OCR Interpretation


Le messager. [volume] (Bringier, Paroisse Saint-Jacques, Louisiane) 1846-1860, February 22, 1851, Image 1

Image and text provided by Louisiana State University; Baton Rouge, LA

Persistent link: https://chroniclingamerica.loc.gov/lccn/sn84020177/1851-02-22/ed-1/seq-1/

What is OCR?


Thumbnail for

0oU1Nf IÙ LI *II RI 4u*WoLE ET COMMERCIAL,
V.l Y. v né$JA -, t1l"d, a mut 7sam. No UN
La Mas.ea sers publié tous les
OsUl le a rixde I'akoMa m et est
IASTRBI pu su, ptyable pIr i
•d' vu me . ir
Les Avis se a paie t DIX CRNT
LIONI pour 1a prellge sd.rtIon, et
CENTS PAR LiaNE pour les i
subséquentes.
Lt asnoaees du e adiats pour de
d'e&die d * Msooes pieset o lateU
et D'AVANC a les utru ed aidaitres
le doble.
Les avis pessonuets, tent qSeiwt.au
s**r admisblwe, et qu'ils porteront la h
de leare auteurs, nerot publié6 as
De& PiNsres ptr caur peur la p
iuertioB,*t Cinefs e OrniC pourloiela
Tout avis qui noue seureavoyé mne que I
'br de publications soit opéeilf, parnltru
'n mois et palert e coniqeueae.
Nous croyons devqir rappeler
lecteurs, que c'est aujourd'hui A 10
que doit avoir Jieu la vente I'encal
propriété~ de M. Arnaud Le Bourgeois.
r6putation si bien méritée qu'a acqui t
habile planteur, est la meilleure garanti «t
puissent avoir les acquéreurs; car ehac eIe
sait ici, que, eu égard à sa terre t au
nombre de ses travaillants, M. Artaud
lourgeois a toujours obtenu une récolth
pIériiire en quantité et en qualité.
Pour les d4tails et les conditioue de 4
vfnte, voir les annonces.
'NOUVELLES D'EUROPE.
Fr--e.
Par I Janvier.
'M. Rouber, prde da .d~k, minahtre de
I juiticr;
W. Drouyn Ab 'Lhuy, W'ela re de aiffaire
M. le wm6ml é telgaud de Sait.Jea.d'An.
Iely, minist de ta guerre;
M. Théedlo Dreos», WiMtire de la marlit
et des clenies.
I. Baroche, ministre de l'itérieug
M. Magne, mlaiitre des travau publies;
M. Reejea, ministre de l'agricultur et du
cimmere;
M. de Parieu, minintr de l'intruction pu.
blique;
M. Achille Fould, ministre de finance.
LE TRESOR IE L'MIIO .
VI.
l..rent hernard marchait à
prand pas saar prononcer une aml
parote; ol chevalier le suivait docile
ment à travers les tues désertes en
admitant tout bas les demeins de 1a
Prodmdence, qui avait suscité un ter
totite forcené pour naver un roya&
listo. 'oute la ville semblait profon
détent endormie : la lune projetalt
aes taomi qui, »e brisnt sur l'arte
des .t1i, venalent retomber sur le
pavyS
Ulimien métayer ëhoisiait de
prétreme .les ruelled 6roites où ré.
gnalt Pouurit&. Dé temps à atte
retetttieit Paboienmnt de quelques
chins de garde, réveillés pr le bruit
des pa de ces deux hommeq. Enfin
la mison de Laurent ernard se
denina non Wlin du port C'(tait
use de ceO constrtctio que le
L réemi« de i. Republique,
S r e rapport dru bmUltree de 'ill'trisr
et de la uerre,
Décrète :
Art. 1er. " mbl'e ppb.rt lederdécdr~ ti
déembre 181 et 11 juie 1840 qui riameiesnt
1 • Le iardeo astioNales de klaWie;
S ° Lu irepew de toes adl a lidhi.
e«' *u l'6teadue de la prumièem divislea
militaire, et qui ement le g6éral Chan.
"pmier àAe cim e AM-uimt.
Art 9. Le géiranl de diviMion Perrot aet
"mmé eodmabeht supéri"ur des grd as.
tiona de bla Sine.
Art . Le gén6ral di division opr-on
tant du peuple, Barmguay.d'Hlliern et nommé
oomnnewdMlt e chef du troup a de toutes
arme de la première diviauio militaire.
Art. 4. Le géra6nl Carrelet, commandst
la prbmière divieioa militaire, coMervera les
attributions qui lui seot dévolue par la légi.
ltion en vigueur.
Art. . Les miniatres de Iittérietr *s de h
gu»rre.ont chargés, 'chièu on ce qui le coa.
erem, de l'es6éuioa du présent décret.
Fait en cumeil 'lle miairtres, à 'E ~ye.
Natioal, le 9 janvier 1851.
Lotus.NA'osmox BoxAtkrhi.
Le ministre de l'intérieur,
J. fAaocru.
Le ministre de la guerre.
Général RKioeNAnde SAINT-JUAlf B'Ae osaY.
PAis, 18 juvier.
. .-- ... --. . ..
La Gaott de Madrid poblie 6 déicret qui
iterdit la Circulation de l'or frauças n Es.
pag.e. Le aIppo du omiale deo liUame
momiie, et que, en ce otI..at, nla monaie
fruçklee circule sn E*bpgf in grnade aboa.
dasce, tandis que la monnaie espagnole s
presque letièrement dipar6.
Cdnbfrm6met aus termes du décret, I'or
français %e sira plus reçà en ELbpàa que
comme métal et pouur valur iltrineèque et
con'entionnelle.
tA Ghwie de Gis., du 10, amooce que
te gouvMmeWMd a eomolu avOà fi Portugal
b traité 'de comnan.rce lrèe avantageux. La
U.ae# pidaouiuua. publie Il loi relative
t'Péectioa d'un maudMW u à Chatù.Albeon,
urumomé le Nagmane. Le moment ma
moyen-ige léguééd à é poque puo
derne, mipartie I~b et perresq le
étages supérieurs, sout4nus par d'é
nonnes poutres rn saillie, urplm
haient sur le rezsde-chaelse; à peine
trois ou quatre ouvertures pere
eh meurtrières et garnies de orts
barreaux, laisient-eles p nser ne
lumière avare; la porte était bin.
trée et base; de Pextrémité du toit,
des trasqueis guivres ét adtres
monrste grosièrelhent séulptés pa.
raiNaient vouloir s'élancer sur lé vi
siteur qui aurait Pimprudence de
cherther à pé6étrer dans cette èom
bre demeure. Laurent Bernrd mit
uni' clé dané la serrure la porte
s'tovrit avec une sorte de gronde
mnt sinistre. Attiré pr le mtyer,
Alexis s'vaua lentemen t, tion
le long d'une ilée noid et dlmiid
sa main reMhontra ~ie dide
puite tendué contr les patilt d
-. Monté, lui dit soi guidi.
Quand il firent arriwfd au premier
étage Lilrent Bernard tira d'une
Itit aniehe pratiquée duae Ppae.
W6'd4M la capitail du kroaume; un comiité
de m.u Wiibu ern emmn.vee l'éceUiion.
tume bd.wld nsU 00ooo &.*eu promhlnnmAle
mié e tsbhpouîd.e dbàoooieé; itb;b r. e.
Iomm pis eut le budget de 1851, la vee suir
le budged 182 et 88.
Mpvadhe T61Pgr'p~ique,
ARIVE'E DE L'AFRICA. /
New.York, 15 f~vrier.
L'Af/ca a apporté l'heureuse nouawll du
salut d J'Atlantic. Ce oteamer I .trIuv qo
*e momret dans la rade de Cork. Asailli par
une suite de furioux ourags,., l'axe d.iquel
Pont attachdes les roues s'tait brimé neuf
jours après on départ de Liverpool. Il a dû
rebrousser chedlin pour regagner le port le
plus prbehe; il avait déjà ait 1,900 milieo. Le
navire a rsste aduirnablement à la tempéte
et toutes les emonnes qui s troavaient à
bord s'accordent à louer la 'drmeté et la pré-.
ence d'esprit dont le capitaine West a.fait
preuve. Les passagers de l'Atlantic sont aV
rivé6 & New-York à bord de l'Afric.
* __L-UM _.- 1-.-._IL-M _
".-o-
Le tedtber Maico, capitaine Talboe, est
arrivé'blr de CIgres, d'où il est parti le O.
Le nrouvelles de San Francisco par cette voie
sont du 16 janvier; elles dfrent peu d'itér6t.
Le gouverneur Burnett à donné sk déiniuion
il a été remplaé ipar le lieutehant-gouverneur
McDougal. L'élection d'un sénateur des Etats.
Unie devait avoir lieu vers le 20 janvier.
krevenus de la Calirtile, cà 1é60, ont
été de 0*9116b . et les dupcnses èe sont éle.
vé-es 29056,4.6. Le compte de liipriimseur
u au rerjanvier, était de 01l0,000.
à Pannda et à alparaiio.
JLe Vole et les ausaeinats ront tojours
très ré6ueans i Sak Francisco.
M. Vm. Walker, un des rédlctoirs du
Hérald, été tué en duel par un M. W. H.
Grahàm. C e llie ff était la suite d'une
acuesation de fraude portée par M. Walker
contre le juge de là Cour des Pieuves.
Uné actrice, Mimn Hambleton, qui vivait
en mnauvaise intelligence 'àvc son mari, et
qui s'était prise d'amour pour un autre acteur
nomm6 Coad, s'et empoisonnée de désespoir
avec di cyanuret de potasium. parce que on.
mari a forc6 soM amnat à se retirer.
Des artistes italiens se dispoesaitt à donner
des concerts à San Francisco, et une trou~'
euér du mur Un briquet d'oi il eut
Bientôt fait jaillir du feu. Alors
Alexis aperçut 'interieur de bette
naison bizarre; Il eQt ph croirl qu'il
avait sedlernnt changé de prison,
tant ce réduit avait uhe apparence
mia6riBb; maib après avoir traversé
un appahtement délabr), sang papier
et presque sans meubaée le Mhétayer
souleva un rideau 'd'àli6 tieerrière
lequel se trouvéit une port~ hbliIç
ment masquée. Cette porté eon du
vrant laisa voir ine pièc bpacieuso
et ornée de tableaug de tapii; dd
abes préciedx qui avaient rành douté
été enlevés de quelque eNlteau.
. -Entrez ici, diomledr le. hevdi'
lipr, it Lauient Bertiard, voOu 'tf'.
le prdimer à qu i i ré66lé 'i. de
meurd idbrèté; mdl-mê.e.' 1 pR tr'
raremeit Aqtrefdlh jtévl u tafbnm
me qui Imabitkit... our e i.tnbiai
réuni eét plts de,luxe qui ffataiont
mee régrd flais Marie.Justinë n'eit
plus.t. iQu'dije bedoin dé tout cecit
-.m..duoi Iaureht Bérnard4 tods
qui condamnez à mort avec tant
'inflibilit dlo peuvrs énmiJird,
d'acteur français deurient y jouer des vaudo.
villes, le dimance.
Les'inidebr de environs de Moquelme io
de Csverle, aimai que ceux qui travaillent
pr6e des ource du 8taishlu, ont ét6 iouwli
aement iatrrompue par uue >curion dos
--i- C--.
Les journaux do la Californie dqJnent quel.
[email protected] nouvelles de ce territoire. Le premier
bItemu à v aer'qi y ait ét contrnit a Ëfb
'lWcé à lilwaukie le jour de Noël. ce qui à
donné lieu 1 des réjouiussaces puldiques; mal.
heureusememt ces r6juislaces ont ét6 trou.
blées i r us accident déploranle, le capitaini
F. torse, de là lgolette Mrrhantman, à il6
tu6 en tirant du'dhuen.
Les journau du pays se plaignent amère.
ment des désastreus eits de la passion du jeu,
qui est si fri4hdhke ikts ie pkys.
On a'comtruit, mur la furcho du nord d
l 'rivière Ym Ilill, un pdM qui a 405 piedJ
'de loug et 0 pieds de hauteur, au.dessus dc
eaux basses.
Le temps était fort doux et fort agrable.
On a déoouvert une mine de charimn dans
les enTroMb d'Olyi)pik, près du detroit le
Paget.
CONCERT DE MLLI: JlNNY ISlNJ.
La foulse porte touours en ninasso aui
cdnceAs de la cérùbrc cant#trire. Samedi, la
salle Saint.Charles préuIntait I'aspect lo plul
animé, dit le Courrier de la Louisiane. auquel
nous emprid.tôAl cet article. Nous avons re.
marqué, nous qui assilonm régulièrement aii
soirées du rosignue, que le public se renouvel i
chaque jour, et que les figures qu'on a vu lu
• elle a changé
morceiu de la Urrdbé et celui de Rob e.
Iliatle, si laiement écrit. Mais elle a tZatvir
toute la puissace de sek moyens, toute la frai.
cheur de a vois, son incroyable facilité de
vocalise danm la ballade irlandaise, lu dernière
rose du prtIe.lmpa et dt Le crAh de l'oeirlu.
M. Belletti 'it le favori du public qui ap.
pr6cie tout le mérite de cet éminent artistc et
qui lui prodigue les applaudiuements.
Un journal de la Seconde Municipalit ftll
remtiauer. ce matin que le public de sanmedi
était bkclusivement composé d'améric.tlil,
trèa pe appréciateurs de la musique et dd lan,.
gage It*liens1 mis applaudissant chAiudinied t
tout ce %ue Mlle Jkndy Lind chante un langue
angiàtià . Nou ae nions pas l'infuencc du
mî.,. *, *C'q
vdus pouve* comprendre les doucoe
et tehdres dffectionsT
--Cela t..o étorile, monsieur!
BAchez qdil y ai dout liommnt ec
mii t celui q(ip vous est apparu sur
le siége du tribunal, et celui qui in
te moment d'humilie devant votis.
J'en convieai; je fus d'abord faIhin6,
étourdi, lhtrainé par le grand mot :
R6éolutipn. Jo croyain à lt liberté,
Pâoe de Péalité ablolue aie àènllilmluit
arriyé. 'Cetait une erreur; mais c'st
on.coupable deose tromperf.. La de
ceplion de tIrda point à rhe dsan
.buer : aldr co nie fut phis l'ienthiou
sitame qurl mp'mporta, ce fist la 1per.
'"Jétiis rich,.. t moi lien IpNouitient
me .rendre nispect; j'avaii ibtio fini
ntM chérie, deux entfaiatA, ti le 1moiii
dite dOdpçoit 'form cdltr leur Jihl.
0tritime Iti'iët eniic~6é à leur aunourti
J;tii'iLie~C ti donc aux crinrs de
hlidtl épi4tieo j'acceptai dles fox't ions
t.rilrlbi, et pour n'tre pas tué ipoi
inléifle, o tuai ch que jour par lh
gitidé de la loi.. Yous fnumisex.,
monsieur lo clvatier; vou. avez
horreur du bourea.u de kl Ilttiddli-

xml | txt