OCR Interpretation


Le pionnier de l'Assomption. (Napoleonville [La.]) 1850-185?, June 18, 1855, Image 1

Image and text provided by Louisiana State University; Baton Rouge, LA

Persistent link: https://chroniclingamerica.loc.gov/lccn/sn86090609/1855-06-18/ed-1/seq-1/

What is OCR?


Thumbnail for

LE PIOM1EIS s LMSSOMPTIOIV,
JOURNAL POLITIQUE, AGRICOLE LITTERAIRE ET C OMIERCIAl'
VOL. V.
NAPOLBONVII.LB, LUNDI 18 JUIN 1355.
NO 37
LE PIONNIER DE L'ASSOMPTION.
PUBLIE l'Ait
AMADEO MOREL.
LUNDI 18 JUIN 1855.
mm
eettfJttCon# Bit journal :
t'b l» AVJtSC£.
roun us as « :
fouii six Mt^s : :
^
AB6N^«.W'>IT— L'abonnementest payai
$5 00
3 00
■AauKSsioN
InKKVlULE
I bkkviule 1H..J.
St-JAtitUEB .... M. XugusteTiiériot.
\S t- J eas B atiste, 1 fo. Edi&rd Perret
l'oNt-ßne^'UX, At. F)a;nond Bftihtnl.
ThibodVü'X .... ïjL Ad^çWJï Blanchard.
H OUMA . . . . ... $• F. "Ifené.
SrE M ARIE .... M. EttWfce P*'!«»?™
AssompîÎus . ... ii. RtÄue/., Cafe S/Ar.
Belle ftivtEifc
tJ*
M.
Tbêriot.
___
IWT 3Ir , vWf p,,
AGLMo I)U -IONNILK.
J M. I«. kudc, Pnssape
ViLUE-OiiLK ANH . . '> de la Bourse, No 35,
m. wl!ttTS e & Teilet.
. M. Pirmin Dnplesais.
M.,J. Breun.
flfrns lesfaruiBses ori^.ous n'avais pas
fe ciwent?, noué p ri (rfi* les Klàltres de
Jioimné cl'agent?, noua pritrfis 1«
Vo«te de vouloir se charger Se l'ageuc» de notre
ïetolle.
ANNONCES: Pour les insertion«, annonces
ii. ii, etc., ctc.,'iest:ondttions sont les suivantes
Par dix Li« nés, pour la 1ère insertion $1 00
Souries insertions suivantes :::::: SO
Tout aboutie qui voudra suspendre sort *bon
'neine'nt, devra prévertfr, par écrit, l'Editeur
•quinze jours an moins-, ftvant l'expirâtiott 'Su tri
aiestre.
Ou exécute à l'imptiinercdu PTO&ViiiR ,etce
aux prix les plus modères, toures espèces d'on
Ktiges typographiques, (.tubs,) tels que, CAR
TES FAOri/HES. PAMPMLÏTS, BLANCS , ETC. , ETC
~~~*
M. T Editeur,
v h h
T M :
L:\B.\UVK, d'Iberville, est candidat
pour Juge-Associé de la Cour Suprême
pour le Recoud District Judiciaire.
L'élection aura lieu le 25 Juin.
SKS NOMBREUX UtlS.
appointed President pro tenu
ÏISTffajLMBÎÏW,


IKI.MKR b*i.>-cJinit:T
DEUXIEME JOURNEE.
i
UJ . A J v
■ -i /■
XV.
v- :
MAUCKLLK.
k) BOI MH
Wâîi ^ cbniinuÄUi et Marcelle
^ e ^ r T[?, U P <M 1 te pour effectuer
r° » û ^\ i" cr ***** fen •«
twnjj d Être insultée par quelque lour*
daud. Lett tlelUe anxiéîé commençait
i devenir fort désagréable, Idrtque la
, 1,1 s'impatienta, et gratta
la porte d une telle fa^on que Marcelle
crut reconnaître le« griffes d'un chat, eti
•ouriaftt de son émotion, elle se décida à
ouvrir pour acèueillif ou ciiasser cet ha<
bituede son appartement. Mais! peine
eut-elle cntr'ouvert.dvcc un reite de pré
Caution , q«c I« pbrtc fut rèpousîéc suf
elle ai'ec violence, et que la folle s'offrit
k ses regards sur le seuil de sa chambre.
Cette visite parut a Marcelle la plus
déplaçante des Suppositions Qu'elle au
rait pu faire, et elle hésita si elle ne re
poueseHiit pas par la force ce personrlage
inqiitëtant, malgré ce qu'on lui avait dit
de NI trantjuillité habituelle de sa détrien
ce. Mnisle dégbût que lui inspirait l'é*»
tat de malpropreté de celte malneureüse,
cè feheore plus un sentiment de comp s
sldn; l'emfjêchërfent de s'arrêter à Cette
idée« I.a folie né paraissait pas s'aperce*
vdit de sa présëncè, et il était probable
(jtie dans son go0t pour la solitude, elle
se retirerait aussitôt que Marcelle se
ferait remarquer. Madame de Blahche
ttlont jugea donc à propos d'attendre et
d'observer quelle sentit là fantaisie de
sa fâcheuse hôtesse, et fcculait, elle
aNfl s'asseoir sur le bord df> son lit, dont
elle ferma les rideauk derrière elle, afin
Îu'Edouard, s'il venait à s'éveiller, ne
it |» hs la vilaine femrhe dont il avait eu
p «i»f dans lu garenne.
L'a Bricoline (nous avons déjà dit que
<*h«fc nous toutes les aînées de familles
de paysans portaient le nom héréditaire
fériiinîsé en guise de prénom), traversa la
che mbre avec une certaine précipita*
lion, et s'approcha de la fenêtre qu'elle
ouvrit après beaucoup d'efforts inutiles,
la faiblesse de ses mains étiqnes et la
longuent- de Ses ongles qu'elle ne vou
lait jaftiais laisser couper, la rendant fort
maladroite. Quand feile y fut parvenue,
elle se pencha dehors, et d'une voix
étouffée ù dessein, elle dppela Yaul.
C'était sans doule le nom de son amant,
qu'elle attendait löujours, et i la mort
duquel elle ne pouvait se résoudre à
croire.
Ce lamentable appel n'ayant éveillé
aucun écho dans le silence de la nuit,
elle s'assit sur le banc de pierre qui,
dans toutes les antiques constructions de
Ce genre, occupe l'embräsure profonde
de la fenêtre, et resta muelte; roulant
toujours son mouchoir ensanglanté; et
paraissant se résigner à l'altente. Au
bout de dix minutes environ, elle se re»
releva, et appela encore, toujours à voix
basse, comme si elle eût cru son amant
caché dans les broussailles du fossé, et
comme si elle eûft craint d'éveiller l'a t—
tentinn des gens de la ferme
Pendant plus d'une heure l'nfortunée
continua ainsi, tantôt nommant Paul et
l'attendant avec une résignation extra
ordinaire. La lune éclairait en p tin son
visage décharné et son corps difforme.
Peut-être y avait-if pour elle une sorte
j 6th 4
!
Tlh 1
!
1
I 8(h
I 9ih "
j
' lOih "
11th '•
12th "
Etienne Arsemerlt, Lessin
Melançon, Magloire Baril
leau &. Théodule Juno.
OrVîlle Boudreau, OvMIe
ilimel, Clairville Delaune
Landry fils.
Treville Martin, J. Bourg
'H' ^ ^ Joseph Delaune.
Trasimond Blanchard, Jo-j
13 th
feph A. Aucoin, Eudaldo
Pintado, Gervais Daigle &
John McCartney.
Nicolas Verret, E: Feray,
Emile Lebfanc et A. Babin. i
Ozémé Blanchard, Trasi
mond Aucoin, Germain Ee» 1
blanc & Perique Sanchez.
Ed. Bourg, Walter Moni- !
son & Cléophas Pénisson,
- . -,
Vaiery B'anchard, Ldmee |
Michel, Adrien Aucbiîi & i
tC Ö
de bohheur dans celte vaine espérance.
Peut-être se faisait-elle illusion au point
de rêver toute éveillée qu'il était là,
qu'elle ('écoutait et lui répondait. Et
puis, quand le rêve s'effaçait, elle le
ramenait en appelant de nouveau son
bien aimé,
Marcello la cömtemplait avec un pro
fdnd déchirement de cœur ; elle eût
voulu surprendre tous les secrets de sa
folie, dans l'espérance de trouver quel
que moyen d'adoucir une telle souffran
ce; mais les fous de éette no tu te ne s'ex
pliquent pas, et il est impossible de de
viner s'ils sont absorbés par une pensée
t(üi les ronge sans felâche, od si i'actiön
de la pensée est suspendue en eux par
intervalfes;
Lorsque la misérable fille quitta enfin
la fenêtre, aile se mit à marcher dans la
chambre avec la même lenteur et la
même gravité qui avaient frappé Mar
celle dans l'allée de la Garenne. Elle ne
paraissait plus songer a son amant, et sa
physionomie fortement contractée, res
semblait i celle d'un vieux alchimiste
perdu dans la recherche de l'absolu.
Cette promenade régulière dura encore
assez longtemps pour fatiguer extrême
ment madame de Blanchemont, qui n'o
sait ni se coucher ni quitter sou fils pour
A une assemblée Démocratique tc
| n ,ie le 12 courant à NapoléonvilJe dims
i (a Paroisse Assomption, afin de nommer
des délé ë u « 3 » Convention d'Etat,
1 qui doit se tenir à Biton-Rouce le 1*
j courant. •
Co |. W . W . p t) ^ ck mmm6 v ^.
dent—MM. L. F. Platten, P. Chnrlei,
G. J. Psigh et André Leblanc Vie«
„ „ IIU1B ^ DrAnc , y
j Présidents et C. L. Mavor Secretaire
j Sur motion
i Un comité est nommé pour dresser
; des résolutions, qui rapporte les suiv^n
tes qui gont adoptees :
1 Attendu qu'il a été de tout temps,
1 l' usage du parti Démocratie Je se réunir
en assemblées primaires, afin chexpri
mer son opinion «Sur des snjets d 'un in
1 térôt général concernant le salut de nos
institutions politique et le maintien ch
j 0C s doctrines cardinales, qui donnera la
| durée à notre gouvernement Rénubli
cain.
j Résolu que nous réitérons et npprou
vous Iba grands principes du parti
1 Démocrate ainsi qu'ils font annoncés
j dans la plat forme nationale cfe 1852
| Résolu que no.s Regardons les Ira-'
1 vaux de la prochaine Convention d'E
; tat, pour faire le choix dé nos porte:
drapeaux dans la iutte prochaine, com
me destinés à exercer une influence dé
j cidée sur le suCcès du parti Démocrate
j pour des années à venir.
j En conséqubnce nos Délégués «ont
, instruits du voter pour ses candidats dont,
; | a foi politique est au-dessus de tout
soupçons , et dout llionflfeteté, Pabilcte
let l'énergie püurront plus probablement
j assurer le succès de noire parti, «ans
j rcférenfce à leur position géographique,
j rcférenfce à leur position géographique,
j Résolu que nous ne pouvons laisse.
passer cette occasion sans exprimer
cette
notre désapprobation de toutes societé
politiques secrètes; sous quelque nom
qu'elle soient connues, la regardant
comme non sbulcment Anti-Républi
caine, mais aussi comme le foyer de doc
I _ » .»-ww. vv .iu.u lu ivjrtl uc UUt -
| trines, qui si elles étaient gànéralemenf
adoptées, détruiraient cettfe liberté crac
—W... wobV IIUWIID U ut'
lio nde la part du votant, qui iprmô là
grande sécurité de notre gouvernéth'çnt«
Résolu que l'esprit de nös înstliutfotVs
est diamétralement Oppôsê à itfh'i eu
qui touched ht proscription ou au fa
natisme, et, de tHstês c^pénènees noii«
ont appris à regarder aveç soupçon tout
issu qui, prenant naissance (Jâffi's lé Nord
est transplanté sur le sol brûlant' du Sud,
pour lui dönner uiiè iiouvellc tt une
pour lui aonner une
j nouvelle vigueur
j Résolu que nous adhérong,aux garati .
| ties contenues dans notre Constitution'
Fédérale, et nous regardons"toute épreu
ve soit politique ou religieuse comme une
qualification
aller éveiller lu petite Fanchon. ^Élifin,
la folle prit son parti, et montant ùb éta
ge, elle alla à ur.e autre fenêtre recom
mencer à appeler Paul par inl'erttollCs
et à l'attendre en se promenaôL
Marcelle sengea alors qu'elle devait
aller avertir les Brirolih. Sans do'ùtc ils
ignoraient que leur fille s'était échappée
de la maison et Qu'elle courait peut-être
te dânger de se suicider ou de tomber
involontairemedt par une fenêire; Mais
la petite Fancfttfn, qu'elle éveilla, nt>n
suns peine, afin qu'elle se tint près du
lit d'Edouard pendant qu'elle irait elle
même au château neuf, fa détourna de
ce projet.
— Eh ! non, fnadame, left Bricolin ne
se dérangeront pas pour Ma. lit «ont
habitués à voir, count- cetté pauvre de«
moiselle la nuit cortiroe Je jÔuk Elle do
fait pas de niai, et il y ab&figpt&ps
qu'elle a oublié de se, pim, On dit
qu'elle ne dort jamais. Il n'est pas «ton
nant que, par lep temps de lofic* eilt
soit plus éveillée encore* farmet bien
votre porte, pour qu'elle ne vieutto plu»
vous ennuyer. Voua avez bien fait de ne
j lui rien dire; ça aurait pu la cUoquer et
i la rendre méchante.
I { La suite au prdcfiaiH nurhêrc.)

Mr. Editor nf'tKf. Pi/iYurr,
Please announce that at the r A ciue-t
t>f many frieuds. ZENOX L.-\B VUVE,
o( Iberville, has consented lo he
«■«une h candidate for Aw ociate Justice
»•/ the Siprenie Court for tl»« Second
District. Kleelion 25(11 of June.
tOLlfcRjrURY,
' op
THE PARWIÎ OF ASSUMPTION
Regular cession held at the Court House,
Monday, June 4th 1855.
Members présent :
Narcisse Guédry, John Dalferez, Vin»
rent Landry, Auguste Aucoî'n; Valentin
»aulleau. Achille I.ebianc, P. M. Me
lan^on, Manuel Martinez, J. B. L.
Diicas.
> L
0»i motion, M. Narcisse Guédry was
appointed President pro tenu
On motion a committee was appointed
lo examine the title of MM. A. Aucoin
' Valentin JBarilJeau, Achille LeBlanc,
j Manuel Marlines and J. Ii. L. Dugas,
I all newly elected, which committee
Î after examination of said title, reported
■ that said newly elected members were
entitled lo their feats in the Police Jury,
i rJ 10 were . ,heti „ fwoni < b y Mi Amadeo
i # ' 1 1 "J •»*» ■
. Morel, justice of the peace of the eighth
I ward ol I his parish.
, On motion,
The Pc lice lury went into the elefc
j tion of the President. MM. Narcisse
1 Guedpy arid J. B. L, Dugas were an
nounced as candidats. MM. P. M. Me
| lançon and Achille Leblanc were op
pointed tellers, and in counting the votes
j result was as fellows ; J. B. L. Dil
1 S»'. •"««, »»<1 ». Cwdrv >»», co".t
quently Mr Dug is was declared duly
; elected President of the Police Jury.
i On moiion, Mr C. L. Mavor wa«
I elecied Clerk.
On rnoliou, the Police Jury Went into
the election of the parish constable.
Messrs Vicente Pintado and Pierre
Blanchard were proposed as candidate».
Tellers as above after counting the
voles the result was as felloWs : V.
! Pintado six voles & P. Blanchard three,
consequently Mr Vicente Pintado was
declared duly elocled parish constable.
Mr Melançon moved that the mem
ber- t>f the Police Jury be appointed
inspectors of roads and levees, in their
respective districts; which was rejected,
On n olion, the Police Jury went into
the election of two inspectors of roads
and levees, .Messrs Eudaldo Pintado,
Edmé Mittle! and André 8oloizano
were proposed as candidats for the upper
district of (lie parish. Tellers Messrs
Melanr -oTi and Leblanc and in counting
the votes the result was as follows: Pin
tado touï' voles, Mic h I ono and Solor
zatio four, no of (he candidates having
a majority ot the votes, a new election
Was helil and on.counting the votes it
appeared (hat M. Pintado had live votes
and AI . Soloizano four; tonsecpientlv M.
Eudaldo Pintado was declared duly elec
■ « iiumu'/ »»m? uctidicu uuiv cn*t"
ted in-pec;or of roads ahd levees for the
»pper district of ill«' pari-li.
M. Piene Blanchard U'hs pitipbscd as
candid ite for inspector ol rtiiids and lo
»ees foj the lower district o/ the paiish
and having no opposition was unani
elected.
was
j mou?ly elected.
| On motion of M. Mt hinçon,
1 l ,e President appointed a committee
of MM. Melançon, Dalferez
and Guedry, to examine the accounts of
the parish Treasurer.
M. Melançon moved thai the salary of
the pnriî-h printer, be reduced to two
hundred an tiliy dollars a year$ Which
Was rejected.
On moiion of M. Melançoti,
M M. Barilleau and Morel, were
elected parish printers for the ensuing
year, on the same terms as .heretefore.
The Police Jury pioceeded to nomi
nate the Judges of elections and the old
judges were re-appoinied in all the dis
tricts of the parish, with the exception of
the following, in which they were ap>
pointed as fellows :
3d district. Ursin Melançon. Hippoly
te Templet and Sosihène Templet.
. 4th district. Aristide Landry, Gatien
Blanchard and Marcelin A. Leblanc.
On motion of M. GueJry,
The President appointed a committee
composed of MM. Landry, Leblanc and
Melairçon, to examine the clairns against
the parish. *
On motion of M. Melançdn,
Resolved that M. André Leblanc, re
corder of this parish, he and he is au
thorized to purchase four record books
fer the use ot his ofiice, and to present
his account to the Police Jury at its
next meeting.
On motion, the Police Jury adjourned
until two o'clock.
At two o'clock, the Police Jury met
again.—Same members present.
M. Guedry on behalf of the committee
appointed to examine the accounts of,
the parish treasurer, reports (0 have
found stid accounts correct and that
there remains in the treasury a oalwce,
in c t, ivor ot the parish, ot the sum of
seventeen hundred and sevenly-seven
dollars and twenty-nine cents;
M; Melançon, on behalf of the corr
mittee appointed to examine the claims
against the parish, reports the following
claims, and rccömmends the payment
thercot, to wit
thercot, to wit :
T. Adolphe,
A. Leblanc*
T, Trahant,
A. Morel,
V. Pintado,
D. Leblanc,
Websier et Loreî,
E. O. Melançon,
A. Loret et Co.,
V. Pintado.
A. F. Hickman,
P. Blanchard,
A. F. Hickman*
E. Pintado,
D. Leblanc,
V. Pintado,
Supervielle,
U. Caillier,
A. Solorzano,
E. Bergeron,
J. B. L. Dugas,
V, Pintado,
C. Bard is,
A. F. Hickman,
T. Roger,
L. A. Dejarlaisj
P. Blanchard*
'1'. Adolphe,
Edouard Lagnitige,
*23 00
'23 00
15 50
03 90
9 15
15 30
0 75
111 35
1 10
3 30
3 00
200 00
n 00
2 35
38 501
13 10
305 00
77 55
150 00
2 50
10 50
70 0G
4 00
38 75
30 00
5 50
20 00
80 00
20 00
Total. s1 ,450 70
On motion of IM. Guedry,
Resolved that a corîthnilte of ihrre
members be appointed, together with the
parish allorney, to revise the laWs and
regulations of tlib Police Jury of (his
parlshon roads and levées and the duties
of (he inspectors of said reads and levees,
and to make a report to the Police Jury,
as its regular session of the inbnlh of
sepiember next.
The President appointed on said com
mittee John Dalferez, N. Guedry and
A. Leblanc.
r i he Police Jury proceeded (o the no
mination of the captains of patrols as
follows ;
1st iJisi. Alphonse Marlihcz & J. V.
I .ebianc.
2d " Raphael Vega& Vicente
Pintado.
3d « T, Hill, T. Marquct, iL
Folse fils et M. Truxillo.
4th " Joseph Barilleau & Tiaäi
mond Berchot
5ih •• Jn P. "Haché, Bobert Ro
- ti ma g°' 8a & Michel Lèche.
n r \f r S 'iV 1
On motion. M. E. O. Melanc;on was
unanimously elected parish Treasurer,
On motion of M. Guedry,
Resolved that a committee of Ihrce
members of the Police Jury bo appoint
ed, together with the parish 1 reasnrer,
to make out an appoi ximative list of the
current expenses of the parish for the
ensuing year, to publish it according to
law and report at the next éeseion ol
lh Thp'p e J ï ,y ; -.i • ■
I he President appom ed on said com
inittee, MM. Dallerez, Landry and Me-j
P - „ ^ Iunollo n '
Kesölved that the sum of torly dollars
for one year, be and th<j same is hereby
appropriated lo each of of (he tollmVing
i perrons, payable quarterly 011 their owaj
warrant lo wit ;
»I Andre Acosta. widow t.;
Monson, widow Domingue Cavallcro,
widow Olivier Leblanc, Joseph Gas
pard widow François Bourg, widow
Shoab, Joseph ^"huer, Miss Clarisse
BUichard, widow William Shavbr, Jean
Donzeile, widow FranÇois Terriot, Oc
tave Hebert and Mm.' Julien 1 arez.
P iî .
Resolved that M: 1 lerre Blanchard
be rtnd hé is hereby appointed guardian
ol the Court House grounds tor the ,
ensuing year, and the sum ol tWenty ;
dollars aie hereby appropriated for the
payment ot his services as such,
sni si"?,' Kn, 7' j
il Al. Mailhiot and Mills \Vere ap- j
po.nted parish attorneys, on the same j
conditions as heretofore.
Oh motion bf M. Guedry,
Resolved that a committee of five
members be appointed to visit (he pa
rish jail in order tb see whether or not
it is necessary to construct one or more
„ ~
iron^ cages in said jail, and what would
fie
be the coât thereof and to report at the
next session of the Police Jury.
'1 he President appointed on said com
mittee MM. Guedry, Melançon;' Le
blanc, Dalferez ahd Martinez.
On motion of M. Dalferez,
The name os tho President was added
to said committee.
On motion of M. Melançon;
Resolved that (he Sheriff be and he
. Y . " , . , t,
is hereby authorised to purchate the
different articles Wanted in the parish
jail such at, beds, bedding, &c.
Further fesolved that the sum of
seventy live dollars is hereby appro
priated to make said purchase.
' On motion of M. Melaoçon,
Resolved that the sh'eriffbe and he
is hereby authorised to purchase a hair
! for the use of the Ju ,dg8 of Fith District
| C-onrt in and for this parish, provided
the cost thereof does not e ^cced the sum
; of twenty dollars. ,,
On motion, the Police Jury adjourned^
sine die.
Ä true copy,
C. f.. MAVOR,
Clerk.
ASSEMBLEE
DEMCORATI§UE.

xml | txt