OCR Interpretation


Echo de l'ouest. [volume] (Minneapolis, Minn.) 1883-1929, August 05, 1885, Image 3

Image and text provided by Minnesota Historical Society; Saint Paul, MN

Persistent link: https://chroniclingamerica.loc.gov/lccn/sn83045239/1885-08-05/ed-1/seq-3/

What is OCR?


Thumbnail for

tdui
dt
y- 'Jy
MINNEAPOLIS,
5 Août 1885.
MINNEAPOLIS.
Jugement a été rendu lundi
après-midi dans la eélèbre oause
King-Remington, plaidée il y
Ïuelques
semaine^ à la Cour de
fatriot devant les honorables ju
ges Young et Koon.
La propriété en litige dans ce
rocès à jamais célèbre, estimée
ans le temps à-près de $1,500,000
embrasse la plus grande partie des
1,150 acres de terre dans le voisi
nage des lacs Calhoun et Harriet,
formant autrefois la ferme Lynd
aie, en outre, plusieurs lots de
grande valeur dans le oentre de la
ville. Ces propriétés valent aujour
d'hui près de trois millions.
ai
La cour a soutenu les préten
tions deB demandeurs, le Col. King
et Mde King.
Il es$ tout probable qu'il y aura
appel de ce jugement à la Cour
Suprême.
Toute la journée de dimanche la
pluie est tombée par torrents à
Chicago le soir les caves
étaient inondées et l'on croyait
réellement à un déluge. Les dom
mages à la propriété sont très
grands.
BOSTON.
Depuis environ huit jours au
delà de cent Canadiens qui étaient
venus pour travailler à la brique
sont retournés au Canada. La plu
part d'entre eux se plaignaient de
la trop mauvaise nourriture qu'on
leur donnait Si tel est le cas nous
ferons remarquer à ces chefs de
Brick Yard que ce n'est pas cela
qu'ils promettent à nos compatrio
tes lorsqu'ils vont les chercher au
Canada.
Le premier volume des Mémoi
du général Grent est sons
presse.
res
Les éditeurs Webster et cie le
font tirer à 200,000 exémplaires.
Le Sun dit que la part de Mme
Grant dans les produits réalisés
par la vente du livre du général,
sera entre $300,000 à $500,000. Les
ventes faites jusqu'à présnt lui ga
rantissent $300,000. Quatre mille
agents sont occupés à prélever des
souscriptions et il y en aura bien
tôt 5,000.
L'ouvrage sera en deux volumes
qui seront publiés séparément ~Pun
au mois de septembre et l'autre au
mois de mars.
L'éditeur partira prochainement
pour l'Europe afin de faire publier
le livre en Angleterre, France, Al
lemagne, Italie et en Australie.
Des éditeurs de la Norvège et
du Poitugal ont fait des soumis
sions pour la vente du livre.
Mme Grant retirera un gros per
centage de la vente du livre dans
les pays étrangers.
Les fils du général n'ont aucun
intérêt financier dans la vente du
livre.
Hauaelles dttlQtotro&a.
A sa dernière visite pastorale,
S. G. Mgr l'Archevêque de Qué
bec a confirmé 5,511 personnes.
L'honorable juge T. J. J. Loran
ger est sérieusement indisposé à
l'Ile-d'Orléans, où il est villégia
ture, avec sa famille.
Usines.—On dit à St-Albans que
la compagnie du chemin de fer
Venhont Central a l'intention de
fixer ses usines à St-Jean.
Pèlerinage. —Sa Grandeur Mgr
l'archevêque Corrigan de New
York, est allé en pèlerinage à la
bonne Sainte-Anne de Beaupré.
Triste accident.—M. Pierre La
flamme de St-Damase a été tué ac
cidentellement par une poudre qui
l'a frappé à la tête. Il était âgé de
68 ans.
Longévité.—M. Payette, forgeron
d'Hochelaga, garde actuellement
une vieille femme qui est âgée de
107 ans.—C'est un cas remarqua
ble de longévité.
Trois-Bivières, 30 juillet—De
nouvelles dépêches annoncent que
Mgr Gravel, après son sacre qui
aura lieu le 2 août, laissera Borne
le 6 pour prendre le steamer à Li
verpool le 13.—Sa Grandeur arri
vera à Québec le 22 ou 23 août, et
se rendra directement à Nicollet.
•M. Moïse Houde est décédé jeu
di le 23 juillet dernier à Louise
ville, à l'âge de 78 ans. Il a repré
senté longtemps le comté de Mas
kinongé au parlement de Québec,
dont il fut toujours une des figures
les plus originales et les plus dis
tinguées.
Le défunt fut longtemps voya
geur, et ce n'est qu'à l'âge de cin
quante ans qu'il commença son
éducation jusqu'à cet âge il ne
savait ni lire ni écrire.
Feu M. Frédéiic Houde était
son neveu.
Les recettes ordinairès de la
Province de Québec pour l'année
1883-84, ont été de $2,885,081.59.
Les recettes provenant de tout )s
sources de dépôt, de chemin» de
fer, produits d'emprunts etc., en
y
semble avec les recettes ordinaires,
se sont élevées au chiffre de $5,893,
598.08. v
Les dépenses ordinaires, pen
dant le même exeroice ont été de
$3,125,126.28, et aveo celles prove
nant de toutes fins quelconques,
oompris les édifices du parlement,
le palais de Justice de Québeo, les
subventions et garanties aux che
mins de fer, etc., ont atteint la
somme de $4,669,239.31 ce qui
laisse une différence en plus de
$1,224,360.67 des recettes brutes
sur les dépenses.
Le déficit entre les recettes et
les dépenses ordinaires a été de
$240,000.
11 était l'année précédente (1882
83) de plus de $600,000.
Le Canada a l'exposition d'An
y v v e s
On lit dans YEmigratio/i, jour
nal publié à Bruxelle:
"NOUB avons eu le plaisir (flfee
piloté à travers le local effecteTiu
Canada, dans l'exposition d'An
vers, par M. Doré, l'adjoint au
haut oommissaire de la fédération
canadienne, Sir Charles Tupper.
"Le Canada, l'une des plus im
portantes colonies britanniques,
ne pouvait être mieux représenté.
"Quant à la «ection canadienne
nous affirmons que, toutes propor
tions gardées, elle est de beaucoup
plus important» que celle de l'An
gleterre elle-même. Le bon goût
"e plus exquis a présidé aux diffé
rentes installations et au place
ment des nombreux et riches pro
duits de toutes les provinces, de
puis le Nôuveau-Brunswick jus
qu'aux territoires du Nord-Ouest
et de la Colombie britannique.
LES CATHOLIQUES AU
BRUNSWICK.
La consécration de la cathédrale
de l'Immaculée-Conception, à
Saint-Jean, Nouveau-Brunswick, a
eu lieu avec un éclat imposant, il
y a quelques jours. Il y avait trois
archevêques, présents, cinq évê
ques et un grand nombre de prê
tres. Cette église à coûté $180,000.
ja première église de Saint-Jean
iîut construite en 1815. Après
avoir été agrandie plusieurs fois,
elle devint beaucoup trop étroi
te, grâce au progrès croissant du
catholicisme et, en 1853, Mgr
Connolly commença l'entreprise
qui vient de se terminer par son
successeur Mgr Sweeny.
C'est Mgr O'Brien, archevêque
de Halifax, qui a officié, assisté de
Mgr Rogers, évêque de Chatam, et
Mgr Mcïutyre, évêque de Charlot
tetown, P. E.
Mgr Lynch, archevêque de To
ronto, Mgr Corcoran archevêque de
Sew-York, Mgr MacMahon, évê
que de Hartford, assistaient à cet
te cérémonie.
On célébrait en même temps le
25e anniversaire de la consécration
de Mgr Sweeney.
En 1881 on comptait 109,091 ca
tholiques au Nouveau-Brunswick.
Les évêques doivent se réunir, le
mois prochain, à Charlottetown,
pour y célébrer les noces d'argent
de Mgr Mclntyre.
On lit dans le Journal des Trois
Rivières du 27 juillet
M. Bourbeau est arrivé à Artha
baska samedi de retour de Borne
'honorable M. Malhiot est attendu
ces jour-ci.
'Nous sommes heureux d'ap
prendre, qu'ils ont été très cour
toisement accueillis par les autori
tés romaines et qu'ils ont obtenus,
malgré ce qu'ont pu dire les adver
saires, une longue audience de Sa
Sainteté Léon XIII qui les a reçus
très paternellement"
Mlle Moore, une Américaine, a
remporté le premier prix de chant
au conservatoire de Paris.
EUROPE.
LES SCANDALES DE LONDRES.
LONDRES, 28—L'agitation causée
par les révélations de la Pall Mall
Gazeite a été cause de l'ostracis
me social de plusieurs nobles an
glais à qui on attribue les crimes
révélés par la Gazette, et dont les
actes font aujourd'hui le sujet de
l'enquête de la commission insti
tuée pour vérifier la véracité des
accusations de ce journal.
Plusieurs nobles très connus
dans la société anglaise et dont
les noms paraissaient sur les re
gistres saisie chez madame Jef
frées, après la descente de la poli
ce, qui a eu lieu il y a quelques
semaines, ont disparu de Londres,
et sont, parait-il, en Amérique.
L'organe du "mouvement de la
pureté des mœurs" affirme que qua
tre députés ont chacun offert une
forte somme d'argent pour faire
prendre des procédés judiciaires
contre son éditeur. Le journal les
défie de souvenir les témoignages
en cour* et déclare hautement qu'ils
seront obligés de disparaître de la
scène politique, s'ils ôseut prendre
des précédés.
PROMOTION.
LONDRES, 28—Le général Mid
dleton, major-général de la Puis
sance, a été promu major-général
dans l'armée anglaise.
LE CANAL DE PANAMA.
PARIS, 28.—M. DeLesseps dans
son rapport sur le canal de Pana
ma maintient que le canal sera ter
miné en 1888. Il défend la com
pagnie des accusations qu'on a por
tées contre elle et dit que c'est la
répétition des attaques faites pen
dant Je percement du canal de
Suez. Deux nouveaux oontrac
teurs ont entrepris de terminer les
travaux pour 192,000,000 de francs.
Le coût total du creusement s'élè
vera à 2,800,000,000 francs.
Paris 30—Des tempêtes terri
bles accompagnées de tonnerre et
d'éolairs ont passé sur les provin
ces du midi à Rodez la capitale du
département de l'Aveyron, le grand
séminaire catholique a été frappé
par la foudre!
Plusieurs grandes fermes ont
été détruites et on a eu plusieurs
pertes de vie.
Londres 30—On rapporte que
depuis la mort du Mahdi, la disoor
de règne parmi ses partisans, qu'ils
en sont même arrivés à une lutte
ouverte.
Une dépêche de Borne annonce
la mort du cardinal Nina.
EVASION DE CONDAMNES, Y
Moscou 30—60 criminels en rou
te pour la Sibérie se sont révoltés
contre leurs gardiens et une batail
le terrible s'est engagé. La lutte
a duré plusieurs heures mais les
soldats ne purent vaincre les
criminels quoi que ceux-ci fussent
enchaînés.
Ils en tuèrent 20 30 se sont en
fuis et le reste a été repriR à nou
veaux 2 soldats ont été blessés.
ANGLO-RUSSE.
Une dépêche de St-Peter bourg
annonce qu'après les élections gé
nérales en Angleterre la guerre
entre l'Angleterre et la Russie est
inévitable.
ITALIE.
CONSISTOIRE DE ROME.
PROTESTATIONS CONTRE L'ACTION
DES GOUVERNANTS FRANÇAIS-ITA
LIENS.
Borne 30—-L'Allocution que le
Pape a prononcée au consistoire qui
a été tenu aujourd'hui comdamne le
gouvernement italien pour avoir
prohibé le transport public du St
S .crement dans les rues et pour
avoir permis à Borne la ténue des
séances du congrès anti-clérical.
Le Pape a de nouveau protesté
contre l'occupation de Borne par
un gouvernement étranger.Sa Sain
teté a aussi protesté contre l'action
récente de la France, quoique la
Cour de Borne ait maintenu à l'é
gard de la France une attitude
tout à fait conciliatrice, le Gouver
nement Français sembie avoir pris
à tâche d'entraver son action.
Un journal de Paris du 16 juil
et, annonce la mort de la marqui
se de Sesmaisons, née de Choiseul
Beaupré, à l'âge de soixante-douze
ans.
La marquise laisse deux fils, le
marquis des Sesmaisons et le com
te Hervé de Sesmaisons, conseiller
général de la Manche et ancien
consul général de France à Qué
aec.
Dans la journée de lundi il y a
eu dans toute l'Espagne 4,807 nou
veaux cas de choléra et 1364 morts.
Lundi après-midi un cyclone des
lus terrible s'est abattu sur
Philadelphie, jetant partout l'épou
vante et la dévastation. Pas moins
de deux cents maisons ont été dé
molies, les dommages sont immen
ses. On signale plusieurs pertes
de vies.
L'élément destructeur a étendu
ses ravages jusque dans le Mary
land, New-Jersey et New-York.
Revue commerciale.
Le marché aux grains est tou
jours tranquille, aucun incident ne
vient briser le calme de la situa
tion. Les prix du blé sont à peu
près les mêmes depuis une dizaine
de jours. La demande en était un
peu plus. active hier, mais sans
changement dans les prix. Inac
tivité plus prononcée encore pour
e maïs et l'avoine.
Lundi le blé No 1, dur, était à
e même, en détail, était à 91^c.
Le mais, 43 à 43£c.
L'avoine de 30, 31 et 32£c sui
vant qualité.
Lundi les arrivages de blé ont
été de 31,929 boisseaux et il en a
été expédié 2,400.
Arrivage de mais, 1,800 bois
seaux.
Arrivage d'avoine, 800 boisseaux.
Arrivage de bois, 260,000 pieds.
Expédition de bois 650,000 pieds.
Expédition de farine 12,195 ba
rils.
Le foin est en abondance et de
qualité généralement bonne et les
prix se maintiennent—Foin' de
prairie $7 à $8 foin sauvage, $5
Timothy demande modérée,
$7 à $9.50 Les qualités inférieu
res sont difficiles à vendre. Un
char de bon foin sauvage à été ven
du lundi à $8.00.
Le bon beurre continue à être
en grande demande et les pris ont
une tendance et la hausse:—de 10,
12 à 18c. suivant qualité.
Les œufs, actifs 10A à 11c.
Pommes de terre, 30c.
Savez-vous ce qu'il faut faire
pour conserver vos montres?
Faites-les nettoyer une fois l'an
chez M. W. G. Leber, horlo-
Îvenue.
et bijoutier, Nç208 H^nepi»
fjJTm ɣH -,
SOHO DHÏ L'OXTBÎST
A VENDRE.
A bon marché un lot de 140—
140, et un magasin, coin des rues
Spring et Pierce. S'adresser à Z.
Demeules, 27—1st str. 8.
LOUER.
Vendre ou échanger pour pro
priété à St Paul ou Minneapolis,
es deux beaux magasins situés au
coin des rues Fourth et Churchill,
Stillwater, actuellement occupés
par le marché à viande de M. Jos.
Papineau et la grocerie de M. E.
G. Lemoine.
Termes faciles.—Ço^ plus am
pies informations, s'adresser
à
E. G. Lemoine, Stillwater.
B. H- Truman—329
A
M.
Peut-être avez besoin de fourni
tures pour meubler une chambre
ou une maison, et vous n'avez que
peu d'argent comptant S'il en est
ainsi, aflèz chez SMITH INS
TALLMENT STORE, 111 Nicol
let Avenue* et vous aurez le plus
beau choix possible de fournitures,
meubles, tapis, poêles, garnitures
de chassis, en un mot tout ce qu'il
vous faut pour monter une maison.
Nous vous laisserons avoir ces ef
fets si vous voulez seulement
nous
payer un tiers comptant et la ba
lance par paiements à la semaine
ou au mois, sur termes très faciles.
Nous nous faisons im plaisir de
montrer nos marchandises, que
l'on achète ou non. i
SMITH'S INSTALLMENT
HOUSE, 111 Niéollet Avenua
Nous attirons l'attention du lec
teur sur l'annoncé de l'importante
maison commerciale Ph. K.NAE
BLE, 312, Plymouth,Âyeflue. Nos
compatriotes de cette partie de la
ville trouveront chez M. Knaeble
un magnifique choix de meubles
de ménage, etc., etc.* à des prix
très avantageux.
Les Canadiens-Français de Min
neapolis savent-ils qu'ils ont un
ami dans une dés principales rues
de cette ville, un homme qui serait
des plus heureux de les voir tous
grands et petits jeunes et vieux
Grand-pères et grand'-mères, De
moiselles et Messieurs, jeunes filles
et jeuue8 gens, bébés des deux
sexes mères, sœurs et belles-mè
res qu'il est l'homme le plus ac
commodant que vous ayez jamais
rencontré quand vous lui donnez
de l'argent, et que plus vous ache
tez chez lui, plus vous le voyez
souriant et-aimable. J'oubliais de
vous dire qu'il tient toutes sortes
de groceries de première classe,
depuis le bâton de candy pour en
iîant jusqu'au dernier article pour
une maison de pension en gros et
pour un jeune couple, qui vient de
prendre maison.- Je dois vous in
former de plus que vous trouverez
dans la grocerie de cet'ami des Ca
nadiens-Français un compatriote à
qui vous adresser.
Hen­
nepin Avenue.
U. A. GENPBON, commis
canadien-français.
On vient de recevoir chez HALL
the IN, au Market Hall, un
assortiment considerable de thé et
café, accompagné d'un lot immen
se de nouveaux et magnifiques pré
sents pour être distribuées gratis
aux acheteurs.
3 livres de meilleurs thé du Ja
pon pour $1.00.
6 livres du meilleur café French
Breakfast pour £1.00.
M. Edmond Beaupré, commis
canadien de l'établissement remer
cie ses compatriotes^ de l'encoura
gement qu'il en a reçu jusqu'à ce
jour, et sollicite de nouveau leur
patronage pour l'avenir»
tous ceux qui ont besoin de
meubles, tapis, gariiitures de chas
sis, nous leur disons': allez au ma
gasin de Neil McMillan, 31^—5e
rue entre Nicollet et Hennepin
Avenue, où vous ferez vos achats
aux conditions les plus avanta
geuses.
.. v- *.
Nous voyons avec plaisir que M.
L. Z. Demeules ci-devant commis
au service de la Minneapolis Shoe
Co., No 119, Nicollet Avenue, a été
appelé la semaine dernière à rem
plir les mêmes fonctions au maga
sin populaire et fashionable de C.
A. Heffelfinger, Nos 119, 121 et
123 Nicollet Avenue, l'un des pro
priétaires de la compagnie ci-des
sus. Si vous vqplez de belles et
bonnes chaussures à bon .marché,
aile® chez Heffelfinger et deman
dez M. L. Z. Demeules. 4lS^
UBrash-Bros.
Forgerons de grande ex
perience et d'habilité,
5
Attention spéciale est donnée
aux chevaux boiteux, estropiés et
vicieux, ainsi qu'à toute sorte
d'ouvrage qu'on voudra bien leur
confier.
M. Labrash sollicite respectueu
sement le patronage des ses com
patriotes.
No. 1314—2e rue N.
Minneapolis, Minn.
MARCHANDS
—EN—
gros» d'epiceries etc, etc.
Invitent spécialement les Cana
nadiens-Français à patronner leur
magnifique établissement de com
merce.
Vingt années de commerce en
cette ville et une longue expé
rience des affaires leur permettent
d'offrir tous les avantages possi
bles à leurs nombreux patrons.
Coin de Washington
& 1st avenue nord,
MINNEAPOLIS.
GEO. W. CHOWEN & CO
Notaire Publie
ET
Agent pour recherches de titre de
propriété, dans le comté
d'Hennepin.
tient son Bureau
No 8 Johnson's JBloolt.
EN FACE
Nioolet XZotol.
Titres fournis à court délai.
Crackers! Crackers!
Patisseries et candies.
H.F.LILLIBRIDGE.
La plus grande manufacture de crakera
et patisserie de la ville.
Aussi un département consacré au
commerce des noix (nuts.)
Tous les avantages possibles offerts aux
acheteurs.
13.15,17 & 19 THIRD ST. SOUTH,
lUinnesL-DoUs, Minn.
CYRUS LIBBY.
Barbier.
No 106 Central Avenue.
M. Libby invite cordialement ses com
patriotes à patronner son établissement
THE
Farmers'
Machanics'
AND
Dans la Bâtisse Rouge,
coin des avenues Ni
collet et Washing
ton.
DIRECTEURS.
H. T. WELLES. R. B. LANGDON.
GOV. J. S. PILLSBURY.
J. W. JOHNSON. WM. CHANDLER.
T. D. SKILES. THOMAS LOWRY.
JOHN De LjAITTRE.
WINTROP YONG, Président.
CLINTON MORRISON, Vico.Prés.
E. H. MOULTON, Trésorier.
Incorporée sous l'au
torité de la loi de
1874.
Banque d'épargnes mutuelles, adminis
trée suivant les meilleurs principes recon
nus sous la garantie des lois les plus stric
tes et les plus conservatrices.
LA BANQUE est ouverte de 9 h. A.M.
à 3 h. P. M. et le Samedi depuis 9 h. A.M.
à 8 h. du soir.
neapolis, coin de- Washington et de la Seconde Avenue, Sud. De
grands avantages sont offerts dans la vente d'Habillements, Surtouts,
Vestes, Dusters, Chapeaux de paille, Derbys légers et de couleurs,
Vêtements de dessous et cravates d'été. Tous ces effets seraient &
très bon marché même si nous les vendions pour le double du prix au
quel nous les offrons.—Il fait passablement chaud encore pour parler
de vêtements en fourrure, mais nous avons reçu des échantillons de
très belle pelleteries pour les MINK COATS, et nous sommes prêts à
prendre les mesures et les ordres pour ces sortes de vêtements. Ceux
qui donneront leurs ordres à bonne heure, auront les meilleures pelle
teries. Tous les jours nous recevonô no» marchandises d'automne et
d'hiver. Elles sont des meilleurs goûts et qualités. Nos hqrdes sont
des dernières modes et sans rivales pour la coupe et le fini^'^Elles
sont certaine de plaire pour la qualité, le style et le prix.
H. E. Landry, commis canadien/
de prix dans tontes les mar
chandises et étoffes légères et
d'été au BIG BOSTON, Min­
ff /•Uis &
ONZE TONNES
SPOUR
STATIONS.
Wilmar, Morris st Brown's Valley et
Breckenridge,
Fergus Falls,Moorhead,Fargo,Crooks
ton, St. Vincent et Winnipeg,
Train d'accommodation pour St. Cloud
via Monticello et Clear-water,
Train d'accommodation pour St.Cloud
via Anoka et Elk River,
Breckenridge, Wahpeton, Casselton,
Hope, Portland, Mayville, Crooks
ton, Grand Forks, Devils Lake et St
Vincent,
Fergus Falls, Moorhead, Fargo, Grand
HALL^s MAN.
R-feCADEAUX
POUB
TOUT LE MONDE.
Il y a toute sorte de maniérés de faire des
presents. Tout le monde sait cela.
HALL, THE MAI.
A LA^
S-A-iljXJH: du.
Fait des affaires considérables depuis nombre d'années, mais il {se proposa d'en
faire dix fois plus. Pour atteindre ce but, il donnera en présents d'ici 80 jouri
plus de marchandises que n'en peut contenir un magasin ordinaire.
A TOUTE PERSONNE QUI VIENDRA NOUS VISITER ET
ACHETER NOS MARCHANDISES, RECE
:VRA UN PRESENT.
Nous préférons donner i nos pratiques quelque ckose de substantiel plutôt
que de payer des annonces aux prix do l'or dans nos gazettes.
Nous ne donnons pas de chromos eu peintures à bas prix, mais des articles de
valeur tels que sets élégants de verrerie, Gobelets, Pots, Lampes, Vases, Poterie,
Bols et Soucoupe de fantaisie, journal, papier, enveloppes et des centaine a
cles utiles et d'ornements.
Rien de tel n'a encore ete offert a Minneapolis.
Toute Personne qui achète chez "HALL, the MAN" a la garantie d'avoir
satisfaction, sinon, l'argent est remis sans murmurer. Il se propose d'avoir cons
tamment en mains le plus fort stock de Thés, Cafés, Baking Powder, Epices, etc,
qu'aucune maison dans l'Etat n'a encore eu et qu'il rent à bien bon marché.
de thés et cafés arrivent cette semaine. Son
stock est tout bonnement immense et il se propo
se de convertir le tout en argent pour en diviser
les profits avec ses pratiques. Aucune maison dans l'Etat ne peut lui faire concur,
rence sur les prix pareequ'il achète comptant et qu'il importe ses propres marchan
dises. Il entend faire des affaires et si quelqu'autre commerçant essaie à vendre au
ajême prix il est en état de baisser encore. A plus bas prix, ei un présent par des
sus le marché, chez.
HALL, THE MAN.
MARCHE de la, VILLE.
EDMOND BEAUPRE commis canadien.
T. PAUL MINNEAPOLIS AND MANITOBA RAILWAY. ZIGNE COURTE
FARGO. La seule yoie ferrée pour Winnigeg et les provinces bntanni
ques du Nord-Ouest.—Tableau des heures.
Forks, Devils Lake, Larimore, Ne
che et Winnipeg.
BSfChars-dertoir élégants sur la ligne complete.
LIGNE COURTE ENTRE ST. PAUL ET MINNEAPOLIS.
Départ de
St. Paul—6:45
No 200 HENNEPIN AVENUE.
MINNEAPOLIS.
REES&BROS
L. DESROSIERS.
Commis Canadien.
M. R. Keee & Bros., Marchands
tailleurs annoncent au public qu**
ils ont en maips un assortiment des
plus complet d® hareïes faites pour
hommes,
garçons et enfants, ainsi
que chapeaux et casqeut-
teSy des prix qui défient toute
compétition.
Le public Canadien-Français ne
saurait mieux faire que de patron
ner un établissement où le bon mar
ché et la qualité supérieure de la
marchandise offerte en rente cons
tituent une véritable économie
pour l'acheteur.
M. L. Désrosiers commis Cana
dien, attaché à cette maison, est le
type du véritable gentil-homme
Ses manières
affables,
Départ do (Arrivée a
Départ de Minneapo. Arrivée à Minneapo
St.Poul. lis. St. Paul. lis.
*7:30 am 8:05. a *7:00 6:25
*8:05 a 8:45 am *6:15 5:40
*2.30 2:05 *12:00 11:20 ara
*3:30 3:05 *10:55 a 10:20 a
A 7:00 A7:35piû 8:90 a 7:55 a
8:36 9:10 pm 7:00 a 6:25 a
a m, *7:05 a m, *7:30 a m, *7-M a m, *8.05 a m, 8:80
a m, 9:b0 a m, 10:30 a m, 11:30 a m, 12:30 m, 1:30 m, 2:30 m, 2:4# m, 3:30
m, 4 m, 4:30 m, 5:30 m, *6:00 6:10 m, 6:30 m, 7:00 m, 8:00 m, 8:30
m, 11:20 m, 11:30 m.
Départ de Minneapolis--2:30 a m, 6:30 a m, 7:20 a m, 7:30 a ni *7:45 a m, 8.00
a m, 8:30 a m. 9:30 a m, 10:30 a m, 1100 a m, 11:30 a m, 12: ra, 12:30 m, 1:00 m,
1:30 m, 2:30 m, 3:30 m,. 4:30 m, 5:30 m, *5:45 m, *6:30 m, *6:45 m,
*7:50 m, 8:10 m, 10:30 m.
Tous les trains sont quotidiens, excepté les suivants *Ex. Dimanche, JEx. Sa
medi. TEx. Lundi. A Samedi, pour Wahpeton seulemert. Lundi de Wahpe
ton seulement. tDimanche seulement.
OFFICE POUR LA VENTE DES BILLETS:—St. Paul, Union Depot, coin
des rues 3e et Sibley.-MINNEAPOLIS-Union Depot, Bridge square: No. 10 Nicol
let House Block.
Original New-York
polies, le
rendent précieux à ses patrons et
aux acheteurs.
Avis à ceux qui ont besoins de
marchandises dans cette ligne..
Z. DEMEULES,
Notaire Public.
Éli
et examinateur do titres de propriétés
Bureau—No S7--lit Street South.
Foster & Carrier
AVOCATS.
ALBERT F. FOSTER,
ACHILLE F. CARRIER.
Chambre. 32-33 Boston
Block.
MINNEAPOLIS, MINNESOTA.
R. SILBERSTEIN,
Importateur et Marchand de
LIQUEURS FINES
ET
Vins Français,
Pour Famille et usage Médicinal.
CIGARS
Salle d'Echantillons attenant au
Magasin.
108 Central Avenne.
MINNEAPOLIS, MINNESOTA.
ALFRED CHASSE,
Commis canadien français.
C. I. LEVEILLE.
AGENT GENERAL D'ASSURANCE
SUR LA VIE ET CONTRE LE
FEU. AGENT D'ECHAN­
GE ET DE BIEN
s FONDS.
Se charge aussi, comme notaire
public, de l'examen de tous titres
que l'on voudra bien lui confier.
Argent à prêter sur propriétés
foncières et propriétés personnel
les. Maisons à louer.
$100,000 de propriétés à vendre,
louer ou échanger, dans toutes les
parties de la ville.
Chambre I—
2e etagre,*
121 Nicollet Avenue, i
MINNEAPOLIS^ -iN MINNESOTA.

NOUVEAU-
Immenses reductions
Geo. R. Newell & Go
Savings Bank
4 CITY MARKET.
One Price
Clothing Store

xml | txt