année, ces pieux exercises
coincidant avec les Pâques, ont re
vêtu un caractère de solennité
inaccoutumé, et les fidèles de la
paroisse ont répondu avec un em
pressement et un zèle tout à fait
digne de la circonstance à l'appel
de leur vénéré pasteur, le Révé
rend père Dagneault. Aux exer
cises du matin et du soir, l'église
n'a pas désemplie. Le Chœur
puissant de l'orgue, sous la direc
tion de M. l'organiste Pariseau, a
fourni la musique sacrée pendant
toute la neuvaine.
La semaine dernière, plusieurs
prêtres étrangers, sur l'invitation
spéciale du père Dagneault, ont
annoncé avec beaucoup d'éloquen
ce la parole divine et entendu les
confessions ce sont les Révérends
pères Goiffon, de Centreville, An
dré, de Birch Coolie, Guillot, de
Waverley et Léonard, du Petit Ca
nada. Semedi, dimanche et lundi
matin, le Révérend père Dagneault
se trouvant seul, s'est multiplié,
malgré la fatigue des jours précé
dents, pour répondre aux devoirs
de son ministère sermon matin
et soir, et confessions. Dimanche
soir, le Revd père a donné une
éloquente instruction sur l'abus d.e
la grâce. Depuis lundi la prédi
cation est donnée par le Révérend
père Oster, de Clontaerf, Minn sa
parole convaincue, persuasive et si
pleine d'onction est toujours écou
tée avec la plus vive attention par
les fidèles.
Ces jours de prières et de salut
on donné aux paroissiens de Notre
Dame de Lourdes l'occasion de
manifester leur foi et leur piété,
et en même temps, d'apprécier les
efforts constants de leur bien aimé
pasteur pour l'avancement de leurs
intérêts spirituels.
Burean de placement Canadien,
gratuit.
Les entrepreneurs, menuisiers,
maçons et terrassiers trouveront
toujours à ce bureau des ouvriers
d'expérience, sobres et bien recom
mandés.
Adressez-vous au No 27—1st
Street South.
A LOUER.
Par Z. Demeules, 27—1st Street
South.
2 maisons, coin de la 12e Ave
nue et de la 2e rue, N. E.
1 maison No 913, rue Ramsey
JS. E.
2 maisons, 6e Avenue, près de
la rue Washington, Nord Ouest,
Minneapolis.
Soiree musicale.
La grande soirée musicale et
dramatique donnée jeudi dernier
par les Dames Canadiennes Fran
çaises de Minneapolis, au Market
Hall, a été un véritable succès au
point de vue artistique, si l'on peut
dire «insi —malheureusement,l'au
ditoire laissait à désirer pour le
nouibm Cela est dû, dans une
certaine mesure,à une organisation
faite à la hâte, et Jaussi, disons le
en toute franchise, un peu à l'im
pression où. était le public que les
amateurs de la circonstance n'é
taient peut-être de force à exécu
ter convenablement leur program-,
me. Mais nous devons dire de
suite que cette impression était
des plus vaine, des plus chiméri
que, car nos jeunes débutantes se
sont toutes acquittées de leur rôle
et de leur tâche avec un grand
degré de perfection, et que l'atten
te des moins confiants a été agréa
blement trompée: nous n'en vou
lons pour preuve que les applau
dissements frénétiques qui ont
salué chacun des amateurs lors
quMl disparaissait de la scène après
avoir jou son rôle ou exécuté sa
partie.
Mdelles McDonald et E. Biais,
avec
leur voix pure, fraiche, plei
ne de mélodie et de richesse de
tons, ont réellement charmé et en
levé l'auditoire dans la chanson
"I am a merry Gingers" et la ro
mance "Jeanne d'Arc
La pièce "Madelaiue ou l'Orphe
lin des Pyrénées," a eu un succès
fou et ceux qui étaient venus à la
soirée avec l'idée préconçue de se
livrer à la mélancolie et de broyer
du noir, ont dû se dérider coûte
que coûte. Toutes les actrices ont
supérieurement bit-n rendu leur
rôle. Mdelle L. Bessette, surtout,
figurant Mathurine la fermière,
été d'un effet irrésistible.
Le tableau des quatre Saisons
éclairé au feu de Bengale—, et ce
lui de Jeanne d'Arc sur le bûcher,
ne pouvaient certainement être re
présentés avec plus de naturel et
de perfection.
Somme toute, la soirée a été
charmante on ne peut plus, et nous
ne pouvons trop féliciter les ama
teurs qui nous ont procuré un si
délicieux passe-temps.
Voici le
programme
soirée.
de cette
PROGRAMME.
OUVERTURE.
TANCREDI Rossini
Delles H. HALL et M. LAVIGNE
POTPOURI SUR FAUST H. Cranier
Del le M. LAVIGNE
Delle B. DUFRKSNE.
RONDEAU Heller,
Delle G. KADY.
LES FUGITIVES Coinchon
Delle A. MARCHAND.
DRAME en DEUX ACTES.
MADELAINE OU L'ORPHELINE DES
PYRENEES
Madame la marquise de Silicourt,
DAME P.
Ce'line, nièce de la Marquise,
Delle M. BESSETTE.
Madelène sous nom de Lucie, Orpheline
Delle A. BLAIS,
Delle M. L, FLORANT.
D.imu d'argenteuil,ennemie de Madelaiue
Delle E. BLAlS,
Mathurine, Fermière,
Delle BESSEITE,
Catherine, Servante de Mathurine, Vil
lageoises, Delle P. BERNARD,
La scene se passe au chateau de Silicourt
aux premier acte et dans le second, à la
ferme de Mathurine.
ACTE PREMIER.
Les dames de Seville Schubert
Delle M. LAVIGNE et M.RIOUX,
The Mill Josiffy
Delle G. KADY.
Vocal, Jeanne d'Arc, Bordese
Delle E. BLAIS.
Variations,
PROF. PARISEAU,
Tableau, Les Quatre Saisons.
La Perle du Nord, Ascher
Delle M. LAVIGNE,
Valse brillante Schulhoff
-Delle B. DUFRESNE.
ACTE SECOND.
Improvisations sur le piano,
Delle G. KADY.
Poisie sur la mort de Jeanne d'Arc,
Delle A. BLAIS,
Tableau—Jeanne d'Are.
HOME SWEET HOME.
Le télégraphe nous apporte la
rumeur ce matin que les Métis et
Indiens du Nord-Ouest Canadien
sont en pleine insurection, sous le
commandement de Riel.
EMPIRE
Cette poudre exelle toute au
tre poudre pour la santé et la sa
lubrité.
Chaque livre vendue donne droit
à l'acheteur à un magnifique chro
mo.
En vente chez Z. Demeules, 27
—1st Str. Sth. et chez tous les épi
ciers de la ville.
M. Calhoun de la Société CAL
HOUN & LONG, 228, Central
Avenue, est actuellement dans l'Est
pour faire les achats du printemps,
et vers le lar d'avril, cette maison
du commerce aura le plus grand
stock de marchandises sèches qui
se soit encore vu sur le côté Est de
Minneapolis.
A bientôt la grande ouverture
de ce magnifique stock.
Delle ARTEMISE BESSETTE
Commis Canadien.
Z. Demeules & Cie marchand-épi
cier informent le public de la ville
et de la campagn surtout ses com
patriotes,qu'ils ont constamment en
main un assortiment des plus com
plets, des plus variés et des mieux
choisis de tous les articles qui en
trent dans le commerce dps épice
cies, tels que ci-dessous, entre au
tres articles
15 lbs G. Sugar pour 1 00
15^ lbs A.
41
a
1 00
Farine Pi lsbury Best 2 60
White Lily 2 25 2 40
Œufs la doz 0 16 à 0 18
Kerosme Water white 0 12
BesttSyrup43^galoiJ8 Keg 165
1
per gal 0 40
Tous les ordres reçus sont déli
vrés fidèlement et avec prompti
tude.
MM. Z. Demeules & Cie ont
maintenant ën vente à leur groce
rie le célèbre café Berkey, stan
dard No 10, et la non moins célè
bre Bakink Powder qui ne peut
être excellée pour sa pureté et ses
qualités hygiéniques.
Faites vos dépots à la Bank of
North Minneapolis.
HALL THE MAN est de re
tour de l'Est, avec *15 tonnes de
magnifiques cadeaux pour distri
buer à tous ceux qui iront acheter
chez lui.
Il est en mesure de vendre à
meilleur marché que jamais
core il n'a fait
Poissons salés des meilleures
qualités chez Z. Demeules & Cie
Stock varié de groceries, provi
sions, épiceries à prix populaires,
Savez-vous ce qu'il faut faire
pour conserver vos montres?
Faites-les nettoyer une fois l'an
chez M. W. C. Leber, horlo
ger et bijoutier, No 208 Hennepin
Avenue.
A vendre a bon marche
146 acres de terre à Médina,
Minn, à un mille de Lenz, P. O.
près de l'église catholique fran
et à 15 milles de Miuneapo
on y récolte 120 ton
de foin de prairie. Il
en abondance du bois de
chauffage, tel que le chêne et l'é
rable, etc.
çaise:
lis,
nés
y
Pour plus amples informations,
s'adresser à Z. Demeules, 27—1st
Str. Sth.
Les achats que vient de faire
dans l'Est HALL THE MAN
lui permettent de vendre à des prix
qui défient toute compétition, ou
tre les cadeaux qui accompa'gnent
chf.quf! vente.
M. EDMOND BEAUPRE com
mis canadien.
Allez acheter vos viandes à la
"Minneapolis Provision Porck Co,"
Nos. 24 & 26, First Street, South,
en face la grocerie Z. Demeules
& Co. c'est le plus grand marché
à viande et le mieux pourvu de la
ville. Vous y trouverez toujours
les meilleurs qualités de viande, et
à prix réduits.
Un commis canadien est au ser
vice des pratiques de langue fran
çaise.
A LOUER.
Le magnifique et si acieux* ma
gasin portant le No 24 -1st St
Sth., dans le block en brique occu
pé par la "Minneapolis Provision
Porck and Beef Co" Ce magasin
est surtout avantageux, en raison
de la localité et du voisinage du
plus vaste marché à viande da la
ville, pour le commerce de chaus
sures.
Pour conditions, s'adresser au
gérant de la "Minneapolis Provi
sion Pork & Beef Co," No 26—1st
Str. South.
M. William Healy, agent spécial
à Minneapolis de la célèbre, manu
facture drs machines à coudre
"Singer," sollicite la patronage de
la population Canadienne Française
pour là vente des célèbres machi
nes Singer, les plus en renom dans
le monde entier. N 'oubliez pas
l'adresse de son bureau, No 25—
4e rue, Sud. Yoir l'annonce dans
une autre colonne.
M. Healy mérite à tous égards
l'encouragement du public cana
dien.
POISSONS
de toutes sortes.
MM Z. DEMEULES & Cie
viennent de recevoir un assorti
ment complet de poissons salés
qu'ils vendront aux prix suivants:
Truite du Lac Supérieur-per Bbls $5.00
Siskiwit 5.75
Poisson blanc 6.50
Hareng du Labrador 8.50
Maquereau No 1 8.75
Morue-Geoigia Bank, per 100 lbs 4.25
Hareng in kit* 90
Truite 1.00
Poisson blanc 1.25
Maquereau No 1 1.50
I Maquereau family 90
Nous sommes des plus heureux
de recommander la maison P. H.
Prendergast, librairie càtholique.
au patronage de nos compatriotes,
M. P. H. Prendergast mérite à tous
égard le patronage du public, il est
depuis longtemps connu pour son
honorabilité en affaire. Voir son
annonce dans une autre colonne.
A tous ceux qui ont besom de
meubles, tapis, garnitures de chas
nous leur dis®ns: allez au ma
gasin de Neil McMillan, 31^—5e
5 entre Nicollet et Hennepin
Avenue, où vous ferez vos achats
condition» fes plus avanta
geuses.
Faites vos provisions de gioce
chez Z. Demeules & Cie.
Grands avantages offerts. Profitez
de la réduction des prix.
ries
Ne pas oublier d'aller se faire
habiller et coiffer chez MM. R.,
Rees & Bros., marchands tailleurs,
200 Hennepin Avenue, Minneapo
lis. M. L. Desrosiers, notre popu
laire compatriote, est au service de
cette maison et
vous
montrera le
plus si assortiment d'habits et de
chapeaux du printemps qui n'aie
encore été vu dans cette ville.
A LOUER.
Vendre ou échanger pour pro
priété à St Paul ou Minneapolis,
les deux
beaux
en-
M. EDMOND BEAUPRE com
mis canadien.
magasins situés au
coin des rues Fourth et Churchill,
Stillwater, actuellement occupés
par le marché à viande de M. Jos.
Papineau et la grocerie de M. E.
G. Lemoine.
Termes faciles.—Pour plus am
ples informations, s'adresser à M.
E. G. Lemoine, Stillwater.
BULLETIN COMMERCIAL,
de Minneapolis,
BEUBBE.'
$ $
Beurre de premier choix .0 26 0 28
Beurre des fermes 1er qualité.0 20 0 22
Bon beurre des fermes 0 20.® 0 21
Beurre en rouleau et en pain.O 18 0 20
de qualité inférieure... 0 14 0 16
OEUFS.
Oeufs garantis 0 22 0 00
VOLAILLES.
Dindes préparées, 1er qualité.0 12 0 13
de qualité inférieure. .0 08 0 09
Jeunes poulets de 1er qualité.0 12 0 13
de qualité infé
rieure 0 07 0 O9
FOIN.
Foin de mil No 1 8 50
No 2 7 00
Sauvage No 1 8 00
9 00
8 00
0 00
0 00
No 2 0 0»@
Timothy 9 50 à 10 00
AVOINE.
Avoine blanche No 2 0 24
rejetée 0 23
0 25
0 24
FEVES.
Fèves nettoyées à la main et
de première qualilé 1 20®
Fèves nettoyées à la main, et
de qualité inférieure 0 60
1 35
1 00
MIEL.
Miel de première qualité... .0 15 a
deuxième qualité.. .0 14 a
BOEUF.
Bœuf quartier de devant. .0 07 a
derrière.0 08 s
Pork 0
Veau ...' 0 08
Blé No 1 0 80
2 0 80
Mais 0 37
P«is à cuire 1 25
Sel par Baril 1 30
Ognens par mmot 0 75
Patate 0 i5
Atacas—par minot 0 00
Betteraves, par minot.., .*0 40
Choux, par doz. 0 60
Carottes par minot 0 40
Celery par doz 0 50
Navets, par minot 0 25
0 i7
0 15
0 07^
1 09*ï
0 07'
(. 13
©0
0 00
0 88
1 59
1 40
1 00
0 30
S 25
1 0 00
I 0 7f
0 5C
0
r5
0 te
FRASER & SHEPHERD.
Manufacturiers
—ET—
MARCHANDS EN GROS ET vï DETAI.
—DE
Portes, Persiennes, façades de magasins,
Moulures de toutes sorte, Cadres de por
te et chassis, etc. etc. etc.
Nés comp triotes sont spécialement in
vités à donner leur cohiinamle, pour ce
genre d'ouvrage, dont ils peuvent avoir
besoin, à MM. Fraser & Shepherd.
Ofïioo et &£a.nufte.G*tu.re(
5e rue et 4e Avenue, Nord.
Pharmacie
Canadienne.
J.P.GILMORE, Propriétaire
T. F. RIVIERE, Chimiste.
Médécines, peintures, huiles,
vernis, brosses.
PRESCRIPTIONS
préparées de jour et de nuit avec
le plus grand soin et la plus prom
pte diligence.
Articles de toilette, Parfums,
Pommades pour les cheveux et les
cils.
Et les mille et un articles de bou
doir.
AUX PRIX LES PLUS BAS.
105 Central Avenue E. D.
MINNEAPOLIS,

||i lia île rawest
ORDRE DES EXERCISES.
VOCAL, I am a MVrry Gingera,'
Delle McDONALD [Meyerbeer,
MADRILENE Dane Espagnole, Ketterer
Agathe, iutendante du Chateau,
Delle A. CYRIER,
Sœur Ste Genevieve.
Baking Powder.
18 B. Rose Queea Soap 1
20 Every day 1 00
3 lbs can tomatoes par can 0 10
3 lbs can Peaches do 0 18
Best queen Rio Ceffee 7 lbs 1 00
Good 8 lbs 100
Best steamed apples 10 lbs 1 00
Choice French Brunes 10 lbs.... 1 00
Choice Turkish 13 lbs.... 100
Currants 14 lbs 1 00
Choice green P®wder Tea 0 60
Japan tea from 20 to 50cts per lb.

xml | txt