OCR Interpretation


Echo de l'ouest. [volume] (Minneapolis, Minn.) 1883-1929, April 15, 1885, Image 4

Image and text provided by Minnesota Historical Society; Saint Paul, MN

Persistent link: https://chroniclingamerica.loc.gov/lccn/sn83045239/1885-04-15/ed-1/seq-4/

What is OCR?


Thumbnail for

En môme temps, il se pencha
vers le rocher et essaya d'ébranler
la pierre qui restait à desceller.
Mais il ne fit pas grande besogne,
car il se disposait seulement à en
tamer le roc quand une nouvelle
lumière jaillit de l'un des couloirs
qui se reliaient l'artère principa
le et que deux sihouettes se profi
lèrent sur les parois^du souterrain.
(Jaminade s'empressa de tourner
sa lanterne.
—Ouais murmura-t-il, que veut
dire ceci et quels sont ces nou
veaux paroissiens?—Bon....je les
reconnais c'est Lambert et le com
te Oh oh plus que ça de luxe
toute la société s'est donc donné
rendez-vous dans les sous-sols. At
tention Bertrand
Et il se réfugia dans l'anfractuo
sité du rocher, où il se blottit, afin
de pouvoir observer sans être vu.
Du reste, les deux nouveaux per
sonnages ne s'occupaient guère de
lui.
C'étaient bien Lambert et le
comte.
Après le départ de Desgranges
ils avaient attendu quelque temps
pour quitter le couloir latéral qu'ils
occupaient, et maintenant qu'ils
croyaient la place libre, ils se dé
cidaient à se montrer.
—S'ils avaient tardé encore quel
ques minutes, dit le comte de
Presles, je n'étais plus maître de
moi, —j'aurais fait feu.
—C'eût été bien imprudent.
—Sans doute, je le reconnais !.
mais quand je songe qu'il suffisait
d'un nouvel effort pour que les pa
piers qui sont là.. tombassent aux
mains de cet homme.
Eh bien c'est fini Le bon
homme est parti, et je crois bien
qu'il a reçu le coup du lapin. JL1
n'y faut plus penser.
Tu as raison.
A l'œuvre donc.. à l'œuvre et
hâtons-nous de sortir de ces sou
terrains, où l'on manque d'air.
Le comte ne répondit pas il se
mit à l'œuvre, comme il y était in
vité, et dès les premiers coups
qu'il frappa, Lambert, qui le re
gardait faire, ne put s'empêcher de
lui adresser de chaleureux compli
ments:
A la bonne heure dit-il..
voilà qui s'appelle travailler un
vrai feu d'artifice, et ça ne va pas
peser lourd.
La seconde pierre était entamée
sous l'acier qui le brisait les étin
celless jaillissaient de tous côtés,
comme du foyer incandescent d'u
ne forge, et Lambert et le comte
étaient comme enveloppés de feu.
Déjà, du reste, le trou s'était
élargi, et le résultat n'était plus
douteux.
Mais à ce moment se produisit
un accident qui allait remettre
tout en question.
L'outil dont se servait le comte
venait de se briser entre ses mains,
pendant qu'un éclat de granit s'en
allait frapper la lenterne que te
nait Lambert et l'emportait au loin
déchirée en mille pièces.
Le comte proféra un effroyable
juron.
Ca, ça devrait être défendu
dit Lambert décontenancé.
—Qu'allons-nous faire mainte
nant? repartit le comte.
—Il faut retrouver la lanterne.
Sans doute. Mais l'outil, l'ou
til qui est brisé Restez ici dans
le couloir, et pendant que je vais
donner un coup de pied jusque-là!.
Le comte pressa son front de ses
deux mains.
—C'est le seul moyen dit-il,
mais il faut se hâter.
"Mettez-vous à l'écart., atten
dez-moi là
"Non non interrompit le
comte, je préfère t'accompagner.
Yiens 1 Et cette fois, du moins...
Ils s'éloignèrent, éclairés par
quelques allumettes que Lambert
trottait de temps à autre sur le
drap de son pantalon.
Caminade n'attendait que cette
occasion il s'empressa d'en profi
ter.
Lui aussi comprenait qu'il n'y
a-vait pas une seconde à perdre, et
il n'en perdit pas.
était robuste: les gros ouvra
ges ne l'effrayaient pas.
Ce qui restait à faire était d'ail
leurs peu de chose,et le ciseau donc
il était armé ne devait] pas se bri
ser.
En cinq minutes donc, la secon
de pierre qui obstruait une partie
du trou dé]à.pratiqué, fut complé
ment descellée, et c'est avec un
profond soupir de soulagement
qu'il la fit tourner sur elle-même et
la jeta à ses pieds.
"Allons allons dit-il avec un
petit ricanement} ce n'est pas en
core trop mal pour un homme seul
et maintenant un jeune homme se
chargerait du reste.
Il plongea son bras de toute sa
longueur dans le trou béant
Mais il y a loin, dit le proverbe,
de la coupe aux lèvres.
Au moment où il retirait son
bras, ramenant un objet dont il put
à peine démêler la forme au tou
cher, un coup de feu retentit, qui
remplit la voûte du souterrain de
grondements éclatants et prolon
gés.
C'était le comte qui avait tiré.
Il revenait, l'avait aperçu, et
avait fait feu
"Le misérable s'écria-t-il en se
précipitant sur Caminade.
Seulement, quand il arriva près
du rocher, il n'y avait plus per
sonne.
Où était-il passé?
{A continuer.)
A Mes Chers Compatriotes des
Etats-Unis.
Soyez toujours unis entre vous,
l'union fait la force.
Mettez de côté les susceptibili
tés personnelles, en vue du bien
général.
Oubliez les torts de votre com
patriote, s'il peut être utile à la
cause catholique ot nationale.
Ne vous souvenez jamais d'une
injure le pardon grandit l'homme,
la vengeance le dégrade.
Ne cherchez jamais les premiè
res places si vous les méritez, on
vous les présentera.
Encouragez votre compatriote
dans ses entreprises ses succès fe
ront votre éloge.
Obéissez à ceux que Dieu vous
a donnés pour guides spirituels
l'bomme obéissant chante victoire,
dit le Sage.
Enfin, rappelez-vous que Dieu
a placé les Evêques pour gouver
ner son Eglise, ce qu'on appelle
leurs injustices ne sont souvent
que dea malentendus que la modé'
ration fait disparaître.
P. HEVEY, PTRE.
Convention du College de Mont
real.
Série -de résolutions définitivement
adoptées par le comité exécutif de la cop
vention des anciens élèves du Collège
Montréal.
Attendu que la réunion des anciens
élèves du Collège de Montréal est fixée
mercredi, le 17 juin prochain
Attendu que la généreuse hospitalité
des messieurs de Saint-Sulpice est offerte
à tous les anciens élèves du collège
Résolu que tous les anciens élèves du
Collège de Montréal, sans aucune excep
tion, sont invités à prendre part à cette
fête de famille.
Attendu que le comité d'organisation
devra encourir certaines dépenses, tel que
pour faire frapper une médaille commé
morative, faire imprimer une brochure
historique du Collège de Montréal, pré
parer un feu d'artifice, et pour d'autres
détails de l'organisation
Résolu qu'une souscription de $3 sera
demandée à chaque élève qui prendra
part à la convention, et que tous ceux qui
se trouveront dans l'impossibilité d'as
sisier à cette fête pourront s'assurer de la
médaille commémorative et de la bro
chure historique en envoyant $2 au se
crétaire-correspondant.
Attendu qu'il est absolument néces
saire pour l'organisation du banquet et
pour la demande de la médaille commé
morative, que le comité d'organisation
connaisse d'avance le nombre de ceux
qui désirent prendre part à cette réunion
Attendu que les renseignements spéciaux
sur chaque encièn élève du collège sont
nécessaires pour la rédaction de la bro
chure historique du collège de Montréal
que le comité désire faire imprimer à l'oc
ca ion de cette fête
Résolu que tous les anciens élèves
du collège de Montréal sont instamment
priés de vouloir bien écrire immédiate
ment au secrétaire-correspondant du co
mité (M. Pierre Chauveau, boite 329 bu
reau de poste, Montréal), l'informant
lo S'ils pourront assister à la fête:
2® Si, ne pouvant y assisterais désirent
avoir la médaille commémorative,
2o Quels sont leurs noms et prénoms
le lieu de leur résidence actuelle, leur état
ou profession, ainsi que les charges et
emplois qu'ils ont occupés ou qu'ilsooc
cupent.
Attendu qu'il est absolument impossi
ble que le comité "d'organisation se pro
cure l'adresse de la résidence actuelle
d'un grand nombre des anciens élèves du
collège de Montréal pour se mettre en re
lation avec eux et qu'il est désirable
qu'acun ne puisse se croire exclus de
cette fête de famille.
.Résolu que la publication des résolu
tions ci-dessus soit considérée par
chacun comme étant l'invitation officiel
le du comité et qu'en conséquence le co
mité de la presse veuille bien user de
toute son influence pour obtenir la pu
blication de ce procès verbal, par tous les
journaux du Canada et des Etats-Unis.
Par ordre,
HUSMER .LaNCTOT,
Secrétaire-général
Les Griefs des Metis.
11 y a déjà longtemps, dit la
Presse que dure l'agitation parmi
les Metis du Nord-Ouest.
De bonne heure, l'été dernier,
Eiel a été prié de traverser la ron
tière de Montana, où il était établi,
et de venir donner à ses anciens
partisans l'appui de son expérien
ce, de ses connaissances et de son
influence.
Après plusieurs assemblées te
nues à Qu'Appelle et à St-Albert,
les Métis arrêtèrent la liste sui
vante de leurs demandes
1. La subdivision des Territoi
res du Nord-Ouest
2. Concession de terres aux Mé
tis égales à celles qui ont été faites
aux Métis de Manitoba
3. Titres de propriétés accordés
immédiatement aux colons déjà
établis, pour les terres qu'ils occu
pent
4 Vente d'un demi milion d'a
cres de terres fédérales, et le prix
de vente appliqué au soutien des
écoles, des hôpitaux et des institu
tions du même genre, dans les éta
blissements habités par les Métis,
et à l'achat d'instruments aratoi
res et de grains de semences, pour
"es métis pauvres
5. Réserve de cent townships de
terres basses, pour distributions
aux Métis pendant 120 ans à ve
nir
9. Une somme de $1,000 affectée
au maintien d'un établissement
sous la direction des Religieuses
dans chaque établissement de Mé
tis
7. De nouvelles conditions plus
favorables faites aux Sauvages.
L'article premier est déjà réali
sé, et les Territoires sont divisés
en provinces, appelées respective
menl Assiniboia,, Alberta et Sas
katchewan.
La deuxième demande n'est pas
enôore réglée, et il n'est pas même
connu que le gouvernement l'ait
prise en considération: du reste il
n'a pas été mis en demeure de le
faire. C'est une qusstion, dans
tous les cas, ouverte à
de
beaucoup
de
discussions et d'une application
d'autant plus longue et plus diffici
le qu'un grand nombre de récla
mant ont déjà reçu tout ce qu'ils
ont demandé,
lo. Toute personne qui retire
un journal du bureau de poste,
qu'elle ait souscrit ou nom, que ce
journal soit adressé à son nom ou
à celui d'un autre 6st responsable
du paiement.
2o. Toute personne qui renvoit
un journal est tenue de payer tous
les arrérages qu'elle doit sur abon
nement ou autrement, l'éditeur
peut continuer à le lui envoyer jus
qu'à ce qu'elle ait payé. Dans ce
cas, l'abonné est tenu de donner en
outre le prix du paiement de l'abon
nement qu'il ait retiré ou non le
journal du bureau do poste.
3o. Tout abonné peut être pour
suivi pour abonnement dans le dis
trict où le journal se publie lors
même qu'il demeurerait à des cen
taines de lieues de cet endroit.
4o. Les tribunaux ont décidé que
le fait de refuser de retirer un
journal du bureau de poste, ou
de changer de résidence et de lais
ser. accumuler les numéros à l'an
cienne adresse, constitue une pré
somption et une preuve "prima
facie d'intention de fraude.
EMPIRE
Cette poudre exelle toute au
tre poudre pour la
En vente chez Z. Demeules, 27
—1st Str. Sth. et chez tous les épi
ciers de la ville.
P.H. PRENDERGAST
Libraire Catholique.
COIN DE LA 2eAVLNU£ ET DE LA
2e RUE, SUD.
Minneapolis Minn,
Livres de prières, chapelets, pa
pier à lettre, etc etc tous les arti
cles en rapport avec une librairie
catholique.
M. Prendergast est aussi entre
preneur de pompes funèbres, et a
constamment en mains tous les ef
fets et articles nécessaires et con
venables pour les funérailles.
GEO. HIIHN & Go.,
PHARMACIENS,
Ont constamment en mains le
plus bel assortiment de
Parfumeries,
Articles de toilette,
PEINTURES, HUILES,
et remèdes patentés que l'on puis
se trouver à MINNEAPOLIS.
123 Nicolet Avenue.
Geo. Huhn, reçistrateur
Nos compatriotes ayant afiaire
au bureaù d'enségistrement (Deed
Office) peuvent s'adresrer a M.
Garon employé de ce bureau.
MINNEAPOLIS, MINN.
CAPITAL $100,000.
SURPLUS $25,000.
Transactions genera
les d'affaires de
banque.
La seule banque à Minneapolis
qui possède un capital garanti et
qui paie le plus fort taux d'intérêt
compatible avec la raison.
Les dépots fait jusqu'au troisiè
me jour du mois portent invaria
blement intérêt du 1er du mois.
Z DEMEULES,
Notaire Public.
et examinateur de titres de propriétés
.Bureau--No 87— 1st Street South.
EOHO DE! L'OUEST.
VENTE SUR PklEMrNT MENSUEL
—AU—
GRAND MAGASIN
—DÊ—
Meubles
-DE—
NEIL MCMILLAN,
31
-5 rue entre la Nicolet
,& Hennepin Ave-
Minneapolis
o—
M. McMillan informe le public
qu'il a constamment en main un
assortiment complet de Meubles
Tapis, Garnitures de Chassis, Etc,
Yente faite sur paiement à la Se
maine et au Mois. Venez visiter
notre établissement, et vous infor
mer de nos prix avant d'aller ache
ter ailleurs vous y trouverez votre
bénéfice.
CHEMIN PE FER
Minneapolis & St-Louis
Et la Fameuse Ligne.
ALBERT LEA ROUTE
SUVlni
Eanté
et la sa­
lubrité.
Chaque livre vendue donne droit
à l'acheteur à un magnifique chro
mo.
«z
tàUËSSmSuf -f
,0#V il*
w Winoiï» //0
Rfehland
Btflh'P.lr *.
XBERT
attu
FtfTffSVCU!
VernoRnr wf,»^
»r a
JHT*"P
8
JUrermoro^TW Wws
jFt.
Ft.
Porto otivkT
yïnîon a- lo
W.Liberty\
Winterfet\ZS^^Côluabur
•ATbj
«i. t.
•CentrevUljjr-'TSaC
:¥ëô77
TOÏCiïïVjf^ry
n
kuï3
AlembdHJ
T' W.Q ItinGtM
lulsiftn
DEUX TRAINS PAR JOUR
De St-Paul et Minneapolis, Directement
A CHICAGO
Sins hanire-nen', et correspondant avee
1J6 ïr .ius Ripides sur toutes
les lignes pour
L'EST ET LE SUD-EST
Ligne Directe, el la seule, faisant
le Service, sans change
ment de chars, entre
Minneapolis et
Des Moines, la.
PAR ALBERT LEA ET FORT DODGE.
W" SERVICE DIRECT
Entre
Minneapolis et St-Louis
et les Principales villes de la Vallée du
Mississippi, et correspondant, à la
Gare Centrale, avec le résolu
de tout le Sud et le
Sud-Ouest.
ON GAGNE PLUSIEURS HEURES
et cette Ligne est la seule ayant deux
trains par jour pour
Kansas Oity
Lavenworth et Atchison. Correspond avec
l'Union Pacific & Atchison et 1'At
chison, Topeka & Santa Fe.
[^"Correspondant aussi de très près à
la Gare Centrale, avec tous les trains sur
les diverses lignes du réseau de St-Paul.
XW^O Liyres de Bagage sans frais
additionnels. Prix du Passage toujours
au plus bas chiffre I Pour horaires, Bil
lets de trajet complet etc., s'adresser à l'a
gent le plus proche, ou écrire à
S IP. BOYD,
Agent Gén. des Billets et des Passagers.
MINENÀPOLIS, MINN.
LE JOURNAL
LES PETITES
ANNONCES,
ET LE GUIDE DE L'EXPOSI­
TION,
INTERMEDIAIRE DU COM
MERCE FRANCO-AME
RICAIN,
PARAISSANT LE LUNDI DE CHAQUE
SEMAINE.
ABONNEMENT
Un an $2.50
350 Villeré Street, New Orleans,
(Louisiane).
The Minneapolis
PORK
and
BEEF
PACKERS
La Cie cideusus a loué dernèire
ment le magnifique block neuf à
cinq étages, portant les numéros
juste en face la grocerie de
Z. Demeules & Cie,
pr-'s du nouveau UNION DEPOT
et du BRIDGE SQUARE, pour
en faire le plus grand marché à
viande de la ville et de tout
l'Ouest.
Vous trouverez là en abondance
toutes les viandes fraiches des
meilleurs qualités
À des prix 25 pour cent
meilleur îiiarché que partout ail
leurs.
Pork
Boeuf
Mouton.
Cotelattes, graisse, saucieses de
toutes sortes Epaulles jambons,
etc, etc.
C'est le plus vaste entrepôt à
viande de l'Ouest.
Ne manquez pas de visiter cet
établissement, vous aurez à souhait
et à votre goût. On coupe et dé
coupe tous les morceaux que vous
voulez.
N'oubliez pas que les prîx sont
bien audessous que dans tous les
autres marchés à viande de la ville.
Charles Henry,
MARCHAND DE FER
107 CEXTR IL A VENUE,
MINNEAPOLIS, EAST DIVISION
Fabrique toute espèce d'articles en
Cuivre, en Fer-blanc, en.Tôle, &c.
Fait une spécialité de la pose et du rac
commodage des Pompes et des Tuyaux de
Puits et de Citernes.
A
constamment en mains des
Poeles au Bois et an Charbon
POUR LA
Cuisine et le Chauffage,
et échange les poêles neufs contre les
vieux.
On trouvera aussi à ce magasin tout ce
lui est nécessaire pour la construct ion des
maisons, comme clous, serrures, etc., etc
M. Henry garde constamment poui
louage, des CBICS,
JACK-SCREWS
HI. J. A. PAGE.
Commis-Canadien.
est à l'emploi de M. Henry, et invite
les canadiens à aller le voir, certain qu'il
est de leur donner satisfaction.
Ne manquez pas d'aller à ce mag&sin
qui vend à des "rix qui défient toute con
cuirence.
JESSY J.JONES.
Pareil surici ci© tools.
OFFICE
COIN DE LA 10e RUE ET DE
WASHINGTON AVENUE NORD
Nos compatriotes qui auraient
besoin de bois de construction
trouveront des avantages exception
nels en s'adressant pour cet objet
à M. Jessy J. Jones,.
Son immense cour de bois est
constamment pourvue de tous les
bois de construction des meilleurs
qualités ses prix sont excessive
ment modérés et ses conditions de
vente des plus avantageuses.
Office, coin de la 10e rue et de
l'Avenu» Washington, Nord.
Crackers! Crackers!
Patisseries et candies.
H.F.LILLIBRIDGE.
La plus grande manufacture decrakers
et patisserie de la ville.
Aussi un 'département censacré au
commerce des noix (nuls.)
Tous les avanlages possibles offert? aux
acheteurs.
13,15.17 «19 THIRD ST. SOUTH.
JWT1
fin«apolla. Minn,
Commerce de gros.
RTIÇ CRACKER
& SPICE Co,
Nicolet Island.
Cotte compagnie attire spécialement
l'attention des marchands détailleurs de
1» ville et de la campagne sur les produits
de leur établissement, qu'elle garantis
et met sur le marché aux prix les plus
avantageux.
Epices generales.
Poivres.
Clou de Girofle.
Muscade
Cannelle etc etc
Garantie pure et dégagée de tout ingré
dient malfaisant.
En boite d'une 1 ft— à 3.60 la doz.
(Chaque boite contient une riche cuil
lère à thé en argent.)
TOUTES LES ESSENCES
STRICTEMENT GARANTIES.
Prépurées au Laboratoire de
l'Arcti 3 Cracker & Spice Co.
Le célèbre Dr Dunlap's Anchor
Bitters.
Pour la dyspepsie, maladie du
foie indigestion et stimulant, etc
etc.—$6.50 la doz.
Seul propri e ta.ir
L'Artic Manufacturing Ça
NICOLET ISLAND.
MINNEAPOLIS.
Peintres.
Contracte pour tous les ouvrage» en
peinture et tapisserie.
Peintures à Fre-ques Fresco Painting.
Pose la tapisserie Paper Hanging.
Peinture de maison à l'intérieur at à
l'extérieur.
Enseignes, etc. etc.
Tous ouvrages du genre exécutés ave"
art et à conditions avantageuses.
[Entrée—par l'allée.]
415 Nicolet Avenue. 415
13-48.
ESTAB
The most
paper devoted to science, mechanics, en
gineering, discoveries, inventions and patents
ev?r
ATENTa.
Address MUNN
A
CO., Office SdZHXDIO
AMBBICAN, 361 Broadway, New York.
Le Chemin de Fer
CHICAGO,
MILWAUKEE
&ST PAUL
Esr u
LIGNE DIRECTE
DE
St. Paul et Minneapolis.
Par La Crosse et Milwaukee, pt-ur
I A O
Et tous les Poiats des Etats de
l'Est et du Canada.
C'« la seule liçne sous une seule ad
ministra#ion entre St. Paul et Chicago, ei
c'est letîliemin de fer le mieux équipé de
tout le Nord-Ouest. C'est la seule ligni
ayant des chars-dortoirs de Pullman
ainsi que des chars-palais comme fumoisr,
et qui passe par la fameuse route du bord
du fleuve, route qui longe les rives du lac
Pépin et du superbe Mississippi, sur une
grande distance avant d'atteindre Mil
waukee et Chicago. Ses trains corres
pondent avec ceux des lignes du nord, à
la Gi and^ Gare Centrale, à St. Paul. Par
de changements-de chars d'aucune classe,
entre St. Paul et Chicago. Cette compagnie
tient maintenant'les plus beaux chars-res
taurants du monde, pour le service entre St
Paul et Chicago. Pour billets de passage
complet, pour horaires et autres inform
tions,s'adresser à aucun agent de billets,
coupons du Nord-Ouest.
S S. MERRILL, A. V. CARPENTER,
Directeur Gén'I. Agt Gén'l ries Pasa
T. CLARK, GEO. H. HKAFFORD,
J.Surin't. Gén'l. Asst Àgt.Gén. des Pass
Milwaukee, Wis.
W. H. DIXON, Agent Gén'l des P«ga
gers pour le Nord-Ouest, St. Paul
Miiaefota,
Le Chemin de Fer
ST.PAUL, MINNEAPOLIS
XT
MANITC]
AVEC SES
1,400 Milles de Chemin
est la seule ligne traversant lft
DANS LE
Minnesota
et atteignant les points principaux
DANS LA
VALLEE DE LA RIVIERE ROUGE
DANS LE
Nord du Minnesota,
LE
NORD DU DAKOTA,
ET LES
DISTRICTS DU LAC DU DIABLE
.ET DE LA
MONTAGNE a la T0LTUE
qui comprennent plut de
9,000,000 D'acres
DE
Terres du Gouvernement.
Le Département des Terres du Jhemin
de Fer Ht. Paul, Minneapolis & Manitoba
a charge exclusive di s terres de ±a pom
pagnie dans le Minnesota, et toutes cor
respondances touchant l'achat de terres,
les termes, la description ou le prix d'au
cun terrain en particulier, doit être adres
sée à ce Département.
Cartes et pamphlets donnant h. descrip
tion de toutes ces contrées, les prix des
passages pour les coions, etc envoyés
gratis, sur demande, pâr
JAS B. POWER
Com. des Terres et d'immigrati î.
H. WARREN,
Agent Gén. des Passagère,
Chemin da Fer, !St-P., M. & M.,
St-Paul. Minn
ROYAL ROUTE."
oO«H6A
c*ilCAQo
La Ligne Royal
PBSMIEBE SESIE D'EZCUBSIONS
DANS LES
CHARS PALAIS
PULLMAN.
LA CITE DE MEXICO, LOS ANG
LES ET SAN FRANCISCO.
VIA
CHICAGO,
ST. PAUL,
MINNEAPOLIS
& OMAHA
ET
ATCHISON, TOPEKA
AND
Va?*4''
St. Paul, Mina
CHEMINS DE FER
CHICAGO,
SAINT PAUL,
MINNEAPOLIS
& OMAHA
ET
La Ligne la plus Courte
POUR.
CHICAGO ET POUR L'EST
AINSI QUE POU
Omaba, Kansas City
ET LE
SUD-OUEST
La seule ligne allant à Chicago
qai ait des chars-restaurants sui
tous ses trains.
J. CHARBONNEAU, Airent des Billets,
No. 13, bloc de l'Hôtel Nicdlet, Minnea
polis.
C. H. PKTSCH, Agent des Billets, 159
Est 3me Rue, St. Paul.
Vous pourrez aussi vous procurer des
billets, en les demandant pour la Royal
Raule, aux gares centrales (Union Depot)s
de Minneapolis et St. Paul.
T. W. TEASDALE,
Agent Gén. des Billets», St. Paul.
F. B. CLARK,
Directeur Général du Transport.
GEO. W. CHOWEN & CO.
Notaire Public
ET
Agent pour recherches de titre de
propriété, dans le comté
d'Hennepin.
tient son Bureau
jfrTo S Johnson's Blook.
EN FACE
ITioolet XXot»l.
Titres fournis à oourt délai

Decisions judicial roes concer
nant les journaux.
Baking Powder.
Hennepin Co. Savings
Bank.
FtfT&t'CttSj nifonsetl
1^,. àJUyJtolo raJ c. rx u
24&2B South First Street
Silver Spoone
Baking Powder.
Flavoring Extracts.
Vanilla.
Lemon etc etc etc.
LARUE & POWERS.
popular Weekly news-
Polished. Every number illustrated with
splendid engravings. This publication, furnishes
a most valuable encyclopedia of information which
5? Person should be without. The popularity of
the
SCIENTIFIC AMEBICAN
is such that its cir­
culation nearly equals that of all other papers of
•tsc'ass combined. Price, $3.20 a year. Discount
to Clubs. So'd by all rewsdeaiers. MUNN 4 CO.,
Furnishers, Ko. 361 Broadway, N. Y.
a & Munn it Co. have
also had Thirty-
M' I Seven Years*
practice before
the Patent Office, and have prepared
more than One Hundred Thous
and applications for patents in the
United States and foreign countries.
Caveats, Trade-Marks, Copyrights,
Assignments, and all other papers for
securing to inventors their rights in the
United States, Canada, England, France,
Germany and other foreign countries, pre
paredatshort notice and on reasonable terms.
Information as to obtaining patents cheer
fully given without charge. Hand-books of
information sent free. Patents obtained
through Munn & CJo. ft*1® noticed in the Scientific
American free. The advantage of such notice is
well understood by all persons who wish to dispose
of their patent^
REGION DU PARC,
SANTA FE RAILWAYS.
W TEASDALE.
Agent General des passagers,
Chicago & Northwestern.

xml | txt