OCR Interpretation


Le pionnier de l'Assomption. (Napoleonville [La.]) 1850-185?, October 29, 1855, Image 1

Image and text provided by Louisiana State University; Baton Rouge, LA

Persistent link: https://chroniclingamerica.loc.gov/lccn/sn86090609/1855-10-29/ed-1/seq-1/

What is OCR?


Thumbnail for

LE PIONNIER - L'ASSOMPTION,
JOURNAL POLITIQUE, AGRICOLE, LITTERAIRE ET COMMERCIAL.
VOL. VI.
HAPOXiEO^rVSLLSJ, LUIfBI 29 OOTOBBS 1855.
NO 4.
LE PIONNIER DE L'ASSOMPTION.
publie pak
CONRAD L. MAVOR.
LUNDI 8 OCTOBRE 1855.
eonttttfoit# îm 3Jounuii:
ABONNEMENT — L'abonnement est paya
Us b'avasce.
pou* vi as " : : : s : : : $5 00
r es* six Moi» : : : : : : : : ; : SCO
AGENTS DU PIONNIER.
)M. E. Eude, Pussaga
Nll e-0«l*akb . . > d« la Bo«rse, No 95,
) ancaignure Conti.
/(•cKNsioR UM. Richard & Templet.
RiTiBRK-Nsuvt . . If. Firmin Dnplessis.
I siivillï M. J. Brean.
S x -J acque» .... M. AugusteTliériot.
S t- J ea* B aptiste , ) M Edward Perret
St. Charles • ( *
P ui T-B eeaox , At. Edmond Bulliard.
T mibodabx .... M. Adolphe Blanchard.
N osma M. F. Gagné.
sre M arie .... M. Etienne Pénisson.
Assouttior .... G. Rcidrignez, Café Star.
Belle Ritieee . . M. Pierre Thériot.
UT Daas les paroisses eù nous n'avons pas
nommé d'agents, noes .prions les Maîtres de
Poste de voaluir se charger de l'agence de notre
feuille.
ANNONCES : Poer les insertions, annonces
a us, etc., etc., les conditions sont les seirantes j
Par eix Lie»xs, pour la 1ère insertion#! Op
Paar les insertions suivantes :
60
Teat abonné q«i tondra suspendre son abon
nssnsat, devra prévenir, par écrit, l'Editeur
quinze joars an moins, avant l'expiration du tri
mestre.
On exéente à l'imprimeredn Pionsiex ,etce
d':x prix les plus modérés,tontes espèces d'ou
vrages typographiques, ( Jnb*,) tels qne, cah
+ k* factures. pamth lets, blarcs , etc. , etc
^CANDIDATURES.
Monsieur l'Editeur,
Veuillez annoncer M. CONRAD
MAVOR, comme candidat à I h place
de Greffier de la Cour du 5me District
Judiciaire, pour cette paroisse, aux éiec«
tions Je Novembre prochain.
ses amis.
Mr. Editor,
Please announce Mr. CONRAD
MA \ OR as candidate for (he Oflice ol
Clerk of (he 5th Judicial District Court
in and for this parish, at the next No
vember elections.
iiis frierds.
Monsieur l'Editeur ,
Veuillez annoncer M. ALFRED
TETE comme candidat à rt place de
Greffier de la Cour du 5me District Ju
diciaire, pour celle paroisse, aux élec
tions de Novembie prochain.
«es amis.
Mr Editor,
Pieuse announce
Mr. ALFRED
j TETE as candidate for the Office of
Cleik of the Fifth Judicial Di>trict Couri
in and for this prtrith, at the next No
vember elections. '
iiis friends.
Monsieur t'di eur,
Veuillez annoncer M. CYPIUEN
BLANCHARD comme candidat Anti
Know-Nothing à la place de Shérif de
cettp paroisse, aux élections de novembre
prochain.
SES AMIS.
Mr. Edito ,
Please announce Mr. CYPRIEN
BLANCHARD as Anti-Know-Nothing !
candidate for the Olfi:eof SheiiÜ';
of this parifh, at the election of novem- ;
ber next.
iiis friends.
1'
{£7~Nons sommes autorisés à annoncer
M. EDOUARD VIVES, comme can
didat à la place d'AssEssEUR de cette
paroisse, aux élection» de novembre
prochain.
{£7- We are authorised to announce
M. EDOUARD VIVES as candidate
for the office of Assessor of this parish,
at the elections of November next.
(ttrNous "Ommei autorisé» à annoncer
M. ULYSSE FOLSE, comme candi
dat à la place d'AssEssEUR de cette
paroisse, aux élections de novembre
prochain.
££r We are authorised to announce
M. ULYSSE FOf>B, as candidate
for the office of \ sse?»or of this parish,
at the election of November next,
(KrN.ous sommes autorisés à annoncer
M. EDOUARD BERGERON, com
me candidat è la place de Coroner de
cette paroisse, aux élections de novem
bre prochain,
O^T Wc are authorised to announce
M. EDOUARD BERGERON a. can
didate for the office of Coroner , of this
parish, at the elections of November
next. -
( Communiqué .)
Monsieur l'Editeur,
Declarer qu'*n n'est pas Know
Nothing, qu J on ne le sera jamais, n ; est
pas une profession de foi politique, qui
prouve qu'on ne volera pas pour nn
Know-Nothing. Il faudrait ajouter, pour
assurer le penplc, qu'on soutiendra le
Vicente Pintado
E. G. Pintado
A. F. Hickman
A. F. Ilickman
Webster & l.oret
J. B. L. Du gas
$ 22 20
n 20
29 30
5 40
11 99
4 00
10 00
124 75
158 50
13 50
CO 25
2 25
5 00
30 75
151 62Ij2
14 50
C. A. Besse
E. Bergeron
U. Cailler
A. B. Mace
^ïndré Leblanc
A. Leblanc
P* F. Helluin
V. J. P|rilado
A. Morel"
T. Roger
Sur motion M. Adolphe Loret,
a été nommé commissaire d'élection du
Sme district, à la place de M. A. Gen
tile.
Sur motion MM. Edouard Trahant et
Augustin Martinez ont été nommé»
commissaires d'élection du 2me District
à la place de MM Théophile Fer
nandez et Va'cour Melançôn.
»Sur motion de M. Martinez.
Résolu, qu'à l'avenir le premier Dis
trict de cette paroisse commencera à la
limite tupérienre de la Paroisse et finira
à la ligne inférieure de l'habitation de
M. Charle» Kock.
Sur motion le Juri »'e»t ajonrné jus
qu'à Jeudi prochain 18 courant i 10
heures du matin.
Pour copie conforme,
C. L. MAVOR,
Greffier.
EA CIIARITS CHRETIENNE. — Le Rév
docteur Bryant de Philadelphie, est un
de ce» hommes dévoués qui sont allés
volontairement à Norfolk braver la mort
pour lui disputer ses victimes. Dans une
lettre ,u'il adresse au Pennsylvania
Enquirer, nou» remarquons le pnssaee
suivant : ®
Les querelles du parti abondent sur
la terre, mais pendant qu'au dehors les
politiques fulminent leurs annthêmes,
ici, dans la ville de la peste, catholiques
et protestants, hommes du nord et hom
mes du sud, s'unissent pacifiquement et
harmonieusement dans tous les services
de I ameur fraternel et de l'abnégation
de dévouement. Combien l'esprit de
parti et la bigoterie semblent petits et
honteux en fice de ce sublime spectacle.
" Avant que les querelles de partis
ne soufflent leurs fureurs à notre société,
et nsus tranchent les mœurs qui nous
lient en un seul peuple, tirons du moins
cette leçon importante du fléau dont la
Irovidence nous afflige; — que nous ai
mons tous notre commune patrie. et que,
quelle que soit la religion que nous
professons, nous devons avant tout exer
cer les uns envers les autres, cette cha
rité que les livres divins regardènt com
me une vertn plu* grande que la An" ©t
I espérance.
( Courrier des E.*U)
le dernier acte db l'affaire
koszta .—Le commandant Ingraham est
en ce moment à Brooklyn. Le comité
chargé par le fameux meeting de Metro
politan Hall, de faire frapper une mé"
daille d'or en souvenir de sa conduite
dans l'affaire Koszta, a voulu profiter de
cette occasion toute naturelle de la lui
offrir. Elle lui a «té remise solennelle
ment, dam la soirée du 11 octobre, dans
un salon du Metropolitan Hotel, offert
gratuitement par MM, Leland pour la
cérémonie. Tout s'est passé comme d'ha»
bitude en pareil cas. >
0Ü7" Une personne de eetie paroisse,
dont j'ignore le nom, dans le but sans
doute, de nuire à mon élection, a ft it
courir les bruits dati3 le Brûlé L ibadie,
que j'appartenais à l'Ordre des Know.
Nothings. Je donne un démenti formel
a cette assertion, de quelque part qu'elle
vienne.
Assomption, 27 octobre 1855.
C. L- MAVOR
t
Oa lit dans le Propagateur Catoliqnt :
La lumihiîe se fait . — Jusju'à pré
îent le KnowiNothingisme avait occupé
dans la Louisiane un«.r position éjuivo
|uc. On se demandait s'il se raillait,
oui ou ron, à la plateforme nationale de
Philadelphie, s'il était une branche du
soi-disant parti Américain, ou s'il formait
un corps à part, s'il adoptait tout entier
le rituel de l'Ordre, o i s'il en rejetait
une partie, en un mot s'il reconnaissait
les dioiU des catholiques , ou s'il les
proscrivait pas, chose étrange / en de
dans de l'Ordre comme au dehors, les
uns disaient oui, les autres non ; en
sorte que, grâce au secret que l'Ordre
imposé sou3 serment à ses affiliés, giâce
aux rouerie» de politiques p«:u honnête«
et aux ambiguïtés calculées de journaux
peu scrupuleux, beaucoup de personnes
hésitaient à prononcer que le Ivuow
Nothingisine de la Louisiane fut hostile
aux catholiques, et quelques-uns même
des adeptes pouvait dire de bonne foi
que les Know-Nothing* ne s'sccnpaicnt
pas des questions religieuses.
Nous n'avons ceué de répéter, depuis
bientôt un an,^ que ce n'était là qu'une
duperie, dont le but était de surprendre
les catholiques, particulièrement la po
pulation créole. On nous reprorhnit
alors de dénaturer les tendances et
l'objet du parti américain. Mais depuis
deux on trois mois, il s'est accompli tant
dti choses, étranges au milieu do nous
!0IIS 1101 )' eux ' 1" '' ,ie 8 P a "ö un
seul jour pendant tout co temps-là qui
n'ait apporté quelque nouvelle preuve à
l'appui de hos assertions.
~ Mais dernièrement il vient de s'opé
rer dans ce parti un mouvement qui
doit faire voir aux moins clairvoyants
que d»ns la Lonisiane, comme dans les
autre» Etats, la population du catholi
cisme et le principal objet de» Knew
Nothings. Depuis quelque jour» les
journaux publient un nouveau] ticket
know-nothing, entièrement différent du
premier; et ce fait étrange, sans exemple
dans les annales des parti?, ne s'expli
que que par ce qui a déjà été dit tant
de fois : le premier ticket était l'œuvre
de la fraction bâtarde du parti, qui pour
fnire parade de tolérance, y avait admis
quelques créoles et par conséquent qn el
ques catholiques, tandis que le second
ticket est l'œuvre cfu vrai parti américain,
de celui qui se rattache au parti tel qu'il
existe dans les autres Etats, qui no vent
point dissimuler »e3 tendances, ni Iran
signer avec ses principes ; atmi sur
ce second tieket ne se trouve-t-il pas
un seul nom de créole ou de catholique.
Le conséquence évidente de tout cela,
est que les know-nothings tolérants ne
forment dans la I^onisiane même qu'une
insignifiante minorité, que, quelque soit
leur nombre, ils n'ont qu'une valeur no
minale, et n'ont d'importance, comme
des pions, que celles que leur donnent
les habiie« joueurs qui les font mouvoir:
et ceux qui affirment que dans Loui
siane le Know-Nothingisme n'a rien à
faire avec la Religion, sont ou des im
posteurs, ou des dupes. »
ticket anti Know-Nothing. Je sais qu'un
whig a quelque répugnanccf à faire cet
aveu; mais «i la fusion de» anciens par
tis doit se fiire sincèrement, il faut
mettre de côté toute arrière-pensée et se
présenter franchement devant le peuple,
ainsi que l'a fait C- 1^. Blanchard; alors
le peuple saura à quoi s'en tenir, et
accordera aux plu» dignes des candidats
de paroisse sa confiance, sans la moindre
crniele qu'il revêt un trxitre de son suf
fi age.
Quant à moi, je voterai sanî divine«
lion de par'i, si tous les candidat» se
prononcent en faveur du tic Let anti
know-nothing et s'engagent formelle
ment de le soutenir.
Votre tout dévoué,
PN ANTI-KNOW-NOTHING.
JURI DE POUCE.
Séance du Juri de Police de la Paroisse
Assomption, tenue à la miiison de
Cour, Lundi le 15 Octobre 1855.
Membres présents :
J. B. L. Dugas, Achille Leblanc.
R. C. Martin, Gerasimc Boudreau,
Vincent Landry, Manuel Mailinez et
John Dalfères.
S ir motion de M. R. C. Martin,
liérolu que le Shérif de cette Paroisse
est et demeure autorisé û faire construire
une g ilerie derriere la maison do Cour,
et la iomme de cent piastre» ($ 100) est
et demeure appropriée pour en payer le
cgû I , payable sur le mandai du Président
du Juri aus-itôt l'ouvrage fini.
Sur notion de M. A. Leblanc.
Résolu que la boite d'élection du lie
district se tiendra à l'avenir chez M.
Rosemond Bourg ou dans le voisinage.
Snr motion le Président, nomuié un
romité composé de MM. R. C. Martin
John Dalfères et Achille Leblanc pour
examiner les reclamations contre la Pa
roisse. Sur motion le Juri prend un
recèj d'un quart d'heure. Le recès éx
piré le Juri se réunit de nouveau- mê
mes membres presents.
M. Martin au nom du comilé'cha rgé
d'éxan incr le réclamations contre la
Paroisse, rapporte les comptes suivants
qui ont été approuvés, savoir :

TICKET
DEMOCRATIQUE.
FOVR
Ml. îu. ffickliffe.
D'Ouest-Féûe.iaiia.
POUR LTEÜTüNAMT-GOüfB'lNKWR,
tli lRLES II« HfOCTON,
De Lafayette.
POUft SECRETAIRE D'ETAT,
A S. HERRON,
D'Est-Bàton-Rouge.
POUR AUDITEUR DES COMPTE»
PUBLICS,
SAMUEL F. MARKS.
iJ'(Jue»i-1* élictuna.
pour triforibr d'etat,,
Ch. JEi Urcneaux,
De Natchitoches.
POUR AVOCAT-GRJCBRAI,
£• TWurren Moi*c 9
D'Orléans.
—.—
Pour sur-lntendfttit de l'Education
Publique,
Samuel Bard.
De Cafroll.
POUR LE CONGRES,
2ine district,
MILES TJÊJTJLOR
POUR LE SENAT D'ETAT,
ADAM BSATT7.
POUR REPRESENTANTS
à la Législature,
\r ir PiTGH
j n i>, BtreiAM.
POUR AVOCAT DE DISTRICT,
jr. Jf- Roman*
POUR GREFFIER,
CONRAD L. MAVOR.
POUR SHERIF,
fïPRIES l. BLUrCHARD.
POUR CORONER,
EDOUARD BERGER«*.
POUR ASSESSEUR ,
UJLIS8E FOL SE.
Monsieur l'Editeur ,
Veuillez annoncer M. OZEME ME
LANÇON comme candidat à la place
de Sberifde cette paroisse, aux élections
de novembre prochain.
ses amis.
Mr. Editor,
Please announce Mr. OZEME ME
LANCON as candidate for the Office of
Sheriff of this parish, at the election of
norcmber next.
HIS FRIENDS.
Session of the Police Jury
of the Pariïh of ^/siumption, held at
the Court House on Monday, 15th
day of October 1855.
Members present :
J. B. L. Dugas President, John Dal
fères, R, C. Martin, Achille Leblanc,
Vincent Landry, Geia>iimc Boudreau
and Manuel Martinez.
On motion of Mr. Mariin.
Resolved that the Sherif of this Parish
is hereby authorised to have a shed put
up to the rear of the Court House, and
that the sum. of one hundred dollars
[j§ 100] is hereby appropriated to pay
the co-t thereof, paya be on the warrant
of the President of the Police Jury, on
completion of the work.
On motion of Mr. Leblanc.
Resolved that the polls of the Illh.
district shall hereafter be held at Mr.
Rosemond Bourg's or in the neigh
bourhood. °
On motion, the President nppointcd
a committee, composed of MM. R. C.
Martin, John Dalfères and Achille Le
blanc to examine the claims against the
Parish.
On motion, the Police Jury took a
recess of a quarter of an hour. At I ho
expiration of which the Jury met again,
'he same members were present.
Mr. Martin, on behalf of the com
mittee appointed to examine the claims
against the Pari;!), reported the fol
lowing, which were approved, to wit ;
Vicente Pintado
E. G. Pintado
A. F. Hickman
A. F. Hickman
Webster &. Loret
J. B. L. Ducas
C. A. Besse
E. Bergeron
U. Cailler
A. B. Mace
A. Leblanc
A. Leblanc
P. F. Ileliuin
V. J. Pintado
A. Morel
T- Roger
$ 22 20
11 20
29 30
6 10
II 99
4 00
10 00
121 75
158 50
13 50
00 25
2 55
5 00
30 75
151 62 1.2
14 50
^ On motion, Mr. Adolphe Loret wa^
appointed Judge of election in the 8 b.
ward, in place of Mr. A. Gentile.
On motion, MM. Edo.nrd Trahant
and Augustin Martinez were appointed
Judges of election in the 2nd District,
in place of MM. Theophile Fernandez
and \ »hour Melançon.
Oa. motion of Mr. Martinez.
Resolved that hereafter the first Dis
trict of this Parish, shall commence at
'he upper end of the Parish, and termi
nate at the lower line of Mr. Charles
Ivock's plantation.
On motion, the Police Jury adjourned
until Thursday next I8lh inst.
A true copy
C. L. MAVOR,
Clerk.

xml | txt